08 février 2006

Et que fait donc le spectre de la grenouille ?

ET QUE FAIT DONC LE SPECTRE DE LA GRENOUILLE ? LE SPECTRE DE LA GRENOUILLE FUME DES HERBES MORTES. Patrice HouzeauHondeghem contre l'A24le 8 février 2006
Posté par patricehouzeau à 01:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2006

MELODIE DE LA CHANSON "COLOMBINE"

AND NOW, LADIES AND GENTLEMEN, A SONG ! COLOMBINE (E. ANTOINE / P. HOUZEAU) Si vous voulez un agrandissement de l'image, il suffit de cliquer dessus : Ci-dessous le texte de la chanson qui a été écrit par Elise Antoine dont je vous conseille le blog (vous y trouverez d'autres textes aussi beaux que celui-là) : UN OEIL SUR LE BLOG, http://elisea.canalblog.com/ COLOMBINE (TU TREMPES TA PLUME) Tu trempes ta plumeEncre de sangEncre de ChineTu trempes ta plumeEt personneNon personneNe rechigne à te caresser la... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2006

SEVENTIES, SEVENTIES, OH MY BEAUTYFUL SEVENTIES

SEVENTIES, SEVENTIES, OH MY BEAUTYFUL SEVENTIES Les mélodies anglaises suivaient alors leurs chemins d’arpèges. C’était l’époque où je contemplais le temps qui passait, pluies, neiges aujourd’hui anciennes, et le soleil qui allongeait la journée tandis que se finissait le cours de mathématiques dans la poussière de juin, chansons, dentelles songées. Nous nous émerveillions des savantes constructions du Genesis de Peter Gabriel,  de ces têtes coupées sous le maillet d’Alice et moi j’en pinçais pour... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2006

A PROPOS DU CPE (Contrat Première Embauche)

A PROPOS DU CONTRAT PREMIERE EMBAUCHE (CPE) La semaine s'annonce houleuse pour l'actuel gouvernement français qui doit faire face à une opposition d'une partie de l'opinion publique au dispositif du Contrat Première Embauche.Le CPE, parce qu'il prévoit une période d'essai longue (2 ans), mécontente et inquiète les syndicats et les jeunes demandeurs d'emploi qui voient là l'occasion rêvée pour les entreprises d'embaucher des jeunes gens peu qualifiés corvéables et malléables à merci que les employeurs pourront licencier du jour au... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 février 2006

POUR ARCELOR, CONTRE METAL STEEL

POUR ARCELOR, CONTRE MITTAL STEEL Nous sommes actuellement en pleine bataille boursière (O.P.A., Offre Publique d'Achat que ça s'appelle) pour le contrôle du groupe Arcelor par le géant anglo-indien Mittal Steel.Les aciers d'Arcelor sont, dit-on, de bonne qualité alors que la production de Mittal Steel est relativement médiocre.Beaucoup d'analystes prédisent la victoire de Mittal Steel en vertu de l'intérêt à court terme de la plupart des investisseurs.Cependant, quel intérêt y aurait-il à favoriser une production médiocre qui... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2006

Où il est question d'ORLANDO DE RUDDER et de SYLVIA PLATH

A PROPOS D'UN BILLET D'ORLANDO DE RUDDER Dans un très vif et fort juste billet consacré à Sylvia Plath (cf Sylvia Plath en pleine gueule !, article publié le 3 février 2006 sur le blog d'Orlando de Rudder : http://orlandoderudder.canalblog.com/ ) , l'auteur de Tout crus, les coqs rappelle que l'écriture est une activité exigeante : Ca rigole pas, l'écriture. amateur ou pro, ça engage... Et c'est mieux avec un frigo rempli et de la bière au frais! Du silence? de la solitude? Ben oui, mais c'est très cher!. L'article... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2006

LE TUEUR EN SERIE ET LA FILLE DE ROI

NOTES SUR LE CHANT D’HALEWYN LE TUEUR EN SERIE ET LA FILLE DU ROI. On trouvait jadis une épatante collection de livres dont le titre générique était Contes et Légendes. C’était publié chez Fernand Nathan et la collection couvrait un large champ de fictions traditionnelles : Contes et Légendes des Antilles, Contes et légendes d’Ecosse, Contes et Légendes des Hommes Volants, du Japon, du Mexique, d’Outre-Rhin, du Pakistan et même Contes et Légendes du Far-West.On les reconnaissait facilement, ces recueils, à leur... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 14:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 février 2006

Notes diverses et dérisoires sur Sylvia Plath

NOTES DIVERSES ET DÉRISOIRES SUR SYLVIA PLATH On a black wall, unidentifiable birds Swivel their heads and cry. (cf Apprehensions in Crossing the Water) Sur un mur noir, des oiseaux non identifiablesFont pivoter leur tête et crient.(traduction : Valérie Rouzeau.) Sylvia Plath est une poétesse visuelle : les images abondent, rébus, énigmes, visions. When I was nine, a lime-green anaesthetistFed me banana gas through a frog-mask.(cf Face Lift in Crossing the Water) ... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 00:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2006

Notes diverses et dérisoires sur "Alcools" d'Apollinaire

NOTES DIVERSES ET DÉRISOIRES SUR ALCOOLS DE GUILLAUME APOLLINAIRE La porte de l’hôtel sourit terriblement (cf La Porte) Il s’agit d’une personnification : les choses ont de ces airs parfois que l’on dirait bien qu’elles vont vous agresser. Pendez vos têtes aux patères par les tresses (cf Palais)Ce vers est d’un surréalisme échevelé, têtu ironique, dental. Et le vers suivant est joli comme tout : Le ciel presque nocturne a des lueurs d’aiguilles Métaphore du ciel tissé où sur... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2006

Notes sur "Marie" de Guillaume Apollinaire

NOTES SUR MARIE DE GUILLAUME APOLLINAIREDE LA MACLOTTE AU TEMPS QUI PASSE Le texte du poème figure en caractères gras. Une chanson sans ponctuation : Marie de Guillaume Apollinaire (in  Alcools, La bibliothèque Gallimard, p.109).Cinq strophes de cinq vers. Dans la première strophe, les octosyllabes rappellent la naïveté des rondes enfantines : Vous y dansiez petite filleY danserez-vous mère-grandC'est la maclotte qui sautilleToutes les cloches sonnerontQuand donc reviendrez-vous Marie L'accent rythmique, puisqu'on... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 16:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]