LONGUE DAME EN NOIR

La dame merveilleuse demanda
Longue dame au spectre de la boîte oblongue
Dame aux cheveux bleus brillants comme la flamme
En longue robe noire au revenant
Noir comme l'ombre de laisser aux vivants un peu d'espoir

La dame est bien gentille elle ne vient que la nuit
Longue dame au visage lisse comme un dessin
Dame du souci de celui qui dort et songe
En quelques mots bien doux au revenant
Noir comme l'encre elle demanda que

La dame de la nuit d'entre les pages
Longue comme la légende la
Dame de chaque lune demande
En pitié du vivant au revenant
Noir comme le sang que nous soyons épargnés

La dame grâce à elle la
Longue étincelle de l'humain persiste
Dame ô dame que l'on dit vierge
En trois coups de dents voici que le coeur
Noir d'on ne sait quoi vous passe dans la gorge.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 24 mai 2008