29 juin 2014

ET LA DOUCEUR DU SOIR ET LES CRIS SURHUMAINS

ET LA DOUCEUR DU SOIR ET LES CRIS SURHUMAINS 1."Hélène vient songer dans la douceur du soir"(Jules Laforgue, "Sur l'Hélène de Gustave Moreau") 2.Pourquoi Hélène vient-elle "songer dans la douceur du soir" ? Cause ceusses du matin, qu'est-ce qu'i sont bruyants, brutaux, braques abrutis. 3.Aussi parce qu'elle s'appelle Hélène et que c'est plus gracieux que "Maurice vient songer dans la douceur du soir". 4."Se fuir le long des cris surhumains de la mer !"(Jules Laforgue, "Dimanches") 5.Et pourquoi donc "se fuir le long des cris... [Lire la suite]

28 juin 2014

ET PUIS LE CHAT LE MANGEA

ET PUIS LE CHAT LE MANGEA 1.On a beau dire, un fleuve ne se baigne jamais qu'en lui-même. 2.Nous vivons dans l'illusion du semblable aussi bien que dans celle d'une même âme. 3.La Terre est une planète pleine de yeux auxquels les humains croient car ils les ont vus. 4.Ah je me veloute... je me saxophone... je me jazze cool le tempérament, je me samba par ci samba par là, en attendant le prochain bon vieux rock. 5.J'ai de la douleur dans le couchant !... Ah crépuscule ! 6.Y a des moments, j'vous jure, je passe mon temps à penser... [Lire la suite]
28 juin 2014

TANT QU'C'EST A VERSE

TANT QU'C'EST A VERSE 1."I'm a stupid boy" doit être la première phrase que j'ai apprise en anglais. 2.Sa mère lui disait : "Tu as faim ? Bois de l'eau, ça te remplira le ventre." Depuis, il n'arrête plus de boire. 3.Tout son art consiste à ne plus être aimé des êtres qu'il aime, lesquels ne l'aiment pas non plus. 4.Les seules ombres douées pour la parole sont celles que nous projetons. Nos cavernes débitent de la féerie en palais. 5.Qu'on s'façonne ci ou ça, nous nous vainquons et tentons de compenser nos pertes. 6.Je me... [Lire la suite]
28 juin 2014

CORNICHONNERIES

CORNICHONNERIES 1.Le Sphinx, quand il se vaste à penser, on peut se mettre dans la gueule du loup sans s'en apercevoir. 2."Un mirage inédit au détour d'un chemin"(Jules Laforgue, "Nobles et touchantes divagations sous la lune") Inédit, le mirage ! Sinon, c'est que du "déjà-vu". 3.L'infini, on est tellement dedans que ça nous fait une belle jambe ! 4.Des fois, on se sent aussi fatigué que si on existait. 5.Que l'univers existe ou pas, pour l'oeil, c'est tout un. 6."L'infini est à nos portes ! à nos fenêtres !Ouvre, et vois ces... [Lire la suite]
26 juin 2014

PUISQUE JE M'EN VAIS

PUISQUE JE M'EN VAIS 1.Sagesse des peuples vaut bien sagesse des nations. 2.Je ne sais pas si les hommes naissent libres et égaux en droit, mais, en tout cas, ça m'étonnerait qu'ils naissent politiques. 3.Mon père, mort. Je n'ai pas été l'ami de mon père. De qui pourrais-je donc être l'ami ? 4.Cherche en vue mariage banquière luxembourgeoise, âge indifférent. 5.Le mot "amitié" est si précieux qu'il me semble impossible d'espérer avoir ne serait-ce que l'ombre d'un ami. Je ris même à cette phrase. 6.Je laisse le temps filer. Moi... [Lire la suite]
26 juin 2014

SIX NOTULES SUR L'UNIVERSALISME REPUBLICAIN

SIX NOTULES SUR L'UNIVERSALISME REPUBLICAIN 1.Ce qui règle la contradiction entre universalisme républicain et relativisme culturel, c'est ce bon vieux pragmatisme. On ne va pas dans la maison d'autrui pour lui dire comment il doit se comporter. Ceci dit, il peut nous demander notre avis. 2.Le modèle intégrationniste français a bien du mal à s'appliquer lorsque les traditions familiales des individus sont radicalement différentes des nôtres. Le simple fait que j'utilise le pronom "nôtres" souligne déjà la distance qu'il y a entre... [Lire la suite]

25 juin 2014

GRIFFES ET CHANSON

GRIFFES ET CHANSON 1.Non, franchement, on ne devrait pas se moquer des gens qui ont une vie privée euh compliquée; n'empêche, il doit débander maintenant, le "président normal"... 2.Demain, comme d'habitude, je serai médiocre. Au moins, moi, je le sais. 3.Des fois il me faut quand même la vigueur d'un alcool - pas de vin, pas de bière, mais un alcool - pour le supporter le sphinx de moi-même. 4."C'était une forêt je voyais bien comme elle"(Ivar Ch'vavar, "Le Héros") 5."C'était une forêt je voyais bien comme elle"Avec tous les... [Lire la suite]
25 juin 2014

TOUT NIB TOUT NEUNEU

TOUT NIB ET TOUT NEUNEU 1.Des fois, je me dis: "Je ne te comprends pas." Ma main alors Vlan! elle me gifle - "Essaie au moins, bougre de mécréant !" 2."L'idée de l'infini se ferme sur elle-"(Lucien Suel, "Canal mémoire") 3.Je me demande si parfois Saint-Pierre joue avec ses clés, avec l'idée de l'infini quoi. 4.L'infini, l'infini... oui, bon, d'accord, mais on n'a pas que ça à hein ? sinon on n'en finirait plus. 5.La vache, elle a une poche, qu'elle met son herbe dedans. 6.Des fois, je me passe par un raccourci et je crois que... [Lire la suite]
25 juin 2014

LE SPHINX IL A DU S'APPELER

LE SPHINX IL A DU S'APPELER 1.Le mensonge, c'est ce qui devrait pas être encore, et qui persiste cependant, et qui signe de son nom d'humain. 2."Il a pas d'aspect quand on le voit..."(Céline, "Le Pont de Londres") 3.Lui, rien, a rien pour lui, pas d'allure, d'aspect, de tenue, quand il est là, on voit quoi ? - Le rien qu'on voit, du chose. 4.D'la bicoque ruinée, avec du tout noir dedans. C'est donc ça mon cerveau. 5."Pendant des années, ma vie s'est passée dans mon cerveau."(Propos attribué à Lana Del Rey, in "Les Inrockuptibles"... [Lire la suite]
24 juin 2014

PARFOIS Y A COMME QUE J'PRESSENS

PARFOIS Y A COMME QUE J'PRESSENS 1.A mon avis, un de ces jours, quelque géant intersidéral - un de ces ogres que nous appelons dieu - flanquera sur la terre un coup d'insecticide, et c'en sera fini du grouillement humain. 2.Peut-être que pour ceux d'ailleurs, pour ceux de l'espace, les entités agressives et perspicaces, c'est nous. 3.Peut-être que dans une classification établie par des savants d'un autre monde, l'humain n'est pas autre chose qu'une forme supérieure d'insecte. 4.Le temps ternit notre éclat, et nous sommes de moins... [Lire la suite]