19 mai 2017

SPHINX COSMOS FAITES UN TITRE AVEC ÇA

SPHINX COSMOS FAITES UN TITRE AVEC ÇA   1. « Elle est toute petite ; une duègne la garde. Elle tient à la main une rose et regarde. Quoi ? que regarde-t-elle ? Elle ne sait pas. L’eau » (Victor Hugo, « La rose de l’infante »)   On ne sait pas ce qu’on regarde, mais on voit tout de même, on voit ce que l’on n’aperçoit pas, et qui va tisser sa toile dans votre tête.   Ça a l’air psychanalytique, qu'en fait moi la psychanalyse, j’y crois qu’à moitié de pas plus d’alien dans le... [Lire la suite]

16 mai 2017

LEBLANC AVEC DES BOUTS D'FATRASIES

LEBLANC AVEC DES BOUTS D'FATRASIES   1. « Des objets s'en vont, d'autres arrivent. » (Maurice Leblanc, « L'Aiguille creuse »)   Incessant va-et-vient, le réel. Tout troué d'autoroutes à objets, de routes où les choses vont avec leurs gens.   Je me souviens qu'au milieu d'un article de philosophie du genre écriture grise soudainement l'expression « trouer le temps » me sauta à la.   2. Le krautrock à longues séquences bidulées en boucle m'est souvent tombé des oreilles. Mais... [Lire la suite]
15 mai 2017

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS J'aurais bien intitulé ces quelques brefs « guillevicuicuis » mais j'ose pas qu'on va encore dire que je respecte rien. 1. « Ce soir non plus Pas de prière à faire A la figure sans visage. » (Guillevic, « Soir »)   Y a des soirs on fait plus la prière depuis longtemps. Les jours ont usé les prières. Ce sont avec d'autres seigneurs qu'il faut compter.   « figures sans visage » : des masques, dessous qu'il y a t-il ? Le néant... [Lire la suite]
14 mai 2017

COMME DE LA NOSTALGIE DE C'QU'ON N'A PAS VÉCU

COMME DE LA NOSTALGIE DE C'QU'ON N'A PAS VÉCU   1. J'aimais bien les souples livres de Simenon des kiosques des gares qu'on voyait dessus des voies ferrées des ports des rues d'on ne sait.   Quan je prenais le train, j'aimai bien me plonger dans l'atmosphère des livres à Simenon; y avait come du clair dans les pages à grisaille.   Cé bizarre cette impression de poésie qu'elle fait la prose à Simenon que ça vous fait come de la nostalgie de vies qu'on n'a pas vécues.   Cé bizarre cete impression de clarté... [Lire la suite]
13 mai 2017

MA BIENVEILLANCE J'L'AI BOUFFÉE

MA BIENVEILLANCE J'L'AI BOUFFÉE   « Afraid to lose I'd tell myself What good you do Convince myself » (No Doubt, « It's My Life »)   1. Envie d'idiotiser… l'absurde me gazouille… c'est l'piaf qu't'as pas idée… le merle moqueur, la mouette rieuse, le merlan frit qui s'agite…   2. « L'ombre de la chère demeure S'allongeait sur le froid gazon » (Lamartine, « L'âme »)   Des fois les maisons ça fait comme des demeures qu'elles glissent des ombres par les fentes de... [Lire la suite]
08 mai 2017

DROLATISMES SUR BRITANNICUS II

DROLATISMES SUR BRITANNICUS II (Résumé de l'acte II du « Britannicus », de Racine)   1. Bref, Agrippine se rapproche de Britannicus qu'elle a pourtant spolié du trône au profit de son fils, Néron, lequel n'en fait qu'à s'mode.   2. Pas content, Néron ordonne l'exil de Pallas, un affranchi de Claude, fidèle d'Agrippine et conseiller de Britannicus contre Néron.   L'est furax, le Néron, i dit d'Pallas qu'c'est rien qu'un « empoisonne ma mère », « un séduit mon frère », qu'on dirait... [Lire la suite]

08 mai 2017

DROLATISMES SUR BRITANNICUS I

DROLATISMES SUR BRITANNICUS I (Résumé de l'acte I du « Britannicus », de Racine)   1. Agrippine, c'est une impératrice d'il y a des lunes tellement qu'il y en a des alexandrins passés sur les scènes.   « AGRIPPINE, veuve de Domitius Aenobarbus, père de Néron, et, en secondes noces, veuve de l'empereur Claudius. » (Racine, « Britannicus », « Personnages »)   2. Agrippine a filouflouté Britannicus qui aurait dû être empereur à la place de l'empereur qu'elle a choisi... [Lire la suite]
08 mai 2017

ALORS COMME ÇA VOT' GUITARE FAIT COA-COA

ALORS COMME ÇA VOT' GUITARE FAIT COA-COA   « J'ai voulu écrire un livre qui s'intitulerait « Les Fleurs bleues ». - Oui, et puis après ? - Après, il a fallu écrire quelque chose derrière. » (entendu à la radio, fragment d'un entretien avec Raymond Queneau)   1. Malgré les sautes d'humeur de l'extrême-gauche et une campagne assez trouble du FN, la France, heureusement, reste une démocratie.   Marine Le Pen évoque la transformation du FN : face au rassemblement social-démocrate,... [Lire la suite]
07 mai 2017

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES   « And still those voices are calling from far away Wake you up in the middle of the night » (The Eagles, « Hotel California ») 1. Ah dimanche matin ! De 9 heures à midi, le "Classic Rock" de la radio Classic 21 et leurs beaux monstres électriques qui remontent du passé.   2. Ai pensé cette nuit à l'atmosphère des petits matins quand l'été vient et que la ville réveille corps et âmes.   3. Le théâtre de Molière… des couleurs s'agitent sur scène… et... [Lire la suite]
07 mai 2017

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED   1. C'est la nuit. Je viens de me réveiller la tête pleine du fantôme de Balzac. Est-ce pour ça que j'ai bu du café ?   C'est que je m'étais endormi avec France Culture, et que cette nuit de l'excellente radio est consacrée au prodige romancier.   2. Ai fait tantôt la route à pied. Le bus avait du retard (est-il passé ?). Pas eu la patience d'attendre. M'suis remué les jambes et les idées.   3. J'aime bien marcher. Souvent, ça me permet de m'agiter tout mon petit... [Lire la suite]