DE L'AIR

1.
"de l'air" est un magazine dont je sais pas s'il est mensuel ou quoi ou qu'est-ce que c'est que ce magazine là "de l'air", dont le sous-titre est "Le magazine qui donne à voir", soulignant ainsi que si l'on achète des magazines, c'est parce qu'il y a des photos dedans, rapport à ce que l'on sait bien que l'on ne peut pas se fier tout à fait aux informations d'un magazine, parfois formulées à chaud, parfois vérifiées, parfois moins, parfois un peu trop dans l'air du temps, parfois un peu trop hurlant avec les loups, que donc ce qui nous fait choisir un magazine, c'est aussi la qualité des photos et, justement, "de l'air" est un magazine consacré à la photo ; en l'occurence le n°51, daté "été 2012".

2.
page 8 : "Planche contact" : c'est-à-dire les infos sur l'actualité éditoriale de la photo (livres, expos, festivités, dvd, etc...). On y cause de :
- une exposition Pierre de Valombreuse à Rennes et des peuples premiers menacés par la mondialisation
- un livre intitulé "La cuisine des papas gâteaux" par Stéphane Brasca. Voilà le genre de titre qui me fait fuir et me réfugier dans un bistrot de quartier où j'avale deux ou trois rouges pour me rappeler que dites-moi que c'est pas vrai que l'Europe toute entière n'est pas sous la menace d'une invasion de "papas gâteaux", armés de rouleaux à pâtisserie et tout prêts à nous frire comme des beignets pis à nous rouler dans du sucre à glace avant de nous donner à becqueter à un peuple d'enfants-rois ubuesques et intransigeants
- un livre sur le Cambodge ("Cambodge 1958-1964", photographies de Micheline Dullin) : a priori évidemment, ce livre, moi, je l'ai ni lu ni vu, ça devrait intéresser bien des gens
- un livre sur la façon dont la presse underground a, entre 1965 et 1975, traité le thème toujours porteur de la sexualité, c'est-à-dire du sexe, de la chose, de la galipette, de la jambe en l'air, de la bête à deux dos, du radada, du "rhâ-lovely" [Gotlib], de la muse qui bave, de la salace salade, je pourrais continuer longtemps (sans doute) mais vous savez bien comme cela peut être répétitif ("Sex Press, La Révolution sexuelle vue par la presse underground, 1965-1975" par Vincent Bernière et Mariel Primois).
- sur cette même page, il est question d'un bouquin intitulé "Ice", photographies d'Antoine d'Agata, texte de Raphael Garrido, et la note signée J.K. donne bien envie d'aller voir, ou pas envie d'ailleurs, mais pour l'instant plutôt envie.

La rubrique "Planche contact" continue à la page 10 et sous des vignettes que l'on supposera tirées des événements évoqués dessous - sinon, c'est bizarre - (une jolie nue sur une chaise, un dessin genre nippon, élégant noir et blanc et chépasquellecouleurencore, un photographe avec son appareil (c'est pour ça que je dis que c'est un photographe, sinon, moi, je l'connais pas, c't'homme-là, et si cézigue avait posé avec à la main une guitare, une lance du Bengale ou une huître bleue, à la place j'aurais écrit "guitariste", "lancier du Bengale" ou "adorateur du Culte de l'Huître Bleue", évidemment), y a aussi une j'ai-l'impression-qu'elle-est-connue-mais-en-fait-chépakiçait ah mais que je suis bête c'est Juliette Gréco "vers 1948" photographiée par Emmy Andriesse c'est écrit y a des numéros pour ! y a itou le rouge bordeaux (?) et le plus ou moins noir passé (?) de la couverture d'un livre de Marc Riboud ("Paroles d'un taciturne"), et le bleu-vert (ou le vert-bleu) d'une composition avec piaf splendide appelé paon et pan de murs.

Dessous les vignettes mignonnes, il est question d'une exposition Mona Kuhn à Bordeaux, des livres "Photographie contemporaine, mode d'emploi" (par Elisabeth Couturier), "Parole d'un taciturne" (de Marc Riboud), d'une expo sur les "photographes néerlandais à Paris" entre 1900 et 1968, d'un livre de Jean-Marc Le Scouarnec sur Jean Dieuzaide, et d'une expo montpellierraine sur la photographie du règne végétal et si vous voulez en savoir plus, zavez qu'à acheter le magazine c'est pas si cher (5 euros, et y a des photos de Jeanloup Sieff dedans et une bien élégante sur la couverture) et moi, je me le suis procuré à la Maison de la Presse, voilà et à suivre car les "planches contact" continuent aussi pp 12-14-16-18.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 3 août 2012