LES AVENTURES DE BARBARELOULOUTE : CHAPITRE TREIZE A LA QUINZAINE DES PLANTES.

 

1.

Barbarelouloute elle est belle, que si elle l'était pas, elle serait pas l'héroïne de cette qu'existe pas histoire. Bon, elle est belle.

 

2.

Barbarelouloute elle est tombée de la dernière pluie de pierres cosmiques dans la grande nuit cosmique qu'son astronef est tout kaput pété.

 

3.

Après Barbarelouloute est attaquée par des plantes genres épineuses carnivores galopeuses (c'est passqu'elle est mal tombée). Ah, elle se bat.

 

4.

Elle se bat en guerrière mais elle est belle quand même Barbarelouloute qu'on dirait farouche ahanante une actrice américaine de la télé.

 

Ah elle en étête & décapite & tronçonne & enrondelle des invasives gniarkeuses à épines et happantes mâchoires pleines de dents végétales !

 

A beau venir du cosmos à futur, Barbarelouloute use d'une épée genre barbare à crinière, mais comme elle est en schmeulkultra-léger, ça va.

 

5.

Soudain, v'la Barbarelouloute chevillattrapée par une ronce aussi sournoise qu'un semeur d'illusions en période électorale. Elle chute.

 

6.

Ensuite, Barbarelouloute est amenée par une plante grimpante au château au haut du mont oùsqu'un roi chaipacking joue aux osselets.

 

La plante grimpante grimpe grimpe grimpe le long de la muraille que blonde Barbarelouloute en est toute échevelée (c'est malin!).

 

Puis après la plante grimpante, avec Barbarelouloute dans ses euh (1), parcourt tout un tas de cours et de places tant est grand le châtiau.

 

(1) Comme je sais pas si les ronces ont des bras, les bras des ronces, forcément, je sais pas comment ça s'appelle.

 

En chemin dans le château la longue longue longue ronce a quelque peu déchiré les vêtements de Barbarelouloute qu'on lui voit Oh les beaux !

 

7.

Arrivée enfin à la salle oùsqu'un roi chaipacking joue aux osselets, la ronce fonce et déroule (1) Barbarelouloute aux pieds du monarque.

 

(1) Le verbe est audacieux mais l'on comprend parfaitement ce que l'auteur veut exprimer. (Alain Duflan, Inspecteur d'Académie)

 

8.

Le roi poussa des Oh Ah Ah Oh à cette vue charmante qu'il compara aussitôt à d'une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil (l'avait l'air, c'est vrai, quelque peu défoncée, Barbarelouloute).

 

9.

Le roi dit : - Quel est donc votre nom, ma belle ?. Barbarelouloute répondit Barbarelouloute. C'est bien dit le roi qui au fond s'en fichait.

 

10.

Le roi dit : - Kessek j'vas faire de vous ? (c'est aussi ce que je me demande mais moi, je n'ai aucune étrange lueur dans aucun d'mes yeux).

 

11.

Barbarelouloute lui fit savoir qu'elle savait fort bien cuisiner, repasser, tapisser, patiner, jouer à des tas de jeux et des moins avouables.

 

12.

Pendant ce temps-là, la longue longue longue ronce s'était réenroulée puis repartie vivre entre ses parentes le reste de sa durée.

 

13.

Le roi prit une décision. Je n'ai jamais su laquelle car à ce moment-là, j'eus autre chose à, et j'ai refermé à jamais le beau livre d'images.

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 25 avril 2017.