23 février 2008

DE L'ACCOMPLISSEMENT

DE L’ACCOMPLISSEMENT « Tu n’as fait qu’augmenter le poids de ta nuit. Tu es retourné à la pêche aux murailles, à la canicule sans été. Tu es furieux contre ton amour au centre d’une entente qui s’affole. Songe à la maison parfaite que tu ne verras jamais monter. » (René Char, J’habite une douleur in Fureur et mystère, Poésie/Gallimard, p.172) Tu ce tu que tu emploies te met donc à distanceComme si tu t’adressais à quelqu’un d’autre uneOmbre que tu pressens celle du lecteur attentifPeut-être ou de toi-même que tu... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2008

CE N'EST PAS MOI

CE N’EST PAS MOI Ce n’est pas moi qui parle c’estL’autre là qui tant tant ah pour Qui qu’il se prend à tant écrireLui qui n’a pas la même voix queMoi qui n’a pas la même tête queMoi qui n’a pas le même cœur queMoi et la voix que j’entends iciDans ces vers que mes doigts surLe clavier tapent pour lui cetteVoix comme elle grince bien plusQue la mienne comme elle souffleComme hantée par un vent mauvaisEt les idées que j’assène ici auLong des pages et des pages sontTrès différentes des miennes luiIl n’aime que les longs... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2008

TEMPS III

TEMPS III « Tu es retourné à la pêche aux murailles, à la canicule sans été. » (René Char, J’habite une douleur) Tu tu te dis tu à toi-même ça se fait en poésie tu Es toujours assez désappointé que distrait à peineRetourné le temps en a profité pour fuguer même siA l’œil tu la tenais l’horloge il a pris la clé etLa poudre d’escampette t’a laissé et est allé à laPêche aux morts aux filles au trésor aux autrefois Aux féeries toi tu restes il y a tant à faire tant Murailles à garder + épées à dérouiller + philtres A... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 04:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2008

C'EST DES BEAUX YEUX

C’EST DES BEAUX YEUX « C’est des beaux yeux derrière des voiles » (Verlaine, Art poétique) C’est ce regard voilé auquel je pense Des yeux qui restent si loin de moi ô  Beaux yeux loups dans la neige ô yeux Yeux du temps mort figés sur papier ô Derrière vos minuscules soleils noirs Des miroirs se sont brisés la mer ces Voiles vers vous la mer les a avalées Patrice Houzeau Hondeghem, le 23 février 2008
Posté par patricehouzeau à 03:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2008

COMMUNE PRESENCE DES ENIGMES

COMMUNE PRESENCE DES ENIGMES    "Il serait sacrilège de lui adresser la parole.     L'espadrille foulant l'herbe, cédez-lui le pas du chemin. Peut-être aurez-vous la chance de distinguer sur ses lèvres la chimère de l’humidité de la Nuit ?"(René Char, Congé au vent) Croiser des êtres étranges nonPas de ces excentriques de cesGens dont vous ne savez jamaisQuoi penser ni qu’en faire desEtres étranges l’énigme sembleEtre leur être même leur façonD’être au monde Il faudra... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 02:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]