03 janvier 2006

Note sur l'ennui pascalien

NOTE SUR L'ENNUI PASCALIEN     Ennui. - Rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans un plein repos, sans passions, sans affaire, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, sa dépendance, son impuissance, son vide. Incontinent il sortira du fond de son âme l'ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir.            Pascal, Pensées, section II, 131, 1670. De l'utilité du syllogisme.Trois phrases,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]