16 février 2013

LA SAUTERELLE ET LE VEILLEUR

LA SAUTERELLE ET LE VEILLEUREn feuilletant "Seul dans la splendeur", poèmes de John Keats, traduits par Robert Davreu, Points n°P2099, édition bilingue, pp.24-39. Les citations figurent entre guillemets. "Then felt I like some watcher of the skiesWhen a new planet swims into his ken"(John Keats) "Alors je me sentis comme un veilleur des cieuxQuand une planète nouvelle apparaît dans son champ de vision"(traduction : Robert Davreu) 1."O solitude ! If I must with thee dwell" La reconnaissance de sa solitude est un moyen paradoxal... [Lire la suite]

10 février 2013

ET DES FOIS MÊME PAS

ET DES FOIS MÊME PASEn lisant le recueil "Signe de vie", de Henri Thomas, in Poésies, Poésie/Gallimard n°56. Les citations figurent entre guillemets. 1."je n' ai plus que cette rose / éclose par habitude" : faut pas toujours rester sur le même poème, sinon, forcément, on s'lasse. 2."je mens, je crains, je renie" : quel autoportrait ! quant à moi, je bande, je crache, je fais pipi. 3."Le coeur me bat d'être là" : Y en a, rien qu'd'être là, vivant, ça les épate ; pourraient-ils dire Le coeur me bat d'être moi ? 4."je vois au fond de... [Lire la suite]
09 février 2013

TROIS PETITES BONNES FEMMES ET AUTRES BREFS

TROIS PETITES BONNES FEMMES ET AUTRES BREFSBrefs composés en feuilletant le n°896 du magazine "les Inrockuptibles" (30 janvier au 5 février 2013), pp. 1-44. 1.Trois petites bonnes femmes, et c'est toujours la même dans un tiroir à labyrinthe, un tiroir à clé, une clé que tient l'une des trois petites bonnes femmes, et c'est toujours la même dans un tiroir à labyrinthe, un labyrinthe à clé, une clé que tend l'une des trois petites bonnes femmes aux grands yeux. C'est la couverture rouge, noire, blanche, verte des "Inrockuptibles"... [Lire la suite]
08 février 2013

ARIANE TRIFOUILLE

ARIANE TRIFOUILLEExpressos en lisant le recueil Travaux d'aveugle, précédé du poème "Deux étapes", de Henri Thomas, in "Poésies", Poésie/Gallimard n°56. 1."le courant du langage" (qui nous emporte.) 2."la plus haute liberté" (évidemment, on est tout de même humain, nous autres-là, avec nos haches.) 3."un certain langage imagé et rythmique" (la poésie donc) 4."un grand roseau-bambou" (ce qui fait rêver, la flexibilité du roseau et le coup de bambou qu'on prend quand on tire trop sur la corde) 5."mais aussi inconnue de moi" (la... [Lire la suite]
05 février 2013

SIMPLE JEU

SIMPLE JEU 1."Tu vois, c'est simple de jouer, il suffit chaque soir de mourir sur scène." : Très belle réplique mise dans la bouche de "Marquise" (l'actrice Marquise-Thérèse Du Parc) interprétée par Sophie Marceau dans le film "Marquise" de Véra Belmont (1997). Très belle réplique en ce qu'elle souligne l'importance du rite de la fausse mort, du rite de la mort feinte, du rite de la représentation obscène. 2.Le cinéma est une mise en abyme de la mort : le vivant se fascine pour le jeu d'un acteur faisant le mort, jusqu'à ce que le... [Lire la suite]
03 février 2013

CELA M'EST NECESSAIRE

CELA M'EST NECESSAIREDe quelques bribes de La nuit remue, de Henri Michaux. "Quant aux livres, ils me harassent par-dessus tout. Je ne laisse pas un mot dans son sens ni même dans sa forme.  Je l'attrape et, après quelques efforts, je le déracine et le détourne définitivement du troupeau de l'auteur.  Dans un chapitre vous avez tout de suite des milliers de phrases et il faut que je les sabote toutes. Cela m'est nécessaire."(Henri Michaux, Une vie de chien). 1." des créations mentales" : Les créations mentales doivent être... [Lire la suite]

03 février 2013

BIEN RECORDS

BIEN RECORDSDe quelques bribes du Pantagruel de Rabelais. 1."bauffrer" : dévorer, bâfrer,  s'en mettre goulûment plein la lampe, goulaffrer ; moi, quand je fus môme, j'aimais bien me goulaffrer de gauffres, et de crêpes aussi ;  c'est ce dont je me recorde car il m'arrive d'être assez bien records. Vous me direz que ça vous fait une belle alouette, mais sachez qu'être bien records, c'est avoir bonne mémoire, et n'est-ce point qu'en anglais un enregistrement se dit "a record" ou est-ce que je suis pas assez bien records pour... [Lire la suite]
03 février 2013

PI Y'AVAIT LE TRAIN TCHOU TCHOU TCHOU

PI Y'AVAIT LE TRAIN TCHOU TCHOU TCHOUDe quelques bribes tirées du répertoire de Robert Charlebois "Y'avait les ongles de Fu Man Chu Y'avait ses yeux gros comme des chouxPi y'avait le train tchou tchou tchouQui me coulait le long du couQui me descendait le long du couQui me descendait le long du dos"(Glaude Gagnon / Robert Charlebois, Fu Man Chu) 1."Je veux l'écrire dans le ciel"  : sa chanson, dans Le Mur du son ; oui, mais pour écrire dans le ciel, faut une plume d'ange, ou alors on écrit de l'invisible sur du pas palpable,... [Lire la suite]
03 février 2013

D'UN OEIL MEFIANT

D'UN OEIL MEFIANTDe quelques bribes de "La nuit remue", de Henri Michaux. "Voici déjà un certain temps que je m'observe sans rien dire, d'un oeil méfiant."(Henri Michaux, Le Honteux interne) 1."Roue, ne m'écrase pas."- je vais me gêner, tiens ! 2. "C'étaient des loups." : d'où ce goût de poil que j'ai encore dans la bouche. 3."Et ils prirent encore mes éclairs." : Je passe mon temps à refaire des éclairs que les hommes me piquent ; prométhée, j'vous jure, c'est pas un métier ! 4."Carcasse, où est ta place ici" : L'écho de... [Lire la suite]
02 février 2013

SUR CHAQUE CHOSE

SUR CHAQUE CHOSEDe quelques bribes des Poésies d'Henri Thomas. "Voici les jours où j'aperçois sur chaque chosela marque obscure du prochain délabrement"(Henri Thomas, Sésame) 1. "le moteur fonce dans la nuit" : il court après son tigre. 2. "le carnet reste dans la boue" : du coup, pour l'appeler, la fille de la véranda, ça va pas être facile, surtout qu'à tous les coups, c'est encore un présent de narration, ça ; le carnet, il est même plus dans la boue, il est retourné au néant, et vous, vous mangez des frites, en buvant une... [Lire la suite]