31 juillet 2015

DES FOIS LE REEL EH OUI LE REEL

DES FOIS LE REEL EH OUI LE REEL1.Le réel, i n'attend qu'une chose, c'est que vous regardiez ailleurs, là-haut, les merveilleux nuages, pour vous tomber sur le paletot.2.Le réel, faut bien l'regarder en face, car lui ne vous quitte pas des yeux.3.Retwetté la photo d'un ricain tueur de lions J'préfère retwetter le légendaire groupe Magma Il y a des gens qui valent la peine d'autres non. 4.La démocratie encourage le meilleur mais n'évite pas le pire. Et je crains qu'en fin de compte, le pire finisse par l'emporter.5.Il arrive que la... [Lire la suite]

21 juin 2015

DIEU EST-IL UN JEU DE MOTS ?

DIEU EST-IL UN JEU DE MOTS ?1.« Au dessert, ils cessent d'être de bons compagnons de table. Deviennent pleins d'ailleurs et de manque. »(Frédéric Dard / San-Antonio, « Ne soldez pas grand-mère, elle brosse encore », Fleuve Noir, 1997, p.48)2.« - Pourquoi trimbalez-vous ce bureau depuis le début de cette histoire ?- Un privé ne se sépare jamais de son flingue.- Il a un flingue !- Ouais. Dans le tiroir de droite, celui qui est coincé... »(René Pétillon, « Une sacrée salade », J'ai... [Lire la suite]
31 mai 2015

LE VENT FAISAIT CE BRUIT

LE VENT FAISAIT CE BRUIT 1.« Je les entends, fuyons. Le vent faisait ce bruit. »(Corneille, « L'illusion comique », III, 7, v.863 [Matamore]) 2.« De même aussi, quoiqu'il y ait des espaces dans lesquels je ne trouve rien qui excite et meuve mes sens, je ne dois pas conclure pour cela que ces espaces ne contiennent en eux aucun corps »(Descartes, « Méditations métaphysiques », méditation sixième, GF 328, p.197) 3.Nous n'y voyons rien car nous ne sommes pas outillés pour y voir quelque... [Lire la suite]
27 mai 2015

MAIS LUI VOULANT MONTRER QU'IL ETAIT UN HOMME JUSTE

MAIS LUI VOULANT MONTRER QU'IL ETAIT UN HOMME JUSTE 1.« Le temps qui émousse toutes choses, le temps qui travaille à l'usure du chagrin comme il travaille à l'érosion des montagnes »(Vladimir Jankélévitch, « L'imprescriptible. Pardonner ? Dans l'honneur et la dignité ») 2.Étrange royauté du temps qui finit par abolir et ne ravive pourtant qu'en passant par la conscience. 3.Le temps transforme ce qui ne se perdra qu'à son abolition. 4.« De quel droit, puisqu'on ne peut, par principe, répondre à la... [Lire la suite]
10 mars 2015

FOIS DIEU

FOIS DIEU 1.Equation : égalité, quantités variables, le réel grouille d'équations, d'égalités entre inconnu(e)s. 2.Egalités : à satisfaire en en déterminant les valeurs, société des nombres, foule filant dans un infini des mondes parallèles qui structurent le réel. 3.Identité : quand les valeurs restent indéterminées et qu'elles satisfont tout de même à l'égalité des variables, il y a identité. L'étrangeté est un paradoxe identitaire. 4.J'imagine que la physique est pleine d'identités qui circulent, aussi aléatoires... [Lire la suite]
06 mars 2015

IL N'EST PAS NECESSAIRE ET AUTRES BREFS POLITIQUES

IL N'EST PAS NECESSAIRE ET AUTRES BREFS POLITIQUES 1.La politique est une suite de reprises en main ; c'est en cela qu'elle est continuité et ruptures. 2.Civilisation : ensemble de continuités et de ruptures. Notre civilisation sera-t-elle la première à briser le cercle, à ouvrir sur l'infini la communauté des vivants ? 3.Je me demande parfois, à la lumière de la psychanalyse, si la politique n'est pas une sublimation de la haine. 4.Péril : extrême ; il implique l'impossibilité de garder le... [Lire la suite]

05 mars 2015

LIME SOURDE

LIME SOURDE 1.« La politique est une lime sourde, qui use et qui parvient lentement à sa fin. »(Montesquieu, « De l'esprit des lois ») 2.« Amiens ne veut pas se laisser manger» par le regroupement des régions – comme on regroupe un troupeau ? 3.« Amiens ne veut pas se laisser manger » par l'hypertrophie à venir, baronnies, enflure des fiefs. 4.La démocratie consiste à remplacer l'ennemi par l'adversaire, mais dans nos têtes, bien des adversaires restent des ennemis que la toute... [Lire la suite]
05 mars 2015

SIGNE ET PERSISTE

  SIGNE ET PERSISTE 1.Dans « Les Maîtres penseurs » André Glucksmann évoque les « panoplies proposées pour habiller le maître ». Il est vrai que la politique est un bal masqué qui dissimule bien des poignards et tous leurs traîtres.   2.Maîtresse du langage, l'éducation nationale ne cesse de produire du cours et du discours, de la leçon de citoyenneté – sinon de morale -, du rapport, de l'expertise, du magistral. Plus personne ne l'écoute et tous lui en veulent de s'être rendue si inefficacement... [Lire la suite]
05 mars 2015

IL FAUT SORTIR DU BOIS ; LES LOUPS MONTRENT LEURS CROCS

IL FAUT SORTIR DU BOIS ; LES LOUPS MONTRENT LEURS CROCS 1.« un peuple renfermé dans une ville, où tout ce qu'il y a d'odieux devient plus odieux encore »(Montesquieu, « De l'esprit des lois ») Voilà qui aurait dû faire réfléchir les irresponsables qui ont pondu villes nouvelles, grands ensembles, zup, zac et culs-de-sacs, puis ont tenté de rentabiliser leurs méfaits architecturaux par le regroupement familial. 2.La seule chose qui sauve François Hollande de l'inefficacité absolue, c'est sa détermination à... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2015

JE SIGNE ENCORE

JE SIGNE ENCORE 1.Rappel : une loi ne sert réellement la démocratie que si elle permet au citoyen de la contourner. 2.Il y a un devoir de subtilité et de nuance dans l'application des lois, un devoir de subtilité et de nuance qui, je le crains, échappe à bien des politiques. 3.Dans l'affaire dite « du mur des cons » - bagatelle et potacherie ! - le reproche que l'on puisse faire à ces sereins magistrats, c'est de ne pas s'y être affichés eux-mêmes. 4.« Il en fut, de cette loi, comme de toutes celles où le... [Lire la suite]