06 septembre 2014

QUELQUES ANGLICHERIES ET TOUT UN POEME

QUELQUES ANGLICHERIES ET TOUT UN POEME 1.Teach us three white leopards in these bones. De quelle morrison rêverie je le tire ce truc ? 2.What is that sound, unreal, in the dry grass ? Et de quelle Hendrixerie je le tire, ça - chaipu. 3.Forgetting themselves, present, past, future - time. Et de quel royal Eliot aussi ? 4.Thunder rolled by all these "I shall say it again". Et ce tonnerre roulant de tant de je le le redirai, de quel pink floyd bazar ? 5.A dry brain against the wind, the way of dispossession. Aussi ce sec... [Lire la suite]

06 juillet 2014

POUR MIEUX NOYER LE POISSON

POUR MIEUX NOYER LE POISSON AMUSETTES AUTOUR DE LA FETE DU POTIRON(cf Agatha Christie traduit par Claire Durivaux, "La fête du potiron", Club des Masques n°174) 1D'la mort à n'en rien dire... que du permis d'inhumer... A respiré pénible... A monté l'escalier s'exténuant... A s'était couchée... A passé dans s'définition. 2.Envolée... Vloho !... un soir... évanouie disparue fondue dans l'ailleurs... comme si la lune l'avait gobée. 3.Il pensa à c'te murderance perhaps à laquelle elle aurait assisté la gamine. A filer du secret, des... [Lire la suite]
26 octobre 2013

AVEC COMPOTE

AVEC COMPOTE 1.Dans le clip de la chanson "Here Comes The Rain Again", la chanteuse rousse à cheveux courts - la belle Annie Lennox - suit un moment le vol d'une dame blanche. 2.Il voulut se lever, mais comme il n'avait pas de lit, il retomba dans le néant, où quelque dieu de fatigue l'avait plongé. 3.J'ai parfois participé à des jurys littéraires. Moi qui n'aime pas lire ! L'ennuyeux, c'est quand ils sont bons, les textes, faut se les farcir jusqu'au bout. 4.Il eut le temps de dire : "Je suppose que" avant que, dépassant les plus... [Lire la suite]
17 décembre 2012

MOULINETTES A NEANT

MOULINETTES A NEANTDe quelques expressions tirées (ici en italiques) de la page 112 du roman "Le Major parlait trop", d'Agatha Christie, traduit par Claire Durivaux, Le Club des Masques n°108. "A nouveau son rire de gorge emplit la nuit."(Agatha Christie, op. cit., p.112) 1.être sur une piste : Si vous êtes sur une piste, attention aux Indiens, ainsi qu'aux dépisteurs, qui pourraient vous tirer la piste de dessous les pieds, que vous vous retrouveriez, gros-jean comme devant, hors-piste. 2.vouloir-dire : nous sommes sans... [Lire la suite]
28 novembre 2012

QUI DONC CE FLACON ?

QUI DONC CE FLACON ?Notes sur la page 73 du roman "Le major parlait trop", d'Agatha Christie, traduit par Claire Durivaux, Club des Masques, n°108). 1.A la page 73, les personnages (ces silhouettes signalées qui poursuivent on ne sait quoi de livre en livre) "découvrent" un "docteur un livre à la main". Ce qui n'est guère étonnant. S'ils l'avaient trouvé, ce docteur, un clairon à la main, ou une tarte aux pommes, ou une poupée, l'effet aurait tout différent. Les docteurs, ça lit. Remarquez que c'était peut-être l'Almanach Vermot, ou... [Lire la suite]
20 octobre 2012

SCRIBE MA POMME ET POINT TROP CHARMEUR

SCRIBE MA POMME ET POINT CHARMEUR Ecrit avec dans la main A l'hôtel Bertram, roman hôtelier d'Agatha Christie, traduit par Claire Durivaux, Club des Masques n°104, et dans la tête "I'm Partial To Your Abracadabra" de Ian Dury, tiré du tonique New Boots And Panties!! (1977). 1."décider pourtant de surmonter ses craintes" (Bertram, p.109): Quelqu'un qui décide de surmonter ses craintes décide donc de prendre sur lui, car cela vaut le coup sans doute de lutter contre les petites et grandes peurs qui émeuvent ce tas d'os  agité de... [Lire la suite]
14 octobre 2012

LEQUEL VAUT BIEN UN FROMAGE SANS DOUTE

LEQUEL VAUT BIEN UN FROMAGE SANS DOUTE En feuilletant A l'hôtel Bertram, d'Agatha Christie, traduit par Claire Durivaux, Club des Masques n°104 ; les citations sont entre guillemets. 1."lever les yeux de son tricot" (p.135) : "La vieille demoiselle [Miss Marple] leva les yeux de son tricot." C'est qu'on vient de la reconnaître, c'est que de nouveau le réel l'interpelle, la sollicite, la demande. Autrement dit, Miss Marple est une conscience qu'une autre conscience stimule, un x avec lequel un y entre en relation. Le langage permet... [Lire la suite]
09 octobre 2012

TOUT DE MÊME C'EST MARRANT

TOUT DE MÊME C'EST MARRANT(en feuilletant "A l'hôtel Bertram", d'Agatha Christie, traduit par Claire Durivaux, Club des Masques n°104). 1."Lorsqu'il rouvrit les yeux, l'armoire se trouvait toujours au mauvais endroit." (p.148)Le réel a cette fâcheuse tendance à se trouver toujours au mauvais endroit. Les choses aiment à nous contrarier. Le monde lui-même. 2.Il se pourrait quelquefois qu'une "côtelette de veau suivie d'un petit pudding arrosé d'une sauce aux mûres" (cf p.111) décide un écclesiastique à en chercher un autre. Ce qui... [Lire la suite]