ADIEU DONC RITA MYSTERE !

 

1.

Y a plus d'mystère, vu que j'apprends par « Ma Convulsion » que Mitsouko ne veut pas dire « mystère » en japonais. Adieu donc, Rita Mystère.

 

2.

Par contre, « Ma Convulsion » nous apprend aussi que Mitsougo signifie « parole de mystère » et que Mitsouko est un prénom féminin, comme Rita.

 

3.

Mitsouko, c'est donc un prénom féminin, le nom d'un parfum de Guerlain et celui d'un rosier.

 

4.

Si nous tombons amoureux, ce sont de ces énigmes que, naïves pommes, oh pommes nos âmes, pensons aisément élucider.

 

5.

J'aime bien les devises, avec leur devisâmes qui nous font de l'âme, du programme, du discourir (et tu peux toujours) sur l'agitation à venir.

 

6.

Franchement, c'est plus des couleuvres qu'ils nous font avaler, les politiques, c'est tout un guignol, marionnettes, tréteaux et rideau compris.

 

7.

Moi j'aurais pensé que dans les armes de Bretagne, Mélusine y aurait fait siffler ses serpents - ah fantasmes fantasmes nos âmes !

 

8.

Les gens sont des voleurs. Ils vous volent votre temps, votre argent, vos livres, vos travaux, vos vérités et votre bonne humeur. Et ils appellent cela « convivialité ».

 

9.

« Les chars d'argent et de cuivre -

Les proues d'acier et d'argent -

Battent l'écume, - »

(Rimbaud, « Marine »)

 

10.

Au spectacle de tous ces cédés de Robert Charlebois tombés entre les lianes et le yodle des singes criards, Albert Morane (le neveu de l'autre) levant les yeux au ciel, dit : « Ça a dû tomber d'un camion... »

 

11.

A podcaster en ce moment, le feuilleton de France Inter : « Robert Charlebois par delà Lindberg », c'est vif, drôle, intéressant avec plein de bonnes chansons dedans.

 

12.

Les chars (qu'on je vous demande d'arrêter et qui pulvérisent les bibliothèques) d'argent, les chars à Rimbaud, ainsi le vent lance son appel.

 

13.

Et puis de cuivre, celui dont on peuple les idoles, lesquelles parcourent le monde au cou d'initiés qui s'ignorent.

 

14.

« l'amour qui brisera la mort et fera résurrection de nos corps ». C'est toujours aussi joli, la messe, se dit le Diable en regardant l'heure.

 

15.

Les proues d'acier, machine contre machine, monde contre monde, conscience contre conscience.

 

16.

D'acier et d'argent, quelque cité gravée, et soigneusement dessinée, où on s'projette la carcasse et tous ses imaginaires.

 

17.

Je sais que le syndrome de Stendhal n'est pas qu'une fantaisie d'auteur. On peut se sentir happé par un monde imaginaire, comme si la création d'un auteur était la réminiscence d'un univers parallèle où l'on ne sait quoi se met soudain à vous attirer. Cela ne dure pas, à moins que l'invisible ne nous suce la raison.

 

18.

Batteuses d'écume, percussionnistes de la mer - avez-vous déjà entendu parler de ces femmes qui font de la musique en frappant les flots ?

 

19.

Sur la note se multiplient d'autres notes, la spirale d'une voix, le délié de la sirène.

 

20.

Etats d'âme, états d'âme… Tu parles, tout un tas d'êtres, oui, et des étagères pour y ranger leurs têtes.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 26 juillet 2015.