ET EN MÊME TEMPS DES COUAC

 

1.

« Interroges-tu l'onde ? et, quand tu vois des arbres,

Parles-tu quelquefois à ces religieux ? »

(Victor Hugo, « Ce que dit la bouche d'ombre »)

 

Interroger l'onde, Victor ? Êtes-vous sûr ? Des fois qu'elle nous répondrait qu'des glouglous ou que les ondines nous cracheraient dessus ?

 

Zont beau prier saules… Susurrer aux feuilles ? me confesser aux écorces ? radoter aux troncs ? Non, j'me vois pas du tout parler aux arbres.

 

Des fois qu'les arbres seraient en prières… en verte bure… ou alors noirs moines ayant fait vœu de corbeau… seuls prieurs au bord du fleuve...

 

2.

J'aime vraiment bien ça… les longues pièces électriques des groupes pop/rock des années 70. Tiens, pour l'heure, « Frampton Comes Alive ».

 

Bon, des fois c'est plutôt gratte cool… voire niais… y a même un genre folk (un peu)… mais j'aime bien son son d'guitare au Frampton.

 

Frampton y reprend Jumpin' Jack Flash des Stones, où l'on voit que Keith Richards, quel grand riffeur devant Dieu ou sa Satanic Majesty.

 

Mais l'épatant c'est « Do You Feel like We Do » avec sa guitare jactante là qu'on lui donnerait un prénom tiens, à la frangine électrique…

 

On le zieute jouer « Do You Feel » Frampton dans le Burt Sugarman's Midnight Special… i wahwhate avec s'bouk'… scat électrique.

 

3.

« et en même temps des couac ! Des couac ! Pas deux, trois !… des centaines de couac !… et encore d'autres ! bien d'autres ! de partout !... toutes les oies de la ferme ! le soulèvement des oies !… »

(Céline, « Nord »)

 

Plein d'sons, le monde, qu'ça couaque, coasse, croasse, agace de cris... grondes et moteurs… les gens circulent, bien obligés, les gens.

 

Comme dans sa phrase, les balance ses couac, Céline... qu'on les entende, les couac, dans le rythme, la cadence, les oies, les oies d'partout.

 

4.

« Marie, ô ma sœur, écoute… Est-ce pas

Midi qui s'approche ? »

(Marie Noël, « Annonciation »)

 

Si j'avais eu une sœur du nom de Marie… aurais-je écrit « Marie, ô ma sœur, écoute... » chaipas… ou j'aurais fui… tout le monde je fuis.

 

Tout le temps tout le monde je fuis… je ne vous vois qu'obligé… zêtes circonstances… vous colle au rapport… greffe… scribe.

 

Tout le temps tout le monde je fuis… je ne vous vois que zut… y a mon fantôme qui me parle de vous… ah qu'est-ce qu'il peut rire ! Ah ce rire !

 

Marie Noël se demande si c'est « pas Midi qui s'approche »… Souliers d'or ? Non, poussière sur la route… celle de dans le temps, là-bas…

 

Dans le temps, là-bas… s'écoule dans le poème... que la page, encore lisible, retient… finira par les chiens d'la boue… mâchée.

 

Le temps, là-bas, s'égrène dans un solo de Peter Frampton… La guitare, pis par les chiens d'la boue aussi nos carcasses, tout ça mâché.

 

Le temps à Twin Peaks ou dans les chambres à mystères jaunes… puis des fois on croit qu'le temps i r'vient… ah c'est pas le même ! Spectre !

 

Patrice Houzeau

Hondeghem, le 25 mai 2017.