AZIMUT ZOU !

1.
Tiré de Laforgue: "En silence, tous deux"; "Le Mal et sa victime"; "Le Mal et sa victime / Luttaient, luttaient sous les cieux sourds".

2.
"Dire qu'il est mort, Fernand...
Dire que Fernand est mort" -
Pourquoi j'pense à ça, moi ?

3.
"En silence, tous deux": sinon, i s'engueulent, c'est pas la peine non plus.

4.
"Le Mal et sa victime":
Le Mal (mâle et puissant): AH AH AH !
La victime (aigue et plaintive): Aaah... Aaah...

5.
"Le Mal et sa victime
Luttaient, luttaient sous les cieux sourds"
(Jules Laforgue)

Sans doute valait-il mieux.

6.
Au vol, sur France Culture: "Je préfère les faux bijoux aux vrais": Ah l'intéressante, mais étrange, demoiselle...

7.
Tiré de Laforgue: "La terre secouant"; "La terre secouant, aveuglée, en délire"; "Par l'azur ce vautour géant".

8.
"La terre secouant": Je me demande bien ce qu'elle a à secouer, la terre... Ah si ! Ses plaques sur la tronche et tout le tremblement.

9.
Je me demande s'il existe une héroïne d'un manga glamour qui s'appellerait "Tsunami" (1).

(1) Ouh la ! Si ça se trouve, je fais linguistiquement un drôle d'impair, un de ces impairs pas mettables.

10.
"La terre secouant, aveuglée, en délire": Comme une boule de flipper lancée dans une chanson populaire.

11.
Ou alors "secouant, aveuglée, en délire" comme l'orchestre des Pardonnez-Nous Seigneur, Nous Ne Savons Pas Ce Que Nous Chantons.

12.
"Par l'azur ce vautour géant": Attrapé par l'azur, dis donc, azimuté zou, balancé soucoupe volante, ou tapis gondolant.

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 12 février 2014