11 juillet 2015

DROLATISMES EN JUILLET

DROLATISMES EN JUILLET   1. En allemand, « Die Kühe kommen vom Brunnen », mais « Die Kinder kommen aus der Schule », sinon les vaches seraient trempées comme des soupes.   2. « et toutes les femmes vêtues de blanc sont dévorées par les portes cochères » (Roland Boyez, « Le temps le lieu »)   3. Que les portes cochères dévorassent, cela ne m'étonne pas. Quant à l’œil-de-bœuf, franchement, je lui trouve un drôle d'air louche.   4. « J'aurais jamais cru que je... [Lire la suite]

11 juillet 2015

BRAVO TSIPRAS !

BRAVO TSIPRAS !   1. Bravo Tsipras qui a repris l'initiative des propositions ! L'essentiel n'étant pas qu'il soumette la Grèce à une nouvelle et insupportable vague d'austérité, mais qu'il promette de le faire. Ainsi, l'honneur est sauf. Chacun quitte la table des négociations la tête haute. L'Europe peut à nouveau aider la Grèce à accomplir son destin de frontière de l'Occident et, dans les prochains mois, sinon les prochaines années, le gouvernement grec pourra toujours renégocier telle ou telle mesure,... [Lire la suite]
11 juillet 2015

LA BALLADE DE BATAVIA ET DES BALS DU ROI QU'ÇA

LA BALLADE DE BATAVIA ET DES BALS DU ROI QU'ÇA (pour piano armonté, accompagnateur musclé et baryténor expressif)   1. « A rebours se tisse le bal osseux » (Paul Alexandre Dehaudt, « Fusés »)   2. Ah reuh ah reuh ah reuh ça recommence toujours comme ça (rheu… je fume trop!)   3. Ah reuh ah reuh ah reuh dis-je à rebours à rebours bour bour et ratatam (c'est ainsi qu'ça continue)   4. A rebours se tisse se métisse se mélisse ah Mélissa métissée épicée d'une chanson (la mise en... [Lire la suite]
10 juillet 2015

MAZETTE ET CHANSON FANTÔME

MAZETTE ET CHANSON FANTÔME1.« Formèrent les nues, dans l'air, une image »(Le Tasse, « Armide »)2.« Formèrent les nues, dans l'air, une image »Quelque veau sans doute, ou bien un fromage.3.« Nous avons de hauts jardins derrière la tête »(Patrice de La Tour du Pin, « L'ombre »)4.« Nous avons de hauts jardins derrière la tête »Devinez combien d'impudiques s'y promènent...5.Cet été-là, il fit si chaud que les poules pondirent des œufs frits.6.Cet été-là, nous laissâmes dans la... [Lire la suite]
03 juillet 2015

ET POURQUOI PAS UN SIGNE DE CROIX

ET POURQUOI PAS UN SIGNE DE CROIX 1.«Voilà, l'homme vit d'espoir et il meurt de chagrin. »(Alexandre Vialatte)2.Il est rare de voir des éléphants traverser le ciel en se racontant des histoires drôles. A vrai dire, cela n'arrive jamais. Les chasseurs d'ivoire, sans doute.3.« ils restent drôles ces pantins d'osencore en marchehésitant devant un escalierun bus garé un peu loin du trottoir »(Antoine Emaz, « Fin I (30.I.99))4.Et d'Antoine Emaz, ces « pantins d'os encore en marche » qui hésitent... [Lire la suite]
02 juillet 2015

TOUT EN VERVE ET EN OS

TOUT EN VERVE ET EN OS   1. Nous longeâmes les allées des roses portant des masques de velours noir et qui, dit-on, mordaient au sang les poignets imprudents.   2. La longue bottine noire à la jambe fine se saisit du pistolet et abattit aussitôt un œil dur. La prisonnière pourrait s'enfuir.   3. Le cheval ayant servi son cœur au repas des blasons, en conséquence, il y aurait une horloge de moins au château.   4. Dans l'art du piano tel que l'ont développé Satie, Ravel et Debussy, chaque note joue son... [Lire la suite]

01 juillet 2015

COR DU FOURBI AVEC SON HISTOIRE DRÔLE

COR DU FOURBI AVEC SON HISTOIRE DRÔLE   1. Le « Fu Man Chu » de Robert Charlebois : Tout de même plus marrant que Pink Floyd et tout aussi rock n' planant.   2. Des fois qu'on prendrait les ouailles du Seigneur pour des ailés sauvages et pis qu'on franchirait le mur du son.   3. « Deux filles se parlent en tenant leur jupe. Un chien traverse la fin de la minute. » (Ariane Dreyfus, « Le cinéma lumière »)   4. « et les ombres portées des chevaux de la mort... [Lire la suite]
01 juillet 2015

AUJOURD'HUI ZUT LIT UN SONNET DE JULES LAFORGUE

AUJOURD'HUI ZUT LIT UN SONNET DE JULES LAFORGUE   1. Zut mélancolise que tout l'ennuie, dans l'aujourd'hui d'alors et le présent de la page.   2. Zut s'enquiquine ferme, à en baver du néant, oui, mais tout de même, elle a un rideau.   3. Zut zieute le ciel aussi rayé qu'un vieux disque d'été, rayé de gris et de pluie, un vrai zèbre triste.   4. Zut se dit que la brume, c'est rien qu'une ramoneuse qui revient du boulot.   5. Zut se dit que les flaques, si elles avaient des yeux, elles verraient... [Lire la suite]
28 juin 2015

UNE HISTOIRE DRÔLE AU MILIEU D'UN FOURBI

UNE HISTOIRE DRÔLE AU MILIEU D'UN FOURBI1.« C'était, dans la nuit brune,        Sur le clocher jauni,                   La luneComme un point sur un i »(Alfred de Musset)2.Que donc, je me bilboquais la pensance, arpentant la ville aussi déserte que tête de mort dans un placard condamné et que « Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte » (Maupassant)bien qu'aussi que quelque chien... [Lire la suite]
26 juin 2015

OUI, LIBERALE MA POMME, JE SIGNE, PERSISTE

OUI, LIBERALE MA POMME, JE SIGNE, PERSISTE A mon avis, ce n'est qu'en libérant la production que l'on pourra ouvrir les frontières aux migrants. La libération de la production augmenterait les besoins en main d’œuvre. Certes, les risques de surchauffe économique sont si nombreux que la prudence politique paralyse toute volonté d'alléger sérieusement les contraintes qui pèsent sur bon nombre de secteurs d'activité. Cependant, nous n'avons guère le choix : ou nous étoufferons sous le poids du chômage de masse,ou nous nous battrons... [Lire la suite]