10 août 2005

"Les arbres font le jour"

Bomen maken de dag, les arbres font le jour, écrit Anneke Brassinga dans Voor nu en altijd, Maintenant et pour toujours. (1) Les arbres font le jour. L'espace est ainsi déterminé par les objets, par cet être spécifique qui est la dénomination de l'être, la nomination des objets précisant ainsi ce qui constitue l'espace dans lequel ils apparaissent. Nommer quelque chose c'est donner un nom à l'être en soi des objets reconnus, nommer quelque chose c'est ainsi se référer au "nom de l'être" selon l'expression que nous devons,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2005

Du "nom de l'être"

Pourquoi l'étang plutôt que rien ?Parce qu'il y a des canards dedans. Cela me semble si évident, cette blague philosophique, que certainement quelqu'un l'a faite avant moi !                 Patrice Houzeau                Hondeghem, le 9 août 2005
Posté par patricehouzeau à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2005

"Ah ! que je t'aimerais..."

CLINDORAh ! que je t'aimerais, s'il ne fallait qu'aimer;Et que tu me plairais, s'il ne fallait que plaire ! LYSEQue vous auriez d'esprit si vous saviez vous taire,         (Corneille, L'Illusion comique, Acte III, scène 5, vers 800-802) Simplicité de l'expression, évidence du parallélisme qui met sur le même plan le désir de Clindor et la grâce de Lyse. Répartie cinglante de la jeune femme : "Taisez-vous !" dit-elle en substance à Clindor qui lui fait une cour sans promesse.  ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 16:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2005

Entre les plantes

Entre les plantes grimpantesLa DemeureEt l'énigme tranquille des fenêtres... En composant cette calligraphie, je pensais à cette fenêtre absente de la demeure dans Les Frissons de l'Angoisse, à ce tableau qui manque et qui ne manque pas, à cette fenêtre où apparaît soudain cet oeil, cet oeil de la nuit dans Suspiria, à tout ce qui reflète, reprèsente, révèle, tableaux, miroirs, fenêtres, objets d'une architecture hantée où se déroulent les étranges et fascinantes intrigues des films de Dario Argento...     ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2005

"Des Racines et des Ailes" du 3 août 2005

Hier soir, mercredi 3 août, sur France 3, un nouveau numéro de l'excellent magazine de Patrick de Carolis, Des Racines et des Ailes . Le fil conducteur en était le Paris des Invalides, de la Place Vendôme, de lieux .chargés d'histoire donc, et pour le coup, d'histoire impériale. Ah ! Napoléon ! Le fait est que Paris lui doit beaucoup. Et pourtant, ce fut tout de même un grand instigateur de massacres que cet homme-là et certains historiens, comme Henri Guillemin, ont décrit l'Empereur des Français comme étant, somme toute, un... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2005

Fantoche à fils

A la scène 9 de l'acte III de L'Illusion comique de Corneille, Clindor, en réponse à une interrogative, menace Matamore :      MATAMORE :                      Quel choix proposes-tu ?      CLINDOR :     De fuir en diligence ou d'être bien battu.     (vers 931-932) L'interrogative active la menace. A l'affirmative sans détours, à l'avertissement très clair, Matamore répond par l'exclamation et... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2005

Calligraphie le monde est...

Le monde est plein d'ombres dont nous ignorons le chiffre.                            Patrice Houzeau                           Hondeghem, le 22 juillet 2005
Posté par patricehouzeau à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2005

SI RIEN N'EST FAIT (chanson triste)

La pluie qui tourne dans les ruesa des yeux pour voir la mortvenir en habits de chômage.            Les valses lentes           Des femmes           Traînent           Dans mon âme           Les rues vides           Qu'un accordéon déchire           Traînent       ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2005

Michel Caccia

MICHEL CACCIA, DES TRETEAUX A L'ESTRADE                 ENTRETIEN AVEC UN ACTEUR Nandy, le 15 juillet 2005,Preuve supplémentaire, s'il en faut, que les blogs sont tournés vers l'extérieur, le Blog Littéraire vous propose aujourd'hui l'interview du comédien et professeur d'art dramatique Michel CACCIA. Le Blog Littéraire : Un coup d'oeil sur votre biographie suffit pour voir que vous avez une carrière bien remplie. Comment cela a-t-il commencé ? Michel Caccia : Je tiens... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 juillet 2005

A propos de Michel Caccia

A propos de Michel Caccia, quelques références : THEATRELA MAIN PASSELES MARCHANDS DE GLOIRELES RUSTRESLA FEMME DU BOULANGERLA POULE AUX OEUFS D'OR       (Michel GALABRU)LA VOLUPTE DE L'HONNEURL'AVARECHARLES IXLES OISEAUXLE ROI LEARLA TEMPETEEN REV'NANT DE L'EXPO        (Jean-Claude GRUMBERG)LA VIE DE GALILEE                         ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]