08 juin 2014

QUELQUE NERF SANS DOUTE

QUELQUE NERF SANS DOUTE 1.Tiré de Emmanuel Hocquard :"saisir de l'être"; "dans les règnes de la nature"; "aussitôt que les frappe la lumière". 2."saisir de l'être"(Emmanuel Hocquard) "Saisir", par association d'idées, et mauvaise foi, "saisir de l'être", c't'une expression, ça, "saisir de l'être", qui m'incline à rêver quelque barbecue ontologique. 3.Il y a dans les règnes de la nature tant de royaumes entremêlés, interdépendants et en conflit perpétuel, que bien fou qui se penserait le roi de la création. 4.L'humain est le... [Lire la suite]

07 juin 2014

D'UN SENS A PEINE

D'UN SENS A PEINE 1.La langue... ça court ça, la langue, partout dans le corps social, comme sève en l'arbre, et autres comparaisons plus ou moins obscènes. 2."d'un sens à peine fait, à peine formulable, à peine..."(Claude Royet-Journoud cité par Emmanuel Hocquard dans "Un privé à Tanger"). 3.Je ne sais pas parler de c'est-à-dire comme tout le monde et je m'épate que le chat sauta. 4.Tiré de Emmanuel Hocquard: "c'est-à-dire comme tout le monde"; "Je ne sais pas parler de"; "Le chat sauta". 5.Tiré de Emmanuel Hocquard : "(en... [Lire la suite]
07 juin 2014

DANS UNE LIBRAIRIE ON ACHETE DES MOTS

DANS UNE LIBRAIRIE ON ACHETE DES MOTS 1."Des îles qui fuient dans le brouillard"(Emmanuel Hocquard, "Un privé à Tanger") 2.Comme les îles fuyaient dans le brouillard, nous nous mîmes en tête de les rattraper, tant nous pensions que l'archipel était sur le point de se disloquer. 3.Ecoutant "The Drum Thunder Suite" de Art Blakey et des Jazz Messengers, je songe que "Un privé à Tanger" ferait un bon titre pour une pièce de jazz. 4."Car on passe une grande partie de son temps aveugle".(Claude Royet-Journoud cité par Emmanuel Hocquard... [Lire la suite]
03 mai 2014

TANT PLU TANT PIS

TANT PLU TANT PIS "Il pleut. La gare n'a pas de toit."(Erich-Maria Remarque, A l'Ouest rien de nouveau) Il pleut j'aime bien écrire qu'ilPleut même s'il fait grand soleil tout bleu La pluie des fois j'me dis qu'c'est ma familière aussi laGare avec ses voyageurs ses minois et ses inquiétantsN'a pas guère d'existence c'te garePas de train sauf le Mystery TrainDe la chanson et pas deToit non plus la gare oùsqu'il a plu tant plu tant plu tant plu. 1.Il pleut j'aime bien écrire qu'il pleut même s'il fait grand soleil tout bleu. 2.Il... [Lire la suite]
03 mai 2014

POUR PROUVER LEUR VERITE

POUR PROUVER LEUR VERITE "il s'agira de grammaires formelles partant de bases logiques et qui, pour prouver leur vérité, reviennent à cette base".(Julia Kristeva, Le langage, cet inconnu, Edition de poche, Points n°125, p.152). 1.Il y a-t-il des théories qui ne seraient pas "strictement grammaticales" ? 2.La dialectique, une grammaire du sens ? 3.L'art de vivre consiste à s'accommoder des nombreuses substitutions et transformations qui jalonnent nos parcours. 4.La langue comme un ensemble d'exceptions. La langue comme régulation... [Lire la suite]
03 mai 2014

NOTES EN MARGE D'UN PARAGRAPHE DE JULIA KRISTEVA

NOTES EN MARGE D'UN PARAGRAPHE DE JULIA KRISTEVA(cf Julia Kristeva, "Le langage, cet inconnu", édition de poche, Points n°125, p.152). "théories strictement grammaticales" : implicitement, il y aurait donc des théories qui ne seraient pas "strictement grammaticales".Scholae grammaticae (Ramus, 1559).Grammaire "formelle", recours à la logique, "Dialectique"."substitution"; "transformation", ce qui suppose un "contexte" et un ensemble de "particularités des formes".La langue comme un ensemble d'exceptions. La langue comme régulation... [Lire la suite]

02 mai 2014

PAYS DE LUNE

PAYS DE LUNE "Ce ne fut qu'au pays de Lune et sur les ailes d'un griffonqu'on lui apporta la raison."(Max Jacob, "La Folie de Roland", Derniers poèmes, Poésie/Gallimard) 1.Nos bibliothèques regorgent de passé, de l'épique des romans de chevalerie aux plaines grises des pages qu'on ne lit pas. 2.Le  passé s'exprime par sa littérature; il peut donc dire vrai; il peut aussi mentir. 3.Le présent de narration tend au présent de vérité générale : ce roman ne peut conter que ce qu'il conte, la plus belle fille du monde ne peut... [Lire la suite]
02 mai 2014

NOTES EN MARGE DE LA FOLIE DE ROLAND DE MAX JACOB

NOTES EN MARGE DE LA FOLIE DE ROLAND, DE MAX JACOB. "Ce ne fut qu'au pays de Luneet sur les ailes d'un griffonqu'on lui apporta la raison."(Mac Jacob, "La Folie de Roland", Derniers poèmes, Poésie/Gallimard) Passé littéraire, épique ("roman de chevalerie").Conte ("raconte"): le  passé s'exprime par sa littérature; il peut donc dire vrai; il peut aussi mentir.Présent de narration, présent de vérité générale (ce roman ne peut conter que ce qu'il conte, la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a).Héros... [Lire la suite]
01 mai 2014

FLOTTE-SONGE

FLOTTE-SONGE "Eh quoi ! de votre erreur rien ne vous peut tirer ?"(Racine, Phèdre, II, 2, v.1131 [Hippolyte] Eh quel masque est-ce là ?Quoi quigna quel quinquina ?De votre berlue de votreErreur - eh non, ce n'est pas elle -Rien de rien de rienNe peut donc vous défasciner détroubler désenvoûterVous voilà tant trempé tant flotte-songe qu'ilPeut vous tomber n'importe quelle chimère à vousTirer par l'oeil et le nez vers votre prochain gouffre. 1.Eh quel masque est-ce là ? Ah ce n'est qu'moi qui m'mire... 2.De votre berlue, de votre... [Lire la suite]
30 avril 2014

GLUB !

GLUB ! "Glub ! j'n'sais Glub... pas... Aaaah... Glub !"(Philippe Bertrand, Jean-Marie de Busscher, Olympia [un s'noyant]) Glub ! C'est c'qu'on glougloute en s'noyantJ'n'sais d'où ça vient que ça pourrait être Gloup tout aussi bienGlub ! ça sonne comme si ça mimait la dernière bullePas d'mystère quand on quitte le plancher des vaches pour ra-Aaaahler dans l'eau c'est sur unGlub que ça s'finit qu'on n'a plus assez d'air pour faire des        phrases. 1.Glub ! c'est c'qu'on glougloute quand on s'noie,... [Lire la suite]