24 mai 2013

ET MOI COGNE-DANS-L'VIDE

ET MOI COGNE-DANS-L'VIDE 1."Il se frappe le crâne, toc ! toc ! toc !... ça sonne creux d'os..."(Céline, Le pont de Londres, folio n°230, p.175) Il est tout embêtéSe remue la neuronale nébuleuse, seFrappe le point d'interrogation, Le ciboulot lui bout, leCrâne le tempête, Toc ! Y a quelqu'un ?Toc ! Y a personne alors ?Toc ! Excusez-moi, je croyais qu'il y avait quelqu'un... ça répond pas là-dedans,Sonne vide, un long ah dans la tête...Creux, melon cosmos évidé... creuxD'os, le néant souffle dedans, ça fait pffffff. Note : le "Y a... [Lire la suite]

24 mai 2013

POUR RIRE FAUT CROIRE

POUR RIRE FAUT CROIRE 1."Vieux drummer pulsant l'tempo du sang humain"(Claude Nougaro, A coeur perdu) Vieux rouleur de caisses...   Drummer rêveur d'autres mondes percutés...Pulsant puissant... L'tempo les pousse... renouvelé rythmeDu toujours... très ancien pourtant, leSang originel qui passe, pulsé, propulsé,Humain, fabuleux, fontaine. 2."Dansez sur moi dansez sur moiQui tourne comme un astre"(Claude Nougaro, Dansez sur moi) Dansez y donc, les mômes,Sur ma pomme plate, ma crèpe, ma galette, surMoi qui débite du cuivre... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mai 2013

TOUT EN BOUTS D'PARTOUT

TOUT EN BOUTS D'PARTOUT 1."la structure oraculaire de tout événement"(Clément Rosset, Le réel et son double, folio essais n°220, p.55) La sensibilité qu'on a au monde ôStructure Des squelettes se pavanent plein l'air Oraculaire le réel !... fait de bouches qui s'ouvrentDe regards hallucinés de cheveux sifflantsTout est dit les mots pleuvent comme des pierresEvénement oui sans doute puisqu'il y a couteau. 2."A vient se confondre avec A"(Clément Rosset, op. cit. p.51) A ayant labyrinthé dans un tas de phrases enVient à se demander... [Lire la suite]
22 mai 2013

FLIC FLAC FLOC !

FLIC FLAC FLOC ! 1."Flic ! Flac ! Floc ! Même sous la pluie"(Serge Gainsbourg, La fille aux claquettes) Flic ! v'là la pluie ! Flac ! pis le vent qui claque ! Floc !  pour le spleen, c'est ad hoc !Même que même que même que   Sous le tout gris ciel j'ai La tête pleine de pleine de pleine de Pluie que j' en suis tout spongex, spongeman, spongieux. 2."Du bleu à perte de vueEt jamais personne en vue"(Serge Gainsbourg, No man's land) Du bleu du salé d'la mare à morues duBleu - c'est la merA n'en plus finir c'est la mer... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 mai 2013

SECRETE-SPLEEN

SECRETE-SPLEEN "Et le dernier était tellement p'tit, mon vieux, qu'on l'appelait le P'tit Poucet."(Le petit chaperon rouge raconté par Jacques Martin prenant une voix de colonel faussement bourru). 1."De sa fourrure blonde et brune"(Baudelaire, Le Chat, II) De son corps le parfum quelle claqueSa chair vous r'file du fantôme à passé elle touteFourrure à vous en r'fourguer de la nostalgieBlonde elle vous retourne crèpeEt puis bicolore la rose blancheBrune comme l'odeur du café au matin. 2."Un malheureux ensorceléDans ses... [Lire la suite]
20 mai 2013

QUATRE COIN-COINS ET UN COUAC

QUATRE COIN-COINS ET UN COUAC 1."Balai, les guignols ! Je voulais plus m'agiter la tête !..."(Céline, Le pont de Londres, folio n°230, p.238) Balai, tire-toi de là, sorcière !Les polichinelles à grimaces, Guignols, faut que je les patafiole !Je voulais plus m'secouer neurones,Voulais plus que balai et bouche d'égout,Plus m'guignoler moi-même, plus M'agiter comme hanté légion puces,La cafetière qui m'fait du cha-cha-cha la Tête je voulais plus qu'elle me court. 2."La dignité dans l'existence c'est la gueule de raie."(Céline, Le pont... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mai 2013

FAIT RIEN QU'A TOURNER BOURRIQUE

FAIT RIEN QU'A TOURNER BOURRIQUE 1.Elle est si chatte que je lui dis mou(Serge Gainsbourg, Elle est si...) Elle ouille !Est si tarteSi thon - tarte au thon ? Si calamiteuseChatte si encombrant concombreQue je m'ensauve dès que j'la vois pis si sotteJe lui tire la langue dès qu'elle tourne le dosLui planterais bien des aiguilles dans la statuetteDis donc d'où qu't'as mis mon vaudou ? Et pisMou que j'donne au chat. 2."Du mois de septembre au mois d'août"(Serge Gainsbourg, La Gadoue) Du temps que j'étais p'tit je n'étais pas grand... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 avril 2013

LE TRAIN DU MYSTERE

LE TRAIN DU MYSTERE "D'un train noir de damnés pélerins du mystèreDans la nuit lamentable à jamais s'engouffrant."(Jules Laforgue, Une nuit qu'on entendait un chien perdu) D'un d'un d'un d'unTrain d'un train d'un train train train train trainNoir noir noir le train des ténèbres peut-êtreDe nous autres il est plein il fonce file fuse deDamnés de mendiants de rois d'orgueilleux et dePélerins il est plein ce train plein Du genre humain masculin et féminin, quelMystère ! Mystery train (chouette chanson)    Train I ride,... [Lire la suite]
13 avril 2013

RATURES SANS DOUTE

RATURES SANS DOUTE "Mon Coeur est un lexique où cent littératuresSe lardent sans répit de divines ratures."(Jules Laforgue, Complainte-litanies de mon Sacré-Coeur) Mon palpitant mon pâle piteux monCoeur quoi, mon agite-carcasse... mon CoeurEst pierre jetée (1) mon Coeur gros prétentieux Un poulpe replié un reptile lové (2) et pisLexique aussi le bougre a du vocabulaireOù il puise de quoi s'alimenter le cogitifCent récits à la fois y suscitent Littératures à méandres et confins où il Se perd mon Coeur queLardent - que faire de ce... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 avril 2013

NARGUONS NARGUONS NARGUONS

NARGUONS NARGUONS NARGUONS 1."Parasite insensé d'une obscure planète"(Jules Laforgue,  Résignation) Parasite moi toi nous d'la pomme de terreInsensé moi toi nous filant le paradoxe D'une lune au loin au loin au loinObscure serions-nous tombés chutés sur cettePlanète planète planète. 2."Les pianos, les pianos, dans les quartiers aisés !"(Jules laforgue, Complainte des pianos qu'on entend dans les quartiers aisés) Les pianos ce soir lesPianos sont pleins de mains coupées  Les pianos ce soir les Pianos gigotent de... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 01:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,