02 juin 2017

SOUVENANCE A LA FONTAINE

SOUVENANCE A LA FONTAINE   1. «  Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » (La Fontaine, « Jupiter et le Passager »)   « Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » Moi aussi, j’aime le cordon-bleu.   Moi aussi, j’aime le cordon-bleu C’est pour les enfants me dit-elle (j’me sentis sot un peu). Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le temps.   Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le... [Lire la suite]

31 mai 2017

BLASSERIES

BLASSERIES   1. « L’âge a du fou joyeux fait un sage fort rude. » (Victor Hugo, « Ruy Blas », v.1013 [Don Manuel Arias])   Jadis j’eus l’âge joyeux, agité, j’allégrai, nageai dans l’léger, foufou (fort), puis la sagesse m’a fait les dents qui maintenant me manquent. Chu viu.   L’âge rend sage des fois qu’il faut faire un usage modéré d’ses osses.   Faut bien qu’la faux fauche pis qu’au bout ne restent qu’os et le chien du temps.   2. « Donc je marche vivant dans mon rêve... [Lire la suite]
30 mai 2017

ON NE PEUT S'ASSEOIR ALLONS CHEZ ZUT

ON NE PEUT S'ASSEOIR ALLONS CHEZ ZUT « On ne peut s'asseoir, tous les bancs sont mouillés » (Jules Laforgue, « L'hiver qui vient »)   On ne peut s'asseoir – « c'est tout mouillé ! » ; on ne peut qu'arpenter les rues de plus en plus sombres, et, silhouettes, passer.   Tous les bancs sont mouillés, et de la rouille des arbres chutent des anges en feuilles. Ils n'ont pas même un soupir.   Arpentant les rues de plus en plus sombres, nous nous aimions, sans doute. Nous étions... [Lire la suite]
29 mai 2017

AH J'RABÂCHE J'RABÂCHE

AH J'RABÂCHE J'RABÂCHE   1. « Non, je n'imitai rien de ce qu'on fit avant ! » (Rostand, « Cyrano de Bergerac » [Cyrano])   Non non non, je joue un autre jeu, et ne redis le jadis, et ne veux que me vouer au nouveau et n'imiter (même ce qui se fit de mieux).   Je joue un autre jeu, vous dis-je, et n'étant point veau, ne prétends faire que du nouveau, et ne rien répéter, rien rabâcher, rien radoter.   Pourtant, je rabâche bien sûr, et ai dans la binette quelque bouffon blafard,... [Lire la suite]
28 mai 2017

ET POUR FINIR JAMAIS PLUS

ET POUR FINIR JAMAIS PLUS   1. « … je crois qu'elle aime pas qu'on la dévisage... » (Céline, « Nord »)   Se pourrait-il qu'elle giflât… qu'elle crachât des crapauds… qu'elle imprécatât façon Black Sabbath (c't'un groupe ed' rock).   2. Faut quand même que j'me dise que… le futur m'a l'air plein d'trous, d'gouffres à glisser dedans…   3. Bon, on va mettre des bong de cloches pis du tonnerre qu'ça craque… fait toujours de l'effet ça, dans un disque de hard rock…   4. Le célèbre... [Lire la suite]
27 mai 2017

ABOIS

ABOIS   1. Faut sortir d'sa mélancolie... le loup de sa tanière… se réveiller… s'ouvrir les yeux - ah tiens où sont-ils ?   2. Faut que j'vas faire sécher des… fait chaud… je pense au mot cerise… aux choses à faire… tant de choses à faire… toujours… fatigant.   3. Sans doute faut-il que j'fasse comme si… me préparer à… toujours être prêt à… ça n'attend pas, Elle...   4. « Mais le dormir de l'Aube aux filles gracieux » (Ronsard)   Ah les « belles endormies »…   5. ... [Lire la suite]

26 mai 2017

J'MAN SOVINS PLUS

J'MAN SOVINS PLUS   1. « La mer comme le sable est sujette aux mirages L'espace efface un pli dans son rideau mouvant » (Aragon, « L'escale »)   La mer Aragon dit qu'ele est come le sable la mer mès dans le sable on étouffe plus qu'on se noie mès come dans les deux on peut se perdre hein   Le sable on y met des déserts dans le sable qu'il paraît que ça gagne ça les déserts qu'il est donc voué aux déserts l'aut' désert là l'homme   « Sujette » la mer - quel drôle de mot pour... [Lire la suite]
25 mai 2017

S'ARROGE

S'ARROGE1.« - on s'arroge ainsi le droit de demander compte à l'oiseau de proie de ce qu'il est oiseau de proie... »(Nietzsche, « La Généalogie de la morale », traduit par Henri Albert)On s'arroge le droit… on s'y habite, s'y habilite… se loge dedans… pis de cette citadelle on regarde de haut la pauvre et si barbare humanité.« demander compte à l'oiseau de proie »… i nous répondra pas… il a raison…  de toute façon comprend pas la question.On ne demande pas compte à la griffe de ce qu'elle est... [Lire la suite]
25 mai 2017

ET EN MÊME TEMPS DES COUAC

ET EN MÊME TEMPS DES COUAC   1. « Interroges-tu l'onde ? et, quand tu vois des arbres, Parles-tu quelquefois à ces religieux ? » (Victor Hugo, « Ce que dit la bouche d'ombre »)   Interroger l'onde, Victor ? Êtes-vous sûr ? Des fois qu'elle nous répondrait qu'des glouglous ou que les ondines nous cracheraient dessus ?   Zont beau prier saules… Susurrer aux feuilles ? me confesser aux écorces ? radoter aux troncs ? Non, j'me vois pas du tout parler aux... [Lire la suite]
24 mai 2017

DEMANDEZ PAS A LA LUNE L'EST SOURDE COMME UN CAILLOU

DEMANDEZ PAS A LA LUNE L'EST SOURDE COMME UN CAILLOU   1. « Dis, lune au front cornu, as tu vu quelquefois Une ame qui d'amour fust si fort tourmentée ? » (Jean Passerat, « A la lune »)   Jean Passerat… uh ! cinq « u »… « lune », « cornu », « tu vu », « fust »… pis du « cornu » masque à diable, la lune.   Masque à diable, la lune… entends-tu la nuit jouer d'la flûte ? - C'est l'herbe noire qui joue de l'os.   ... [Lire la suite]