21 juillet 2013

ECHOS AU SPECTRE D'ARGENT

ECHOS AU SPECTRE D'ARGENT "Spectre d'argent aux franges qui frémissent"(Federico Garcia Lorca) 1."Spectre d'argent".Spectre, c'est tout fantôme ça, et fantasme donc, façon poule... j'allusionne ici le féminin qui s'déballe... "ma poule" dit-on affectivement aussi... les maris disent ça à leur femme des fois... disent plutôt "ma cocotte", voire "ma cocotte en sucre" cause que "ma poule" ça fait un peu déplacé... les pères à leur fille plutôt... la poule c'est aussi la p'tite femme, la poulette... "On dirait des poules, hein ?"... [Lire la suite]

13 juillet 2013

TANDIS QUE JE BARAGOUINE

TANDIS QUE JE BARAGOUINE 1."Nous ne sommes pas habitués à des assassinats dans ces murs !"(Agatha Christie traduit par Juliette Pary, Le Secret de Chimneys) Nous non nousNe pratiquons pas l'homicideSommes pas des adeptes du bouillon d'onze heuresHabitués non vaiment pasA enterrer dans le parc aux arbres centenairesDes gens qu'on aurait occis lesAssassinats c'est pas notre styleDans ces murs des assassinats nonCes murs n'ont pas de morts sur la conscience cesMurs peuvent dormir sur toutes leurs oreilles. 2."puis j'ai compris que ma... [Lire la suite]
06 juillet 2013

DU BROUILLARD SE DISSIPANT

DU BROUILLARD SE DISSIPANTEn feuilletant Poésies III, Federico Garcia Lorca, Poésie/Gallimard n°30. Citations entre guillemets.  1."avec la ville endormie dans sa gorge." C'est surtout au niveau du clocher que ça doit bloquer. 2."la gourmandise de l'herbe" C'est qu'elle est gourmande, la verte, goulue des fois, faut le voir pour le croire les passants qu'elle glope, et les cavaliers donc, chevaux et sabres au clair. 3."les fausses coupes, le poison et la tête de mort des théâtres." Les fausses coupes aux fausses amitiésLe... [Lire la suite]
04 juillet 2013

JE N'IRAI PAS A SANTIAGO

JE N'IRAI PAS A SANTIAGO 1."Assassiné par le ciel,entre les formes qui vont vers le serpentet les formes qui cherchent le cristal,je laisserai pousser mes cheveux."(Federico Garcia Lorca, traduit par Pierre Darmangeat, Retour de promenade in "Poète à New-York") Assassiné après tout ça pourrait arriverAssassiné par un perdu de passage ouAssassiné par une égarée si ça se trouve ouPar le ciel assassiné genre foudroyéEntre les formes des arbresQui vont vers - déjà je les entends sifflerQui vont vers le serpent, ondulent comme duSerpent... [Lire la suite]
27 juin 2013

ELEGIE POUR UN FLEURISTE

ELEGIE POUR UN FLEURISTEFantaisie sur "Gacela de l'amour imprévu", de Federico Garcia Lorca, traduit par Claude Couffon et Bernard Sesé in Garcia Lorca, Poésies III, Poésie/Gallimard n°30. Gacela, c'est un mot espagnol qui en français se traduit par "gazelle". Sinon, j'ai l'impression que ça doit désigner un genre poétique typique dont je ne sais rien parce que et puis voilà. Le "magnolia sombre de ton ventre", voilà une image jolie, qui frappe l'oeil que l'on se trimbale dans la tête et qui coupe dans le réel avec des ciseaux à... [Lire la suite]
21 juin 2013

MILG MILG MALG RAG

MILG MILG MALG RAGSix contrevers et deux notes en lisant Poésies III, Federico Garcia Lorca traduit par Belamich, Darmangeat, Couffon, Sesé, Poésie/Gallimard n°30. 1."Tranquille dans mon souvenir, astre, cercle, but"(Garcia Lorca, Petite fille noyée dans le puits) Tranquille, vous aviez l'air si tranquilleDans cette image, si tranquille, si déjà vous,Mon dieu comme le temps défait les corps LeSouvenir vous remet d'aplomb, vous refait la façadeAstre que l'on sait là, comme l'ombre d'une preuveCercle dans lequel vous tournez,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,