27 avril 2013

L'ESPOIR TOUJOURS L'ESPOIR

L'ESPOIR TOUJOURS L'ESPOIR "L'Espoir ! toujours l'espoir !"(Jules Laforgue, L'Espérance) L'Espoir ! toujours l'espoir ! qu'il dit lePoète Jules C'est vrai que sans l'espoir onAurait quoi la queue entre les jambes commeLe loup de la fable qu'on se rêve si facileLoup des steppes et puis qu'on est que loupDes fables mais que quand même des fois ilsSortent des rimes les loups puis ça fait duCrime un peu partout c'en est désespérant. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  

26 avril 2013

TRAITS D'AUTOPORTRAIT

TRAITS D'AUTOPORTRAIT 1.L'humain est celui qui vérifie à n'en plus finir que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Vous savez quoi, c'est d'ça qu'il crévera. 2.Guerre civile, morts d'hommes, et morts d'âme. 3.Nous aimons la beauté pour les promesses qu'elle ne tient pas. 4.Et dire que personne n'a dit à mon propos : Houzeau, la fée qui s'est penchée sur son berceau, elle devait s'appeler Vipère. Quel manque de reconnaissance ! 5."J'm'acolyt' trop avec moi-même" : C'est un vers de la chanson C'est comment qu'on freine,... [Lire la suite]
26 avril 2013

SINON IRAIT-ON

SINON IRAIT-ON 1.Fleuri de, les tombes, sinon irait-on ? 2.Sans espoir, plus d'âme, comme si... Bah le langage a plus d'un paradis. 3.L'aphorisme dans sa forme la plus sèche, pierre, caillou, os de poulet, moustache de tigre qui troue l'estomac, couteau court. 4.Je ne doute pas que certains ont cru pouvoir d'un seul aphorisme égorger Dieu. 5.Si nous n'avions plus de Dieu à nier, c'est là que réellement nous serions désespérés. 6."Ni dieu, ni maître" est une devise qui tire toute sa puissance de la puissance des dieux et des... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 avril 2013

BESTIAUX ET AUTRES

BESTIAUX ET AUTRES En feuilletant le numéro spécial du magazine L'Histoire "Des animaux et des hommes", n°338, janvier 2009. 1.Lorsqu'on évoque "le Che" (Che Guevara), il arrive que l'on évoque ses "parti pris autoritaires comme ministre de l'industrie". Le Che, une preuve évident de la facilité avec laquelle le libéralisme économique rentabilise jusqu'à ses contempteurs. 2.Est-ce vrai que c'est le cochon qui permet la fabrication de l'insuline ? "Dans le cochon, tout est bon" dit le proverbe. Immense tout ce que l'humain tire des... [Lire la suite]
23 avril 2013

JALOUSIE DES DIEUX

JALOUSIE DES DIEUX Pierres en lisant Humain, trop humain de Nietzsche. 1.Pas même un bon élève, la foudre bonnet d'âne. 2.Au compte, dettes et bénéfices, encaissés néant. 3.Dans la nature la plus solitaire, à parcourir le loup. 4.Racine en nous, jusqu'à en vomir les feuillages. 5.Pour nous sans intérêt, la plus grande partie du monde, avec dedans notre mise sauve. 6.Le paradoxe, serpent monstre dans l'océan, tête pensante. 7.Arriver, c'est échapper au labyrinthe. 8.La mort délie les labyrinthes comme nous dénouons nos lacets.... [Lire la suite]
23 avril 2013

PUIS PATATRAS

PUIS PATATRASEn lisant Humain, trop humain, de Nietzsche, traduit par Desrousseaux et Albert, traduction revue par Kremer-Marietti, Le Livre de Poche, "Les Classiques de la Philosophie" n°4634. 1."plana pendant un moment" : puis patatras. 2."et l'allume en lui" : ça, c'est des trucs à se brûler, ça.3."et déployer devant son télescope ce voile opaque qui laisse à peine pénétrer quelques rayons du monde lointain des astres."(Humain, trop humain, 436) Magnifique Nietzsche qui met en scène l'humain dans le rôle de l'appariteur des... [Lire la suite]

22 avril 2013

PAR UNE PETITE MORT

PAR UNE PETITE MORTEn lisant De l'inconvénient d'être né, de Cioran. 1."quand on rumine" - c'est-y pas qu'on ruminerait le réel comme si nous étions des vaches. 2.Remarquez que ce qui nous distingue des vaches, c'est que nous avons inventé les trains. 3."Pour que le monde existât", il a fallu que Dieu fasse un grand effort d'imagination, un effort surhumain. 4.L'imparfait du subjonctif est la plus belle preuve du scepticisme universel dont est capable la langue française. 5.L'humain n'atteindra jamais le songe qu'il fait de... [Lire la suite]
22 avril 2013

L'HUMAIN CE SUICIDE

L'HUMAIN CE SUICIDEEn lisant Cioran, "De l'inconvénient d'être né", folio essais n°80. 1.Se vouer à la médiocrité, c'est échapper au ridicule d'avoir du génie dans un monde qui a fait de la stupidité une valeur marchande plus rentable encore que la matière grise. (cf Cioran, De l'inconvénient d'être né, p.69 "Celui qui redoute le ridicule...") 2.Contrairement à ce que pensent les tenants de la décroissance, de la "frugalité joyeuse", l'aspiration au bonheur est un concept aussi abstrait que les théories productivistes qu'ils... [Lire la suite]
20 avril 2013

CES MOUCHES EN VERS

CES MOUCHES EN VERS 1.L'amour qu'on nous vend passe de carcasse en carcasse, une sorte de virus qu'on prend pour du consubstantiel, et qui finit d'ailleurs par faire figure d'essentiel, ou, en tout cas, d'alibi. 2."c'est le cas, par exemple, du célèbre fondateur du christianisme, lequel se tenait pour le Fils de Dieu et partant se sentait exempt de péché."(Nietzsche, Humain, trop humain, 144, Le Livre de Poche, "Les Classiques de la Philosophie", n°4634, p.145). Nietzsche évoque la figure du Christ comme celui qui se disant Fils de... [Lire la suite]
19 avril 2013

EN SE FASCINANT POUR LA SAUTERELLE

EN SE FASCINANT POUR LA SAUTERELLEEn feuilletant "Seul dans la splendeur", choix de poèmes de John Keats traduits et présentés par Robert Davreu, édition de poche Points n°P2099, édition bilingue. Citations en italiques et entre guillemets. Citations de la traduction de Robert Davreu entre guillemets. 1.A un moment, le narrateur d'un des poèmes dit qu'il a un paquet à se coltiner sous les nougats ("And I have many miles on foot to fare"), donc il marche, le gaillard, il va de l'avant, ce qui lui permet d'admirer la nature, puisque,... [Lire la suite]