AUTRES BREFS QU'IL FAIT FROID TOUJOURS

 

1.

Soudain il se retira entraînant avec lui tout le réel qui se débina dans tous les sens et le monde ne fut plus que chaos.

 

Que des fois on entend « This Town Ai'nt Big Enough For Both Of Us » des Sparks qu'on se sent tout l'réel là nous frissonner dessus la peau.

 

Moi je me dis que l'anglo/américain du rock, ça doit être quelque chose comme la langue des fantômes familiers qui se fichent d'ma pomme.

 

2.

Le train s'arrêta prit une bière et repartit. Les voyageurs protestèrent à cause du retard engendré.

 

Le train sortit ses gants de boxe mais se ravisant il s'en fut dans la campagne là où y a pas encore de ville et tous ces gens là.

 

3.

Ils approchaient si vite du but que celui-ci se déroba et ils tombèrent dans le panneau. Le ravin en rit encore.

 

J'adore entendre le rire des ravins il me rappelle pourquoi je suis si seul (il y a tant de panneaux).

 

Je porte mon arrogance comme on porte une parka elle me protège de cet hiver là les autres.

 

D'ailleurs vaut mieux pas s'approcher trop de moi ; je finis toujours par le regretter.

 

4.

Les politiques moins on les écoute, moins ils existent. Alors ils finissent par devenir des sortes de bruits qui courent.

 

La politique, ce n'est rien d'autre que la gestion de la vitesse du train qui de toute façon n'a pas d'autre destination que le ravin.

 

« Post-vérité » : encore un mot-trombone qu'un âne brait et que tous les autres répètent en chœur !

 

Les pédagogistes qui dénoncent l'entre-soi des établissements privés ne savent pas de quoi ils parlent : ils n'y ont jamais travaillé.

 

Figurez-vous, les pédagos, que quand j'enseignais dans le privé, j'avais des élèves qui mangeaient au secours catholique.

 

Dans ce lycée privé, j'avais même un collègue communiste : tout le monde le savait et ça ne posait pas problème.

 

Dans ce lycée privé, sans même que je le demande, le directeur de l'établissement m'avait proposé une avance sur traitement.

 

Remplaçant, je devais parfois attendre un bout de temps avant d'être payé par le rectorat.

 

Paraît que Philippe Meirieu voudrait une scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans. Drôle de monde où l'École finira par penser à la place des gens.

 

5.

Zouvrirent les volets lesquels très contrariants se mirent en grinçant à voler dans tous les sens (c'est pour ça qu'on les appelle volets).

 

Si c'est vrai que le réel n'est qu'une vue de l'esprit j'aimerais assez changer mes pauvres idées en bonne fortune.

 

6.

Comme la journée était fatale Fantômôme opta pour une robe noire ensuite elle sortit dans un jour tellement noir que c'était la nuit.

 

Quand elle vit que c'était la nuit Fantômôme se souvint que c'était là sa fatalité et rendit visite à Belphégor du Louvre (c'est une noble).

 

7.

Elle était si soucieuse que les anges du souci lui striant le front avec leurs râteaux à feuilles mortes eh bin ils soupiraient.

 

8.

Parfois le Hasard nous favorise mais faut faire gaffe car Fatalité la jalouse a plus d'un serpent dans son sac.

 

9.

Elle s'était tellement éloignée qu'il lui fallut prendre un porte-voix pour lui demander le sel s'il te plaît (elle reprit des frites).

 

Le jour où il lui fallut non seulement un porte-voix mais aussi un télescope, il jugea qu'il était temps de divorcer.

 

Et dire que tous les gens que j'ai connus, quand ils seront morts, ne se souviendront plus de moi.

 

C'est le genre de phrase que sûr que quelqu'un l'a déjà faite celle-là oui mais qui ?

 

10.

Comme la scène était jonchée de cadavres le metteur en scène abandonna l'idée de monter « La Belle Hélène » et opta pour Shakespeare.

 

Pour le rôle du crâne du monologue d'Hamlet, il eut bien entendu quelques idées de meurtre (n'était-il pas anglo-saxon ?).

 

11.

Le réel est plein de mystérieuses disparitions c'est qu'il est plein d'plis l'réel avec dedans la bête dans l'humain qui tend ses filets.

 

12.

Enfin j'entends à la radio quelqu'un dire que « les Trente Glorieuses ne sont pas la norme mais l'exception ».

 

13.

Les oiseaux se turent ; les serpents filèrent ; le sol se mit alors à trembler comme si le diable lui-même arrivait.

 

Parfois, on craque des barques qu'on doit avoir des dents longues comme des marécages.

 

Parfois, on contemple la lune qui a l'air d'une grande hostie trempée de sang.

 

14.

L'était en miettes, attrapa le ramasse-miettes, alla se r'faire avant que le vent ne lui dissipe les cendres.

 

15.

Tiens c'est marrant ça comme le début de l'album « The Scream » de Siouxsie and the Banshees fait penser à une mélodie des Doors.

 

Alors les fantômes sortirent du garage et ils formèrent un groupe punk.

 

16.

Quand on produit des armes, elles finissent toujours par servir. Faut bien prouver leur efficacité et, bien sûr, leur utilité.

 

Au rythme où ça va, les générations futures auront plus besoin de bons parabellums que de diplômes.

 

Je sais bien qu'il y a de doux rêveurs qui disent à la radio que le monde est infiniment moins violent qu'autrefois, mais je ne peux m'empêcher de me demander de quel monde ils parlent exactement, ces doctes humanistes. Je ne doute pas qu'en comparaison avec l'Europe napoléonienne, l'Europe actuelle soit un havre de paix, mais pour l'Afrique, pour le Proche-Orient, franchement, je ne sais pas.

 

Des fois à la radio Zut elle trouve qu'il y a un peu trop de bobos pondeurs de livres qu'elle l'éteint pour s'en aller écouter du Zappa.

Ou du Ian Dury.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 11 janvier 2017.