03 janvier 2017

QUESTIONNAIRE SUR UN PASSAGE DE « DE L'AUTRE CÔTÉ DU MIROIR» DE LEWIS CARROLL

Note préalable : Par respect pour le droit d'auteur et à l'exception de quelques citations, le questionnaire ci-dessous ne reprend pas le texte de la traduction de Jacques Papy. Cependant, avant chaque série de questions, le lecteur trouvera les premiers et les derniers mots du passage étudié (cf aussi l'indication de la « Source » ci-dessous).   1ère BAC PRO : Du côté de l’imaginaire   QUESTIONNAIRE SUR UN PASSAGE DE « DE L'AUTRE CÔTÉ DU MIROIR» DE LEWIS CARROLL   Problématique : En... [Lire la suite]

02 janvier 2017

DES FOIS QU'ON ENTEND BOURNIFLER

DES FOIS QU'ON ENTEND BOURNIFLERcf (Lewis Carroll traduit par Jacques Papy, « De l’autre côté du miroir » Folio classique n°2657, pp 274-278)1.‘The question is,’ said Alice, ‘whether you can make words mean so many different things.’ (Lewis Carroll, « Through the Looking Glass »)« - La question est de savoir si vous pouvez obliger les mots à vouloir dire des choses différentes. »(Lewis Carroll traduit par Jacques Papy, « De l’autre côté du miroir » [Alice])Les remarques d'Alice peuvent sembler... [Lire la suite]
02 janvier 2017

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNER

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNEROn suit l'enfant fantômedans le tunnelle gnome lève sa hache.1.J'dis ça j'dis rien mais à force d'aller chatouiller l'cosmos ça va finir qu'l'infini va finir par nous flanquer son néant là où j'pense.2.« Je rencontrai le bois du siège ! Il n'y avait plus personne. Le fauteuil était vide ! »(Maupassant, « Lui ? »)Quand on rencontre le bois du siège et qu'il n'y a plus personne, forcément la conversation tourne court.Parfois les choses ont l'air comme vides ; et... [Lire la suite]
01 janvier 2017

TOUJOURS EN ROUTE JE M'AMUSE (et du coup pour mon roman tintin!)

TOUJOURS EN ROUTE JE M'AMUSE (et du coup pour mon roman tintin!)   1. « - Moi je suis persuadé que vous en savez un peu plus long que vous ne l'avouez, Mrs Lawton. » (Agatha Christie traduit par Th. Guasco, « Les Pendules » [Hardcastle])   Ça comance ainsi jenre je suis persuadé que vous en savez un peu plus lon que vous le dite qu'on est dans le jenre enquete et percepicacité.   Après les gens disent ce qu'ils veulent bien mentir que c'est pour ça qu'on connaît pas le les coupable(s) ou... [Lire la suite]
31 décembre 2016

DES FOIS LE CIEL ON DIRAIT UNE RÉVOLTE

DES FOIS LE CIEL ON DIRAIT UNE RÉVOLTE1.« écrire c'est toujours : il était une foisun mort parti à la recherche de son corps »(Alain-Christophe Restrat, « Rien ne ressemble à écrire »)Comme l'écrit Restrat « écrire c'est toujours » comme si on fixait le présent mais des fois les bibliothèques y en a i z'y mettent le feu.Des fois il était une fois que les il était une fois des fois c'est piégé qu'ça vous revient soudain, qu'ça vous explose en pleine face.Ça revient parfois, un mort, esprit présence ou... [Lire la suite]
31 décembre 2016

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE   1. Dans le « Testament de M. Pump » (une bédé de Hergé) le sinche Jocko come il est perdu dan la vile il se di je vas suivre l'« étoile filante ».   Il se dit le sinche je va suivre « l'étoile filante » qu'à mon avis c'est pas comssa qon artrouve son chemin vau mieu demander à quelqun.   Mais bien sûr c'est un sinche que s'il demande à quelqu'un son chemin on lui répondra pas passque Jocko c'est un sinche.   Défois on demande a... [Lire la suite]

31 décembre 2016

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES 1.« Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore »(Victor Hugo, « Novembre »)Les jours dévorés par les saisons ; plantes, les longs herbivores les mâchouillent, rongeurs, les serpents les gobent.2.« Brouillard à ta fenêtre, et longs flots de fuméeQui baignent en fuyant l'angle noirci des toits. »(Victor Hugo, « Novembre »)Le matin les fenêtres sont parfois pleines de brouillard qu'on hésite à sortir des fois qu'la ville aurait été mangée.Pis y a... [Lire la suite]
22 décembre 2016

MÊME QU'ON LE RASSEMBLE ÇA S'DÉFAIT

MÊME QU'ON LE RASSEMBLE ÇA S'DÉFAIT   1. « Les années entrent les unes dans les autres » (Daniel Biga)   Peut-être quand on regarde de loin de son lit de vieux, de ses rides on en a plein on voit sa vie comme un carambolage d'années.   2. « Un à un les fantômes de l'opéra m'ébouriffent. » (Yves Martin)   Dans la rue y a du vent souvent (c'est le nord) si on a dans la tête des bouts d'opéras traînants ça peut vous ébouriffer l'entêtant.   3. « Mon Dieu c'est moi Ce... [Lire la suite]
22 décembre 2016

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE Bouts de phrases tirés de la traduction d'un roman d'Agatha Christie et qui m'ont servi à composer les brefs qui sont dessous : « Ayant pris l'ascenseur » « sonner à la porte » « il y a des éternités qu'on ne vous a pas vu ici ! » « fauteuil trapu au coin du feu » « après un bref coup d’œil » « Rien à voir avec la réalité ! » « un tel rythme dans la langue ! » « un joli petit assassinat » ... [Lire la suite]
22 décembre 2016

COMME UN COMME UN COMME UN GRAND TROU

COMME UN COMME UN COMME UN GRAND TROU1.« Le fantôme d'Uriah Chickenhead se tut. Sa voix qui paraissait naître de la pâle vibration des rayons de lune, reprit sur un mode monocorde :- Un et deux font trois ! »(Jean Ray, « Le Bonhomme Mayeux » in « Les Derniers Contes de Canterbury »)« Le fantôme d'Uriah Chickenhead se tut. »(Jean Ray)Uriah Chickenhead ! J'adore ce nom.Si vous vous appelez Uriah Chickenhead alors c'est que vous hantez un conte de Jean Ray et donc je vous ai... [Lire la suite]