28 juillet 2015

COMME DU PASSÉ QUI NOUS CAUSE

COMME DU PASSÉ QUI NOUS CAUSE1.Belle expression d'Henri Guillemin à propos de « Une saison en enfer » : « une pierre tombée de l'inconnu ».2.« Neptune, par le fleuve aux dieux même terrible,M'a donné sa parole, et va l'exécuter. »(Racine, « Phèdre », IV, 3 [Thésée])3.Le Fleuve noir. Y passent tous les bateaux de l'horloge. Des ombres en sortent qui montent sur les rives, pour nous rattraper.4.Neptune par le grand tric-trac du tempsPar l'horloge par la bouche de la GorgoneLe voilà vomi... [Lire la suite]

28 juillet 2015

TOUT OU PEUT-ÊTRE RIEN SI PEU

TOUT OU PEUT-ÊTRE RIEN SI PEU   1. « Il y vient aussi nos ombres Que la nuit dissipera » (Apollinaire, « Clotilde »)   2. Il y vient lui, ou elle, ou l'éléphant qui Y ramène sa trompe Y Vient ou en repart ? Où ça ? Dans la jungle, Aussi bien qu'ç'est la ville, singes et visages.   3. Nos osses on les secoue du coup nos Ombres courent en tous sens.   4. Que les anges de nos paupières caracolent, puisque nous rêvons chevaux et parade.   5. La nuit, le mage du... [Lire la suite]
27 juillet 2015

QUE J'VOUS Y CAUSE C'EST DU FANTOMATIQUE

QUE J'VOUS Y CAUSE C'EST DU FANTOMATIQUE1.« Il n'y a dans l'opération créatrice qu'un problème qui n'est ni de fond, ni de forme, ni de l'accord entre fond et forme, mais de langage. »(Thierry Maulnier, « Introduction à la poésie française », idées/gallimard n°463, p.13)2.Petit à petit, la jeune fille commence à ouvrir son cœur, et je me demande quel lapin ensanglanté va en sortir.3.« Je vous entends ici mieux que vous ne pensez »(Racine, « Mithridate », II, 4 [Mithridate])- Tant qu'vous y êtes,... [Lire la suite]
27 juillet 2015

LES FANTÔMES C'EST DES JAZZMEN

LES FANTÔMES C'EST DES JAZZMEN   1. « Les Dieux visiblement marcheront sur la Terre. » (Maynard, « Sonnet au Roi »)   2. Les tous leurs yeux tous nos os Dieux ô vieux mâcheurs de magie aussi Visiblement que sang sur la neige.   3. Marcheront les Dieux cortège à miracles couronnes de foudre Sur le vert tapis des têtes roulées La terre si ça s'trouve boule de billard.   4. Terre fonçant chauve-souris à crypte, une idée dans son bocal, une concierge dans l'escalier.   5. ... [Lire la suite]
26 juillet 2015

ADIEU DONC RITA MYSTERE !

ADIEU DONC RITA MYSTERE !   1. Y a plus d'mystère, vu que j'apprends par « Ma Convulsion » que Mitsouko ne veut pas dire « mystère » en japonais. Adieu donc, Rita Mystère.   2. Par contre, « Ma Convulsion » nous apprend aussi que Mitsougo signifie « parole de mystère » et que Mitsouko est un prénom féminin, comme Rita.   3. Mitsouko, c'est donc un prénom féminin, le nom d'un parfum de Guerlain et celui d'un rosier.   4. Si nous tombons amoureux, ce sont de... [Lire la suite]
26 juillet 2015

COMMENT ÇA RITA MYSTÈRE ?

COMMENT ÇA RITA MYSTÈRE ?1.Zut n'écrira jamais de roman à 400 pages et des brouettes. Elle me l'a promis. Elle sait ce que c'est que d'être obligé de les lire.2.Point ne sommes nains montés sur géantes épaules, mais nains escaladés sur moult nains empilés, d'où zigzags et dégringolade finale.3.« Pour vous tenir, Seigneur, un langage si doux,Il faudrait qu'en amour j'en susse autant que vous. »(Corneille, « Suréna », II, 2 [Eurydice])Oh !4.Mon empire, mon empire pour un bon mot (et j'y gagne au... [Lire la suite]

25 juillet 2015

COURTOISIE D'LA FANTÔME

COURTOISIE D'LA FANTÔME   1. « au midi prompt, de son terne miroir, jalouse » (Rimbaud, « Mémoire »)   2. Au zénith sous la rousse à pas d'cheveux Au Midi ou au grand match de boxe de minuit oh être encore dit la fantôme   3. oh être encore dit la fantôme ce Prompt king lizard dans une chanson déjantée ou l'lézardant De toute sa paresse possible, oh infinie...   4. Son, ou est-ce plutôt le mien de Terne teint, genre cloche de terre ; c'est qu'on s'y voit qu'à peine au ... [Lire la suite]
25 juillet 2015

AI JE TROUVÉ ZUT DANS UN TABLEAU CUBISTE ?

AI JE TROUVÉ ZUT DANS UN TABLEAU CUBISTE ?1.Toute est-elle toute je n'en vois qu'une. Est-elle ainsi que je la vois où berlue-je ? Elle unique puis dans tous ses états jamais à la fois.2.Toute est-elle toute je n'en vois qu'une. Je la contemple cause que j'peux la voir en peinture, fantôme révélé par quelques coups de pinceau.3.Toute est-elle toute je n'en vois qu'une. C'est Zut. Elle descend l'escalier en laissant derrière une flopée de Zut qui n'en font qu'à leur tête.4.Livré, rendu, télépathé – c'est-y pas épatant – à... [Lire la suite]
24 juillet 2015

LULU ET LE CERCLE DE CRAIE

LULU ET LE CERCLE DE CRAIE   1. « Ruisseau qui cours après toi-même Et qui te fuis toi-même aussi » (Saint-Amand, « Plainte »)   2. « Et qui te fuis toi-même » : mimant l'ombre, singeries, agitant son verbe comme l'enfant son sabre de bois.   3. « Et qui te fuis toi-même » : l'enfant qui fuit l'adulte qu'il ne voudrait pas devenir, ou qu'il regrette d'être devenu.   4. Des fois, on ne recule devant le mur que pour mieux se le prendre en pleine figure. ... [Lire la suite]
24 juillet 2015

ENCORE FAUT-IL SEIGNEUR

ENCORE FAUT-IL SEIGNEUR   1. « Je songeais » : brodée d'or étoffe des songes, de la seigneurie, de la magnificence que pendant, i s'effrite le réel autour.   2.  « et le flot qui murmure De son écume d'or fleurit sa chevelure. » (Rimbaud, « Soleil et chair », IV)   3. « flot qui murmure » : que du signifiant, les sons d'la nature ; l'a fallu l'humain pour en flanquer du sens aux sons, et donner du dieu à dire.   4. Grande présence des... [Lire la suite]