21 octobre 2014

QU'EST-CE QUI M'A PRIS D'INVITER UN ELEPHANT CHEZ MOI

QU'EST-CE QUI M'A PRIS D'INVITER UN ELEPHANT CHEZ MOI (Instruments souhaités pour cette chanson : grosse caisse et timbales, et cymbales, et trompette, et clavecin pour le contraste, guitare rythmique pour les riffs bien lourds, et ponctuation de guitare solo pour l'effervescence, basse ronflante et échos de barrissements, et piano là-dedans pour le balancement de la trompe de l'animal et la danse sur les disques des Sparks.) Qu'est-ce qui m'a pris non mais qu'est-ce qui m'a prisD'inviter un éléphant chez moiIl m'a sifflé tout mon... [Lire la suite]

21 octobre 2014

EN ECOUTANT LES AQUARELLES VENENEUSES

EN ECOUTANT LES AQUARELLES VENENEUSES 1.Les amours, c'est comme tout voué à la perte; et s'il n'en reste qu'une, ce ne sera  même pas celle-là; la mort interviendra. 2.Michel Leiris, dans son Journal, envisage de commenter "une phrase prise au hasard dans un livre choisi au hasard dans [sa] bibliothèque." C'est ça qu'il faut faire; le reste, c'est de l'université. 3."T'as vraiment l'air bien collé. Je vais chercher du secours."(Bertschy, "Nelson") 4.On se colle au réel façon toutou cocasse qui se colle la langue sur la... [Lire la suite]
21 octobre 2014

MES AMOURS AH QUELLE IMAGINATION

MES AMOURS - AH QUELLE IMAGINATION ! 1.Le jour tombe dans les pommes bleues. En écrivant cette phrase - je ne sais quoi de fané, de vaguement pourrissant. 2."Il est pourtant visible que cette maison était habitée encore tout récemment."(Bob de Moor, "Barelli et les agents secrets") 3."Il est pourtant visible que cette maison était habitée encore tout récemment" dit le fantôme qui, quelques heures plus tôt, y déjeunait tranquillement. 4.Oh c'est une statue ! C'est sans doute pour ça qu'elle ne me disait rien. 5."Je suis celle en... [Lire la suite]
21 octobre 2014

PORTE-FANTÔMES

PORTE-FANTÔMES 1.Le saviez-vous ? On ne peut parler du silence sans le rompre. 2.Y en a aussi, les malheureux, qui se rompent le silence et les os. 3.Son ombre, toute notre existence tourne autour de celle-là, avec laquelle on s'escrime à ne faire plus qu'un, jusqu'à ce que l'on finisse par y glisser. 4.L'Histoire, cette suite de consciences abolies. 5.La morale ne peut être contrainte que par le droit. La démocratie est une tension entre l'éthique et la loi. 6.Aujourd'hui, je n'ai pas dîné avec mon spectre; nous n'avons pas... [Lire la suite]