04 juin 2013

TROP

TROP Un petit tour sur la blogosphère littéraire... des livres, des livres, et encore des livres... des mots, des mots, et encore des mots... Où trouvent-ils le temps de les lire, tous ces pavés imprimés ? Où trouvent-ils le temps de les composer, toutes ces savantes illusions ? Hypertrophie linguistique, cancer du signe, maladie du sens... Pour moi, il me faut chaque jour courir sur mes pattes le long du réel, et trouver un coin pour y tisser ma toile. Patrice HouzeauHondeghem, le 4 juin 2013  

04 juin 2013

LA CREVE

LA CREVE La crève... j'ai l'impression de traîner deux fantoches lourdauds pendus à mes jambes. Patrice HouzeauHondeghem, le 4 juin 2013  
04 juin 2013

BATAILLE DE POITIERS 1356

BATAILLE DE POITIERS 1356 Une miniature des "Chroniques" de Froissart... Bataille de Poitiers, 1356... Au premier plan, les archers anglais face aux chevaliers français... percés dadas, percés guerriers...  tentent de s'esquiver... de rebrousser... de filer à l'anglaise... les croupes des destriers blancs saignent... y en a bien un qui essaie de les frapper de son épée, les flèches à l'arc tir tendu, peine perdue, s'est chopé une flèche au haut de l'épaule... dans l'armure peut-être mais pas que, ça tombe dru, ça pleut, ça se... [Lire la suite]
03 juin 2013

ZIEUTE LA FRISE

ZIEUTE LA FRISE Evidemment, suffit de zieuter la friser... 1347-1352 : La Grande Peste en Europe. 1337-1453 : Guerre de Cent Ans. Dans tout ça, de la Grande Peste ou par l'épée, 40 millions d'Européens sur 120 meurent... Calamiteux siècle... Gueules ouvertes... Sang noir et noir sang... Note : "Histoire-géographie, initiation économique, 5ème", de Lambin, Martin, Desplanques, Hachette Education, 1991, p.97. Patrice HouzeauHondeghem, le 3 juin 2013  
Posté par patricehouzeau à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 juin 2013

HANTE TOUS LES ESPRITS

HANTE TOUS LES ESPRITS ...l'idée de la mort hante tous les esprits... je lis ça dans un manuel d'histoire-géographie à l'usage des classes de 5ème... Liée à la Grande Peste, cette remarque... présent de vérité générale aussi bien... et puis si ça hante, c'est qu'c'est donc fantôme... fantômes, idées, hantants idems... des trucs qui reviennent... de la même étoffe qui nous polichinelle... nous outrecuide... nous passe à travers... c'est dans la compagnie secrète de nos fantômes et de nos idées que nous y allons, sur la piste aux... [Lire la suite]
02 juin 2013

PAS DE SOI QUI NE SOIT QUE SOI

PAS DE SOI QUI NE SOIT QUE SOICf Clément Rosset, Le réel et son double, citations en italiques. 1.... de la duplication du réel... la conscience produit en série... à la chaîne, l'être... où il y a de la chaîne, il n'y a pas de plaisir... scusez, je joke... et j'agace. 2.Et puis du miroir qui revient, c'est le titre d'un bouquin de Robe-Grillet... du ayant déjà vaguement eu lieu... du Je me souviens... C'est qu'on en produit, du Je me souviens, à en déborder les étagères... sous réserve de gourances car miroir qui revient a d'la... [Lire la suite]

02 juin 2013

DANS L'ETERNELLE FARINE

DANS L'ETERNELLE FARINE 1.Des yeux pleins de lumières... ça permettrait-y d'y voir dans la nuit la plus noire ?... celle de l'Angoisse... vu que de Baudelaire on cause, forcément alors, la question de l'angoisse... celle-là de despotique qui plante son drapeau... noir le drapeau, le voit-on dans la nuit ? C'est pour ça, sans doute, ces Yeux pleins de lumières... 2.D'éternels escaliers sans rampe... pour le grimper, son rocher d'éternité... et puis sans rampe... pour qu'on tombe bien... puis qu'on n'a plus qu'à recommencer... ... [Lire la suite]
01 juin 2013

VERS LA RIDE ET LES GRIMACES

VERS LA RIDE ET LES GRIMACES 1."Elle me trouvait trop drôle !... J'en aurais pleuré !..."(Céline, Le Pont de Londres) Elle me fascina ravioliMe tarabusta du couteau de ses lèvresTrouvait pas assez de désosser les corbeauxTrop qu'elle brillait la miretteDrôle de fille la jeteuse de puitsJ'en fus fasciné j'enAurais bouffé du feuPleuré des trèfles des as des piques. 2."Et les ouvrent grands comme des soucoupes"(Serge Gainsbourg, Les millionnaires) Et, l'oreille aiguisée,Les murs, ils les éventrent, et ces ventres, ils lesOuvrent,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 03:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 mai 2013

JUSQU'AUX CENDRES

JUSQU'AUX CENDRESBrefs, avec des citations et des bouts de, ici en italiques, tirées de Clément Rosset, Le réel et son double, édition de poche, folio essais n°220. 1.... ce que je suis... forcément, j'aurais pas aimé l'être... 2.Notre vie consciente... émiettée... dispersée dans la nébuleuse des points de suspension... 3.... ne jamais pouvoir se répéter... monde des uniques... ce qui est : une somme d'unicités... d'imprévisibles. 4.L'Histoire tente de donner de la visibilité à ce qui était radicalement imprévisible, et qui le... [Lire la suite]
31 mai 2013

EN TOUT CAS J'ESSAIE

EN TOUT CAS J'ESSAIEBrefs et citations de et d'après Jules Laforgue (elles sont en italiques). 1....se ruer dans l'inconnu... chien sur la piste... fantôme qui ne reconnaît pas son lieu... 2.Le vent qui n'a pas décoléré... du coup, il souffle à nous décoller de nos ombres. 3.Vous verrez mes voiliers... une fois dépliés... mes voiliers... zieuterez... du papier, dépliés i seront, mes voiliers... cocottes... cinglantes à flaques... ah les démarrées ! Vous verrez mes jongleurs aussi... les mains qu'ils ont... pleines d'invisible... ... [Lire la suite]