04 février 2008

"LE COEUR QUI DORT"

"LE CŒUR QUI DORT" « Une faiblesse monte dans mon corps, un niveau s’élève, le sang noyé, le cœur est de vase, mou, il s’encrasse, il  va s’endormir. »(Marguerite Duras, Le ravissement de Lol V. Stein ,folio p.111) Nous sommes concernés par les faiblesses ; elles nous hantent le corps, nous immobilisent, nous tétanisent. Il y a cette expression aussi : J’ai le cœur qui dort (« le cœur est de vase, mou, il s’encrasse, il va s’endormir »). Le cœur, eau dormante. Marais peut-être (« le cœur est de... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 08:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 février 2008

SAVEUR

SAVEUR "la saveur d'une madeleine trempée dans une infusion"  (Marcel Proust, Le temps retrouvé) La pluie, j'en parle tant que ça m'ennuie moi-même...Saveur de rien, je veux dire de petits riens ;D'une tartine beurrée dans du café noir je me fais maMadeleine anamnèse,Trempée, - logique ! puisqu'il pleut ! -, plongéeDans l'immédiat où nous sommes tout mouvants ;Une nuit où je me préparais le calme d'uneInfusion, je m'aperçus dans le breuvage et me regrettai. Patrice HouzeauHondeghem, le 3 février 2008
Posté par patricehouzeau à 19:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2008

CRACK BOUM HU !

CRACK BOUM HU ! CRACK ! fait le tonnerre aux yeux de masque d'Asie BOUM ! fait la grosse caisse et DZIM!-DZIM! les cymbales HU ! hennit le cheval et le cocher aussi. Patrice Houzeauavec l'aimable collaboration d'Elise Antoine qui me souffla le dernier hémistiche.Hondeghem, le 3 février 2008
Posté par patricehouzeau à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2008

SUBSTANCE

SUBSTANCE "La substance du Tout est docile et plastique."(Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même, Livre VI, I ; traduit par Mario Meunier, Garnier-Flammarion, 1964) La pensée pour lui-même de Marc-Aurèle selon laquelle laSubstance serait comme une pâte à modelerDu matériau à façonnerTout un tas de bitonniauxEst assez réjouissante en ce tempsDocile comme un électeurEt assez formidable pour justifier laPlastique pleine de possibles de ce monde. Patrice HouzeauHondeghem, le 2 février 2008
Posté par patricehouzeau à 15:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2008

DE NATURA

DE NATURA « La Nature est un temple où de vivants piliers »(Baudelaire, Correspondances) La verte, qui est sans mensonge ni vérité, l’âpreNature, oùsque les forts bouffent les faibles,Est bien féroce sans doute comme un banquier quelconque ;Un de ces foutoirs que c’est la nature,Temple du n’importe quoi très atroce,Où les cadavres nourrissent les vivants. De cadavres nous aussi, hommesVivants, nous subsistons ; ce sont là lesPiliers de nos églises, les guichets de nos administrations. Patrice HouzeauHondeghem,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2008

SOCIETE GENERALE

SOCIETE GENERALE - "Le sommeil est plein de miracles !"  (Baudelaire, Rêve parisien) Le temps est à la crise ! Ah… Du coup, leSommeil des grands argentiers pourrait s’en troubler…Est-il comique, ce temps des assassins sans poignard !Plein de morgue, ce temps, (la fameuse « morgue des grands »),De leçons de morale et de tentacules multinationales. Miracles que sont les crises qui font tomber les masques. Patrice HouzeauHondeghem, le 1er février 2008
Posté par patricehouzeau à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 février 2008

DE CE TERRIBLE

DE CE TERRIBLE « De ce terrible paysage,   Tel que jamais mortel n’en vit »   (Baudelaire, Rêve parisien) De ces jours que je vis, moi ! Les autres me rappellent à eux.Ce besoin toujours qu’ils ont qu’on soit avec eux, bizarre, tout de même…Terrible, terrible ! Les gens sont assoiffés les uns des autres ;Paysage morbide assez que cette foule qui vous dévoreTel quel ; temps, talent, argent, tout y passe, vos défauts en prime.Que l’on soit bien grotesque afin que de plus grotesques... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2008

DISCUSSION AVEC UN AGREGE

DISCUSSION AVEC UN AGREGE Cette semaine, j'ai eu l'occasion de discuter avec un collègue agrégé en histoire-géographie. Contrairement à beaucoup de ses corécipiendaires, il n'est pas trop fier et accepte donc de tailler la bavette avec l'infâme maître-auxiliaire que je suis.Il n'en reste pas moins d'une naïveté confondante.A mes remarques sur la relativité des jugements concernant le "niveau qui monte", il me fit observer que, certes, la presse écrite était en pleine déconfiture, mais qu'on ne prenait pas assez en compte... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2008

J'AIME NINA HAGEN

J'AIME NINA HAGEN J'aime quand elle sussure et vocalise deutsch dans le reggaeNina quand elle unbehagainne, quand elle rangaihnne,Hagen quand elle outrecuide et passe la mesure. Patrice HouzeauHondegehm, le 1er février 2008
Posté par patricehouzeau à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2008

PENDULAIRE

PENDULAIRE "Sois sage, ô ma Douleur, et tiens toi plus tranquille." (1)  (Baudelaire, Recueillement) Sois ce que tu es (Wouah ! Wouah ! fait le chien)Sage comme une image, comme un bon citoyen ;Ô Images, vous bougez un peu quand même...Ma petite âme, elle a pris un coup de froid, uneDouleur mince comme une feuille de papier,Et même une feuille de papier à cigarette.Tiens, prends donc un café ; la pluie grésille.Toi, tu n'as pas envie d'aller travailler ! C'est quePlus me plaît d'être seul que de jouer le... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]