27 mars 2017

PARALLELES DANS LA TENEBRUME

PARALLELES DANS LA TENEBRUME   1. Dans les nouvelles de Jean Ray y a des marins souvent je trouve qu'on y lit des noms de port par exemple   Hambourg (« La Ruelle ténébreuse » que ça me fait penser à ténébrumes que je viens d'inventer en passant   en passant c'est-à-dire en pensant oh je n'fais que passer et passant il m'arrive de m'dire que je pense   à l'adjectif ténébreuse qu'ça fait penser qu'elle doit être la ruelle brumeuse & cracheuse de fantômes &   à lueurs... [Lire la suite]

20 juin 2016

DANS LA CHAMBRE GOTHIQUE

DANS LA CHAMBRE GOTHIQUE   Notes drolatiques sur « La Chambre gothique », d'Aloysius Bertrand.   « Nox et solitudo plenae sunt diabolo. »   Les Pères de l'Église.   « La nuit, ma chambre est pleine de diables. »   - « Oh ! la terre, - murmurai-je à la nuit, - est un calice embaumé dont le pistil et les étamines sont la lune et les étoiles !    Et les yeux lourds de sommeil, je fermai la fenêtre qu'incrusta la croix du calvaire, noire dans la... [Lire la suite]
21 avril 2016

ART DE L'ANTIDOTE

ART DE L'ANTIDOTE   1. « Ils dansent en sorte que la danse de leur danse tourne sur elle-même »(Jacques Darras, « Les Gilles de Binche »)   Ainsi tournent et dansent les gouvernements, croyant avancer, progresser pour finalement retomber dans les mêmes cycles, cercles, milieux.   2. Sans doute, l'horizon de toute phrase est-il politique, économique, ontologique.   3. La passion politique a moins affaire avec le singulier qu'avec l'être ensemble qui n'est jamais si beau que lorsque... [Lire la suite]
21 juin 2015

D'UNE OREILLE SPOCK

D'UNE OREILLE SPOCK   1. « En divers temps, plusieurs jours, maintes heures, D'heure en moment, de moment à toujours, Dedans mon âme, ô Dame, tu demeures » (Scève, « La Délie », CCXVI)   2. Se séparer soi-même de son corps façon l'Œdipe à Garnier, s'envoler avec son âme, dans la nef de, c'est-y possible ?   3. Le latin, le grec, l'allemand, ah tout ce que j'ai mal appris tant que je pouvais, et que plus grand monde maintenant apprendra en France.   4. Une deuxième langue... [Lire la suite]
21 mars 2015

LE MASQUE LE COMEDIEN LE REVENANT

LE MASQUE LE COMEDIEN LE REVENANTEn lisant « Malpertuis » de Jean Ray, édition de poche J'ai Lu n°1677. 1.Le récit fantastique, une contamination de la diachronie par une multiplication de synchronies. Ce sont morts qui frappent. 2.Les synchronies fantastiques ; elles ont déjà tissé la toile dans laquelle la diachronie de notre réel se prend à son propre piège. 3.Le réel, une infinie partie de go où la diachronie heureuse et les synchronies dramatiques composent des territoires de plus en plus intriqués. 4.p.52.... [Lire la suite]
28 octobre 2014

SEE-SAW QU'ELLE ME RÉPONDIT

SEE-SAW QU'ELLE ME RÉPONDIT 1."Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ."(Victor Hugo, "Mors") 2."Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ."Je lui dis bonjour; elle me répondit "See-saw".Du lointain nous vinrent des échos de fanfare. 3."Et le char vaporeux de la reine des ombres"(Lamartine, "L'isolement") 4.Et la pluie laissa ses miroirs dans la rue vide"Et le char vaporeux de la reine des ombres"S'avança tiré par les chevaux de la brume. 5."L'ascenseur portait un roilourd fragile autonomeil coupa son grand... [Lire la suite]

06 juillet 2014

POUR MIEUX NOYER LE POISSON

POUR MIEUX NOYER LE POISSON AMUSETTES AUTOUR DE LA FETE DU POTIRON(cf Agatha Christie traduit par Claire Durivaux, "La fête du potiron", Club des Masques n°174) 1D'la mort à n'en rien dire... que du permis d'inhumer... A respiré pénible... A monté l'escalier s'exténuant... A s'était couchée... A passé dans s'définition. 2.Envolée... Vloho !... un soir... évanouie disparue fondue dans l'ailleurs... comme si la lune l'avait gobée. 3.Il pensa à c'te murderance perhaps à laquelle elle aurait assisté la gamine. A filer du secret, des... [Lire la suite]
21 juin 2014

UNE GUITARE DANS UN LABYRINTHE

UNE GUITARE DANS UN LABYRINTHE 1."Mais la poursuite prend elle même des atours énigmatiques."(Gilles Esposito, "Mad Movies" n°275, p.49) 2.Les "atours énigmatiques" de la "poursuite"; c'est que parfois on poursuit  des gens qu'on connaît plus ou moins, et l'on finit par glisser dans le fantomatique. 3."ni tout à fait un simple d'esprit, ni tout à fait autre chose"(Gilles Esposito, "Mad Movies" n°275, p.49) Evoquant ainsi un personnage du film "The Rover", dans cet "autre chose", j'y pressens de l'alien, d'l'étrange radical.... [Lire la suite]
15 juin 2014

A VOUS JAILLIR SOUDAIN

A VOUS JAILLIR SOUDAIN 1."Je voyais plus très bien... sous le charme, le lieu, la situation... l'embarquement pour la berlue !"(Céline, "Le Pont de Londres") 2."Je voyais plus très bien..." et comme mon ombre non plus, nous nous heurtâmes, nous ramassâmes, nous confondîmes. 3."sous le charme"... ah ça faisait longtemps... qu'est-ce qu'elle fiche là ?... Hors de ma vue, beauté, mon désespoir... 4."le lieu": x ; "la situation": y, et le bonhomme : Fantômas ! 5.Voyez, on ne s'embarque souvent qu'pour la berlue... on met les voiles... [Lire la suite]
22 février 2014

OU NE SERA PAS OU LE CONTRAIRE

OU NE SERA PAS OU LE CONTRAIRE 1."Le chasseur de soi fuit sa maison fragile"(René Char, Les trois soeurs, in "Fureur et mystère", Poésie/Gallimard) 2.Etre ce "chasseur de soi"... avec le couteau à dépecer... j'veux dire celui de la langue... et pas un vrai; ça coupe aussi... Note : remarquez que si je coupe après "coupe", que j'enlève "aussi", ça fait moins prétentieux sentencieux, non ? 3.Y en a, des spectres collègues, qui hantent des maisons si fragiles, que leurs ombres finissent par les annihiler. 4.Dans nos syllabes, cette... [Lire la suite]