DRAPEAU NOIR

1.
La guerre, c'est un tue-le-jeune... une gestion radicale... le truc à pas dire, je sais... c'est dur à entendre, que l'humain le gère, son nombre, par le meurtre en masse... écoeurant.

2.
C'est qu'on a pas trop le choix... soit on tue, soit on prie... ou les tueries, ou la grand' messe... les anars disent que les deux vont de pair... probable.

3.
Dieu, c'est un bon truc pour encourager les mômes à courir au massacre... l'humain multiplie les martyrs comme le crucifié les pains.

4.
Sinon, il y a le chômage... c'est moins violent... la mort lente... des fois, ça va vite, tout de même... pendus qu'on en trouve... jetés eux-mêmes par la fenêtre... rendus bouillie sur les voies... et puis ceux qui se laissent aller, qui glissent doucement, de verre en verre, jusqu'au grouillement souterrain, jusqu'à la grande froide.

5.
Le règne de Dieu sur Terre... La grande secte... Le monde divisé par les bouddhas... administrée prêtre, la planète, virée barbue... conservatisme assuré... statu quo ad vitam... on se multiplie et on vit en communautés, en paroisses, en clochers, en écoles très morales - citoyenneté plus abnégation (beuark !)... on trime plus pour sa gueule, ses mômes, ou pour s'acheter des fanfreluches... on bosse pour Dieu et ses ministres... le retour assuré du servage.

6.
Le christianisme moderne, c'est le bon Dieu tempéré par l'économie de marché.

7.
Le christianisme a bien négocié le virage de la Révolution Française : elle est passée assez vite des valeurs de la noblesse à celles de la bourgeoisie, puis à celles de la bourgeoisie libérale et enfin à celles des classes moyennes.

8.
Des fois, je me dis que si on écoutait certains militants très chrétiens, on en arriverait vite à une sorte de communisme à sainte croix.

9.
Le credo de toutes les religions : l'individu, on l'crucifie !

10.
Remarquez que l'Occident, sa foi est très relative, très pragmatique... et quant à faire la guerre, il y est heureusement de plus en plus réticent. Mais tout de même, dans ce monde là du début du XXIème siècle, moderne, connecté, phoniquement mobile et tout, y a quand même pas mal de zones où ça prie et ça se massacre.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 8 décembre 2012