TROIS PIECES MORNES

 

1.

DES FOIS C'EST COMME SI ON A UN

 

Des fois c'est comme si on a un

problème de dérèglement avec le

temps avoir un dérèglement avec

quelque chose qu'existe pas une

 

drôle de chose non dans l'genre

énigmatique je dirais l'aile du

Sphinx nous ombrerait nous v'là

tout étrangéïsé qu'on s'pose de

 

l'énigme à nous-mêmes pis qu'on

sait pas répondre ou c't'à côté

qu'on répond pis qu'on s'dévore

le soir tombe ça bleuit toudoux

 

Suis allé dehors avec toutou il

fait bon j'ai cor quelques unes

d'ombres m'planant là dedans ma

caboche & j'ai deux trous aussi

 

dedans pour voir le réel avec &

faut qu'je m'prépare mon manger

pourquoi que j'suis si morne je

préfère dormir des fois dormir.

 

2.

JE SORS LA POUBELLE TOUJOURS CE

 

Je sors la poubelle toujours ce

tremblement en moi y a comme un

truc dans l'être ça m'tremblote

et pis des fois j'y ai froid là

 

dedans qu'on dirait que ce truc

là kesse l'âme le cœur une peur

dis une peur sans objet la peur

des autres et de soi et de tout

 

dedans qu'on dirait que ce truc

de quel conte horrifique est-il

sorti me dis-je que là j'me dis

que j'ai beaucoup lu Baudelaire

 

Ai beau m'dire que je n'devrais

pas m'trouiller comme ça plutôt

m'grouiller m'grouiller d'vivre

plutôt que d'm'enfrousser ainsi

 

mais rien à faire & j'suis tout

troublé avec des idées plein la

tête on dirait des mouches tout

plein d'mouches suis tout volé.

 

3.

JE LES ENTENDS A LA RADIO LES TÊTES

 

Je les entends à la radio les têtes

pensantes je me dis m'donneraient-i

à manger si je souffrais de la faim

me prêteraient-i des sous si jamais

 

hein si jamais et me publieraient-i

me publieraient-i ces beaux esprits

si éclairés si ouverts humanistes &

bienveillants Macache j'réponds moi

 

i m'laisseraient crever les têtes à

penser à parler parler parler encor

qu'on en est gavé d'leurs vérités à

eux zot's qu'on en est comme saoulé

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 30 mars 2017