LES ROJES
Un poème by Patrice Houjeau

Les rojes je dis les rojes parce que j'ai un défaut de prononciation depuis que j'a trébuché dans l'jardin et vlan le nez dans les rojiers Les
Rojes c'est intimidant ça comme sujet les rojes déjà à cause des épines que
Je dis moi que ça pique ça les épines même que le poète il dit comme ça que si les rojes elles avaient pas d'épines, eh bien il y en aurait plus depuis longtemps des rojes, je veux dire des rojes à épines, sinon remarquez qu'il y a des rojes sans,
Les rojes on les appelle comme ça car il y en a des blanches, des rouges, des jaunes, des orangées, il y en a même des alchimiques, mais je sais pas trop ce que ça veut dire, et même aussi des vampiriques qui se nourrissent de sang séché
Les rojes voyez y en a de tout poil si j'oje dire et sans rire il y en a des duveteuses des poil-aux-pattes comme si elles s'étaient pas épilées, alors déjà qu'elles ont des épines et qu'elles font si bien les belles éphémères que
Les rojes c'est quand même bien féminin, je dis, que, du coup, ça doit être pour ça qu'on en offre à nos chéries, des rojes, comme si on leur offrait des mires de flore, pour s'y voir dedans.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 23 juillet 2013