16 juillet 2007

PRESAGE

PRESAGE Ma femme à la chevelure de feu de bois (1)Fume trop Elle va finir par s'enflammer. (1) Amis poètes, si vous avez quelque message à l'intention du fantôme d'André Breton qui, après cette irrévérence, ne manquera pas de venir me tirer les pieds la nuit, n'hésitez pas à m'en faire part, en commentaire par exemple ; je transmettrai. Patrice HouzeauHondeghem, le 16 juillet 2007
Posté par patricehouzeau à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2007

DEUX DISTIQUES ET UNE CITATION

DEUX DISTIQUES ET UNE CITATION Léger le vent, pain et café, avril venu ;Le mort est vif, voilà qu'il siffle au coin d'la rue. L'humain, machin complexe et très bavard bipède,Quand il bande, au moins, c'est que celle-là est raide... "Des boxeurs et des jeunes filles en tricot se tiennent par                                                la taille dans les terrains... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2006

COMMENT POUCET DEVINT UN CHAMPION DU FLÛTIAU

COMMENT POUCET DEVINT UN CHAMPION DU FLÛTIAUConte tout en distiques de Patrice Houzeau Sous la paix bleue d'un ciel intermezzoLes arbres causent en latin d'oiseau. Ce que dit ce latin, voici en quelques motsUne étrange affaire à vous conter illico : Tout en faisant ricocher des cailloux dans l'eau,L'ogre, ayant bu, opéra un magistral rot. Quand l'homme-estomac plongea dans un gros dodo,Il ne put voir Poucet armé d'un grand couteau. Le Petit Poucet le mit dans son sac à dos,L'ogre qu'il découpa en tout petits morceaux. ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]