VIVE MÉLUCHE !

 

« Premier financier : Mais c'est idiot, Père Ubu.

Deuxième financier : C'est absurde.

Troisième financier : Ça n'a ni queue ni tête.

Père Ubu. Vous vous fichez de moi ! Dans la trappe, les financiers ! »

(Alfred Jarry, Ubu Roi, III, 2)

 

1.

Je suis attristé de voir mon pays fasciné par la démagogie et le culte de la personnalité. Les Français perdent-ils tout sens critique ?

 

2.

La multiplication du Méluche en hologrammes ! humilité, sobriété. Et puis ça doit pas coûter si cher que ça ; les démunis apprécieront.

 

3.

Son goût des hologrammes et des twitter-trolls, à Mélenchon, marrant comme ça rappelle Pif Gadget. Nostalgie ?

 

4.

Vive Méluche ! Sûr qu'il va les mettre dans son grand sac à phynances les sous d'la vieille là, Europe ; après il multipliera les saucisses !

 

5.

Vive Méluche ! Comme chaque Etat défend son beefsteak, ses troupeaux d'boeufs, ses bêtes à cornes, il leur dira merdre et fera sa France tout seul !

 

6.

Méluche ? Va tous les coller à l'école obligatoire jusqu'à 18 piges ! Tu t'ennuies ? Tu serviras à la cantoche publique gratuite obligatoire.

 

7.

Méluche, i s'prépare un plébiscite pour tous ses lui (sa pomme, ses hologrammes, tous les anciens méluches qu'il fut), Bonaparte j'vous dis !

 

8.

Méluche c'est la résurrection du Bonaparte ! Avec retraites à la russe, Bérézina bolivarienne, Waterloo d'la dette, i va tout faire empire !

 

9.

Méluche il a même pas besoin d'un hashtag, l'en a plein ses trolls, des mots-dièses, pis des sondages qu'il caracole dis qu'c'est magique !

 

10.

Méluche il est fabuleux ! Il va tout faire avec de l'argent que si on lui donne pas, il claque la porte à l'Europe ! Bonaparte j'vous dis ! César !

 

11.

Méluche il est généreux ! Cantoche gratuite pour tous les mômes ! Comme ça c'est sûr, au bout d'cinq ans y aura plus d'problèmes d'obésité !

 

Cantoche gratuite pour tous les mômes d'l'école publique ! Ceusses du privé ? J'pense pas, faut pas prendre Méluche pour un fillon de bénitier !

 

Méluche, pour financer la cantoche gratuite, il compte pas sur les impôts locaux, non i prendra tout aux riches s'il en reste sinon.

 

Pis c't'une politique familiale ça la cantoche gratuite, les bien pondeuses familles s'ront bien contentes qu'on paiera pour.

 

12.

Méluche c'est un pur ! va prendre une France toute pourrite par les sous, bouffie foutue de droite, va vous la rendre toute propre bien maigre.

 

13.

Méluche i multiplie les promesses, multiplie les hologrammes, bientôt i multipliera les sous vous verrez, Méluche c'est Majax !

 

Pis s'il multiplie les problèmes, Méluche i s'démontera pas, ce s'ra qu'on aura pas été assez socialo-méluchien ! Alors à gauche toute !

 

14.

Méluche c'est un copain, les laissera pas dans la mouise ses potes d'l'ALBA, l'enverra des citoyens le défendre le socialisme à moustaches.

 

15.

Avec Méluche, y a pas, tout le monde paie des impôts, tout le monde ! Ah principe ! T'as presque rien, pas grave ! Le presque suffira !

 

16.

« Et tandis que le peuple éprouve qu'il est grand »

(Aragon, « La nuit de juillet »)

 

L'état critique rappelle le peuple à sa grandeur, ou à sa lâcheté, ou à Méluche, çui-là qui va nous reconstituer d'autor' qu'on aura plus qu'à plébisciter !

 

17.

Méluche il est épatant ! Jacte sans notes, va et vient sur l'estrade, comédien, enseignant, Comediante ! Tragediante ! Ah c'te pièce !

 

Méluche c'est un tribun ! Une grande bouche ! Un bateleur de première à la foire des idées en l'air ! Un jongleur ! Un acteur !

 

Méluche il est si costaud d'la bouche que s'il devenait muet, son programme s'effondrerait d'un coup et s'rait battu par Poutou dis.

 

18.

Méluche s'il est battu, y en a beaucoup i s'ront déçus, moi j'les vois venir les frustrations, les tristesses, ça m'inquiète même.

 

19.

« Le souverain interprète le spectacle du peuple » (Hobbes cité par Stéphane Rozès dans une émission télé)

 

Le pouvoir est un spectacle pour le peuple, lequel est un spectacle pour le pouvoir, et tous se regardent les yeux dans les yeux, jusqu'à ce que l'un finisse par dévorer l'autre.

 

20.

« On dirait que l'air, l'air invisible est plein d'inconnaissables Puissances, dont nous subissons les voisinages mystérieux. »

(Maupassant, « Le Horla »)

 

Qu'on y nage dedans, les inconnaissables, puissances et politiques, nombres, chiffres, lois, les ministères sont des masques.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 19 avril 2017.