DE LA LUNE

Et la voix dans les ténèbres raconta que
De la soie bleue où pose la pierre de lune
La toile longuement chuta chuta de la
Lune et en chutant en se défaisant c'est qu'elles
Chutèrent avec les bestioles à huit pattes
Les lourdes et noires araignées des étoiles
Araignées qui aussitôt remplirent le monde

Et la voix dans les ténèbres ajouta que
De la nuit où la lune a tout l'air d'un gros oeuf
La pluie n'arrêta pas de tomber puis de cette
Lune agrippés aux fils invisibles c'est qu'ils
Chutèrent par milliers chutèrent sur la terre
Les mystérieux habitants des autres lieux les
Dévorants qui s'installèrent dans nos cervelles.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 21 avril 2008