Notes sur l'oeuvre de Corneille et plus particuliérement sur L'IIusion comique.
14 janvier 2017

CORNEILLERIES EN FEUILLETANT MÉDÉE

CORNEILLERIES EN FEUILLETANT MÉDÉE   1. « Et de si longue main je connais ta prudence » (Corneille, « Médée », v.753 [Jason])   En français classique, l'expression « de si longue main » signifie « depuis longtemps » ah tiens il ne neige plus.   De si longue main ça veut dire depuis longtemps qu'on a l'impression d'une longue longue main glissant le long du temps.   Quand je lis l'expression « de si longue main » je songe une longue main se glissant dans... [Lire la suite]

08 mai 2016

SINON VOUS ETES MORT OU BIEN ?

SINON VOUS ETES MORT OU BIEN ?1.« Ce lieu me redit mieux les accents de sa voix »(Corneille, « L'illusion comique », IV, 2 [Isabelle])Ce lieu si je l'imagine, ce lieu, quelle face d'ailleurs aura-t-il ?2.Me dit grand pas chose, ce lieu, j'y ai jamais Quoi qu'il redit ? - Ah il y a de l'écho...3.Mieux vaut que jamais sans doute... d'ailleurs je me le souvent pour que ça rentre bien là dans ma dans ma dans ma hein ?4.De tant de du reste m'en moque il me reste sa voix elle passe en boucle sa voix... [Lire la suite]
08 mai 2012

TOI SEULE

TOI SEULE 1. "... et Matamore le Capitan s'identifie au génie de la comédie." (Marc Fumaroli, Notice in l'illusion comique, Corneille, Classiques Larousse, p.21) Sans ce génie de la comédie, l'art se diviserait en deux antagonismes : oeuvres sérieuses, plus ou moins ennuyeuses et éthiques, fort propres à constituer un art officiel, ou un art dit "d'auteur", face aux multiples masques du bouffon, de la dérision, de la parodie, de la contre-culture. Le réel est tragique ; aussi est-il grotesque. Il serait hypocrite, voire... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mai 2012

LA LANGUE DIT JUSTE, L'OEIL VOIT FAUX

LA LANGUE DIT JUSTE, L'OEIL VOIT FAUX. 1. Ce titre - l'illusion comique -, définit le mirage qui, au lever du rideau, se présente à nous d'un espace investi par des êtres de chair et de sang qui, sous nos yeux, déroulent une autre vie dans une autre époque, et c'est aussi comme un rappel de la condition grotesque et fatale des bipèdes bavards. 2. "Ne traitez pas Alcandre en homme du commun ; Ce qu'il sait en son art n'est connu de pas un." (Corneille, L'illusion comique, I, 1, v.47-48 [Dorante]) Être en son art comme en sa maison ;... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mai 2012

VOUS CONQUÊTE

VOUS CONQUÊTE 1. "O Dieux ! Je sens mon âme après lui s'envoler." (Corneille, L'illusion comique, II, 1, v.219 [Pridamant]) Quand l'homme se sent s'envoler : l'extase peut-être. Le ravissement. Le corps serait-il une prison, une cage dont on chercherait à s'échapper ? 2. Dieu, une clé que les humains aperçoivent entre les barreaux de leurs prisons et qu'en tendant le bras, ils tentent plus ou moins désespérément d'attraper. 3. La tragédie classique fait du pire des tyrans un prodige esthétique. 4. "Ce bras tout aussitôt vous... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 04:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 mai 2012

IL EST VRAI QUE JE RÊVE

IL EST VRAI QUE JE RÊVE 1. J'aime ce titre - "illusion comique" - parce qu'il renvoie au grotesque de l'humain qui se joue la comédie et vit dans l'illusion de sa puissance. 2. "Il est vrai que je rêve, et ne saurais résoudre" (Corneille, l'illusion comique, II, 2, v.225 [Matamore]) Du rêve que nous faisons de nous-même viennent la plupart de nos irrésolutions, de nos procrastinations et des fatalités de nos actes manqués. Ainsi lâchons-nous la proie pour l'ombre de nous-même. 3. Les imaginatifs perdent souvent patience quand le... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juillet 2008

NUIT

NUIT La nuit : l’absence de lumière ; le non-lieu de la lumière ; en est-elle absolument absente ? Elle peut y être tolérée, et même désirée (cf « une lueur dans la nuit »). La nuit sans lumière aucune est appelée « nuit noire ». « La nuit qu’il entretient sur cet affreux séjour,   N’ouvrant son voile épais qu’aux rayons d’un faux jour,   De leur éclat douteux n’admet en ces lieux sombres   Que ce qu’en peut souffrir le commerce des ombres. »   (Corneille, L’illusion comique,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2008

CHÂTIMENT ONTOLOGIQUE

CHÂTIMENT ONTOLOGIQUE "Mon ombre chaque jour viendra t'épouvanter"  (Corneille, L'illusion comique, vers 1016, Acte IV, scène 2) Clindor, le pseudo-valet de Matamore, pour avoir tué son rival, le gentilhomme Adraste, est condamné à la peine capitale. Isabelle, désespérée, en veut à son père, Géronte, qui a d'abord repoussé Clindor, avant de l'avoir fait arrêter. Elle envisage donc de mourir à son tour : "Mais en vain après toi l'on me laisse le jour;  Je veux perdre la vie en perdant mon amour : ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 mai 2008

DESORDRE

DESORDRE "Juge un peu quel désordre aux yeux de ma charmeuse"(Corneille, L'illusion comique, vers 757, Acte III, scène 4) La "charmeuse", c'est Isabelle. Matamore en est amoureux. Ce qu'il craint, en ce vers, c'est de faire paraître le "désordre" aux yeux de la belle. L'hyperbolique Matamore s'inquiète des "feux", des éclats de lumière que son épée, une fois sortie du fourreau, afin d'effrayer quelques valets, pourrait lancer : "CLINDOR  Ce fer a trop de quoi dompter leur... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2007

ILLUSIONS

ILLUSIONS Jugez plutôt par là l’humeur du personnage :Ce page n’est chez lui que pour ce badinage,Et venir d’heure en heure avertir Sa GrandeurD’un courrier, d’un agent, ou d’un ambassadeur.        (Corneille, L’IIlusion comique, vers 477-480) Clindor se moque de Matamore, en dénonce les mises en scène. L’Illusion comique est une pièce sur la représentation : la mise en scène du théâtre et de sa charge d’émotions, mais aussi la mise en scène des illusions humaines. L’Illusion ne peut donc... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 00:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]