19 décembre 2012

FAIRE LIEU D'ÊTRE

FAIRE LIEU D'ÊTRENotes de lecture sur la cinquième partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.J'ai déjà évoqué le réalisme poétique de Jean Le Boël. La cinquième suite du recueil en offre, dès l'ouverture, un fort bon exemple. Il s'agit de la description d'un arbre qu'il serait temps d'élaguer. Cet arbre, mais cela le poème le révèle sans que Jean le Boël le mentionne, le suggère, y fasse allusion, cet arbre est du bois dont on fait les gens. 2.L'énigme de la "grande... [Lire la suite]

18 décembre 2012

FAIRE SIGNE

FAIRE SIGNENotes de lecture sur la quatrième partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.Le premier substantif employé dans la partie IV est le mot "émotion" ; il est suivi de l'épithète "étrangère". L'émotion romantique est essentiellement tournée vers le moi. C'est la modernité qui a fait de l'émotion de l'autre un sujet d'investissement, voire d'investigation, poétique. 2.Un vers comme "tout te traverse" (p.64), je ne peux pas faire autrement que de l'appliquer à... [Lire la suite]
18 décembre 2012

POURQUOI DOUTER

POURQUOI DOUTERNotes de lecture sur la troisième partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.Dans la troisième partie, "ce qui rage et ronchonne dans les roches" m'arrête l'oeil et l'ouïe interne. Je me demande bien quelle bête peut ronchonner dans les roches. Pour moi, il s'agit de la bête des syllabes. Mais j'ai l'entendement syllabique et sans doute ne suis-je pas assez ouvert aux autres. 2.Ce sont ensuite quelques croquis... des vifs sur le vent... notons que les... [Lire la suite]
17 décembre 2012

QUE CES PETITS RIENS QUI FONT TOUT

QUE CES PETITS RIENS QUI FONT TOUTNotes de lecture sur la deuxième partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.La deuxième partie du recueil commence par l'emploi du verbe "voir". La poésie de Jean Le Boël est souvent une poésie de l'être-là, de la perception, et même parfois du ressenti. Qu'elle commence, cette deuxième partie, par "il le voit à des riens", rien d'étonnant donc. 2.C'est souvent par des riens que toute une histoire commence. Et pourtant ce n'est rien,... [Lire la suite]
17 décembre 2012

LE TEMPS D'UNE FRATERNITE

LE TEMPS D'UNE FRATERNITENotes de lecture sur la première partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.Dans le premier de ces fragments, l'auteur évoque le "brouhaha boueux charriant des pépites" qui caractérise le "flot des voix qui vont et disparaissent". C'est qu'on est du monde, nous autres, du vif, de l'allant, et que les autres, en effet, cette masse de visages et de statistiques, sont pleins de "pépites", que l'on ne sait pourtant pas exploiter, orpailleurs... [Lire la suite]
17 décembre 2012

DERACINE

DERACINE Je lis, page 86 du dernier recueil paru de Jean Le Boël (Là où leur chair s'est usée, Les Ecrits du Nord / éditions Henry, 2012) ce vers qui me ravit : "L'arbre écrase le ciel" On ne peut mieux dire à quel point la créature déracine son créateur. Patrice HouzeauHondeghem, le 17 décembre 2012  
Posté par patricehouzeau à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,