17 avril 2017

HISSEZ LA SOTTISE ET VOGUE LA GALÈRE

HISSEZ LA SOTTISE ET VOGUE LA GALÈRE   1. « La puissance civile étant entre les mains d'une infinité de seigneurs » (Montesquieu, « De l'Esprit des lois », livre XXVIII, ch. XLI)   Du lien entre politique et infini. Affirmer que tout est politique, c'est lui flanquer d'l'infini à tout ça qui s'agite et résout.   Au cœur de l'humaine animalité, une infinité du vouloir politique.   La politique, l'infini dedans, surtout si on s'dit que tout est politique, alors l'infini se met à... [Lire la suite]

19 mars 2017

ET ON REMET QUATRE BREFS DANS LA MACHINE

ET ON REMET QUATRE BREFS DANS LA MACHINE   1. La littérature est sans doute ce que nous avons trouvé de mieux pour transformer des tubes digestifs hyperactifs en héros de légende.   2. Les transhumanistes sont des pessimistes : ce sont des scientifiques qui, ne croyant plus en l'humain actuel, préparent l'espèce d'après.   3. Les robots lorsqu'ils sauront accéder à une complète autonomie se passeront bien de nos inutilités allez !   4. Alors nos robots rentreront en contact avec les robots... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2017

SI ÇA SE TROUVE NOUS SOMMES DÉJÀ DES RÉPLICANTS

SI ÇA SE TROUVE NOUS SOMMES DÉJÀ DES RÉPLICANTS1.Si les robots étaient sophistiqués au point de mimer nos affects, se pourrait-il que les machines soient atteintes de troubles mentaux ?2.L'élucidation de certains problèmes posés par le développement des intelligences artificielles nous permettra sans doute d'enfin savoir de quoi relève cet être étrange de la conscience.Et si la conscience n'était qu'un jeu de mots, qu'un effet de sens ?Si ça se trouve, nous sommes déjà ces "réplicants" du film "Blade Runner", ces robots... [Lire la suite]
07 mars 2017

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ 1. « Je sens que je suis libre mais je sais que je ne le suis pas. »(Cioran, « De l'inconvénient d'être né », folio essais n°80, p.110)   Merveilleux Cioran qui d'un trait de plume raye bien des illusions.   2. La liberté relève du ressenti, et donc du ressentiment ; l'absence de liberté relève du savoir, et donc de la lutte.   3. Entre celui qui se croit libre et celui qui sait qu'il ne l'est pas, il y a le champ ouvert des promesses électorales.   4.... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 janvier 2017

ENTENDU A LA RADIO A PROPOS D'ANIMAUX

ENTENDU A LA RADIO A PROPOS D'ANIMAUX   Notes prises à l'écoute d'un entretien radiophonique entre Elisabeth de Fontenay et Frédéric Worms au cours de l'émission « Les discussions du soir », France Culture, le 31 octobre 2016. Les commentaires, ce qui est en dehors des guillemets, sont de mon fait et ne reflètent pas forcément la pensée ni d'Elisabeth de Fontenay ni de Frédéric Worms.   1. « Mais évidemment, cela n'avait pas de sens, à l'époque» : il n'y a pas de sens de l'Histoire, il y a... [Lire la suite]
02 janvier 2017

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNER

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNEROn suit l'enfant fantômedans le tunnelle gnome lève sa hache.1.J'dis ça j'dis rien mais à force d'aller chatouiller l'cosmos ça va finir qu'l'infini va finir par nous flanquer son néant là où j'pense.2.« Je rencontrai le bois du siège ! Il n'y avait plus personne. Le fauteuil était vide ! »(Maupassant, « Lui ? »)Quand on rencontre le bois du siège et qu'il n'y a plus personne, forcément la conversation tourne court.Parfois les choses ont l'air comme vides ; et... [Lire la suite]

07 octobre 2016

COMME SI ET MÊME COMME ÇA

COMME SI ET MÊME COMME ÇA   1. « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » (Schopenhauer traduit par Roos et Burdeau, « Le Monde comme volonté et comme représentation »)   « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » qu'on s'mire au monde, tragique charlot précipité dans l'événement.   2. « car il lui dérobe son moi » (Schopenhauer)   Qu'on se voit le moi tout dérobé, pris aux autres, que les humains i règlent ça (qu'ils... [Lire la suite]
07 octobre 2016

ÇA ET AUTRES

ÇA ET AUTRES   1. C'est toujours après coup que nous comprenons ce que nous aurions dû faire. Nous vivons avec le fantôme de notre liberté.   2. Avec le temps que plus ça passe, les personnages historiques finissent tous par prendre une gueule de légende.   Une gueule de légende à figurer dans quelque bariolade, à finir fellinisé grotesque, cauchemardé du chef d’œuvre, rêvé filmique.   3. La nuit arrive – ouf ! que les autres croient que vous dormez et vous vous dormez, en attendant le lendemain que... [Lire la suite]
03 septembre 2016

PARAPHRASE D'UNE FATALITÉ A CIORAN

PARAPHRASE D'UNE FATALITÉ A CIORAN   1. Lors il avait « tant choyé l'idée de fatalité » [Cioran], il avait à la gamelle de son esprit tant nourri d'instants fatals,   2. Donc, ayant « tant choyé l'idée de fatalité » [Cioran] au prix de tous les masques joyeux et des politesses que l'on met à paraître heureux,   3. Ainsi « l'idée de fatalité » s'était si bien nourrie de « si grands sacrifices » [Cioran] qu'elle en avait englouti toutes les marionnettes.   4. Ainsi... [Lire la suite]
29 mai 2016

QUATRE TYPES DE FANTÔMES

QUATRE TYPES DE FANTÔMESNotes sur deux paragraphes du « Novum Organum » de Francis Bacon  traduit par Buchon.« Non seulement les fantômes ou notions fausses, qui ont déjà pris pied dans l'entendement humain et y ont jeté de si profondes racines, obséderont tellement les esprits que la vérité aura peine à s'y faire jour ; mais le passage une fois ouvert, ils accourront de nouveau dans la restauration des sciences et feront encore obstacle, si les hommes ne sont bien avertis de s'en défier et de prendre contre... [Lire la suite]