DEJA HIER
(Notes sur Abîmes,de Pascal Quignard, folio n°4138)

"- ou le soleil qui revient dans la pluie finissante."
(Pascal Quignard, Abîmes, Chapitre XXX)

1.
L'être, c'est d'la mort puisque c'est du vif, c'est du vif en sursis, et c'est ce sursis qui fait l'être comme l'habit ne fait pas le moine, ni la peinture la pipe.

2.
L'être c'est d'l'avale-vif ; il bouffe les éphémères [Quignard, Abîmes, folio 4138, p.111] appelés ainsi parce que rien ne dure même pas la durée qui n'a de sens que parce qu'on en cause. Imaginons une planète lointaine dont les habitants jugeraient  que plus est grande la distance entre deux événements (pour nous simultanés), plus est éloigné le temps qui sépare ces deux événements ; s'ils songent à nous, ils doivent en conclure que nous sommes nécessairement inaccessibles puisque démesurément éloignés dans l'espace-temps. Ce que nous jugeons simultané tend pour eux à l'infini.

3.
C'est qu'on est du trop tard et puis de l'après coup. [Quignard, Abîmes, p.129]). Ce qui fonde nos regrets et nos nostalgies.

4.
Nous filons vite vite et puis c'est déjà hier. [Quignard, Abîmes, p.135]).

5.
"Il faut parler avec son regard" écrit Quignard (cf Abîmes, p.106). Quelle langue donc ? Une langue oculaire ? une langue presbyte ? Une langue miro comme une taupe ? Les battements de paupières alors, des signes de ponctuation ? Jeter un coup d'oeil, c'est du vite dit. Faire un clin d'oeil, c'est faire une allusion. Et comment donne-t-on sa parole ? Par un regard appuyé. Les aveugles n'auraient-il rien à dire ?

6.
Ce qui existe est ce qui n'est plus. Ce qui existe, c'est le déjà. [Quignard, Abîmes, p.161, ce qu'il écrit du temps et du passé] cf aussi cette phrase tirée de Le Signe du Lion,de Rohmer : "Evidemment qu'elle existe, puisqu'elle est morte."

7.
Le n'être plus est une modalité de l'être qui confère de l'existence à l'être mort. Dieu existe, puisqu'il est mort. La langue parle de ce qui n'est plus comme de ce qui n'est pas encore. Dieu est un n'être plus qui n'en finit pas de n'être pas encore.

8.
Ce qui jaillit surprend. C'est l'impensé qui passe. [Quignard, Abîmes, p.175].

9.
Nous écrivons l'histoire des dieux dans une langue qui n'est pas la leur.

10.
On séduit en jactant. Pour éjaculer qu'on jacte. Pour répandre du déjà.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 25 juillet 2013