27 janvier 2013

ET POUR TOUT DIRE A SA PLACE

ET POUR TOUT DIRE A SA PLACEDe quelques fragments tirés de "Gerard manley Hopkins, poèmes et proses", traduits par Pierre Leyris, Points/Seuil P1791. 1"Sweet flowers I carry, - sweets for bitter."(Gerard mankey Hopkins, For a picture of St. Dorothea)De douces fleurs : doux pour amer. J'aime ce glissement du doux à l'amer. Petite surprise qui dit bien que les choses ne sont pas ce qu'elles ont l'air d'être, ou plutôt que le regard de l'observateur change le réel qui semble pourtant si intangiblement lui-même. 2."Nor fruit, nor... [Lire la suite]

23 janvier 2013

OU QU'UN ORME S'ARQUE

OU QU'UN ORME S'ARQUEBrefs sur quelques bribes de Gerard Manley Hopkins traduit par Pierre Leyris (Points/Seuil n° P1791) 1."Mes frères, vous le voyez..." que je suis un con, ce qui n'est pas le cas de Gerard Manley Hopkins, question poésie, un miracle. Un exemple ? Voici : "Look at the stars ! look, look up at the skies !O look at all the fire-folk sitting in the air !The bright boroughs, the circle-citadels there !Down in dim woods the diamond delves ! the elves' eyes !"(The Starlight Night) Comme quoi si vous reluquez les... [Lire la suite]
23 janvier 2013

SWEETS FOR BITTER

SWEETS FOR BITTER "Sweet flowers I carry, - sweets for bitter."(Gerard mankey Hopkins, For a picture of St. Dorothea)De douces fleurs : doux pour amer.(traduction : Pierre Leyris, Points/Seuil n° p1791) J'aime ce glissement du doux à l'amer. Petite surprise qui dit bien que les choses ne sont pas ce qu'elles ont l'air d'être, ou plutôt que le regard de l'observateur change le réel qui semble pourtant si intangiblement lui-même. Patrice HouzeauHondeghem, le 23 janvier 2013  
27 juillet 2012

A VOIX PENCHEE C'EST DU HOPKINS

A VOIX PENCHEE C'EST DU HOPKINS (D'après Pied Beauty de Gerard Manley Hopkins) Glory be to God Glory be to God Glory be to GodA force de répéter Glory be to God je vas finir Par me glorybetogodifier j'ai beau dire que pas Croyant je suis je vis quand même avec lui Dieu Que je glorifie for dappled things bariolures & Peinturlures berlurures huluberlures partout de La peinture Picasso Braque Juan Gris partout de La peinture Glory be to God pour les peintres à Glorifier Dieu qu'ils ont passé leur art même à Peindre des cyniqueries... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2012

POUR CE JE VINS

POUR CE JE VINS 1. La nature est pleine d'être. L'intelligibilité de l'être, c'est la conscience. L'ensemble des processus destinés à comprendre l'être constitue ce que l'on appelle culture. Tous les faits culturels ont l'être pour visée, et non pas la morale car un fait culturel n'est pas moral en soi. Ce n'est que par une compréhension toujours plus aigue de l'être que l'humain en arrive à juger raisonnablement de l'éthique d'un fait. Où l'on voit que la morale est affaire ontologique. 2. Le néant : l'absence de l'en-soi et du... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2012

HOPKINS : AS KINGFISHERS CATCH FIRE

HOPKINS : AS KINGFISHERS CATCH FIRE As kingfishers catch fire, dragonflies draw flame ; As tumbled over rim in roundy wells Stones ring ; like each tucked string tells, each hung bell's Bow swung finds tongue to fling out broad its name : Each mortal thing does one thing and the same ; Deals out that being indoors each one dwells ; Selves - goes itself ; myself it speaks and spells, Crying What I do is me : for that I came. I say more : the just man justices ; Keeps grace : that keeps all his going graces ; Acts in God's eye what in... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mars 2012

EN ECOUTANT LA RUELLE DES MORTS

EN ECOUTANT LA RUELLE DES MORTS "Thou hast a base and brickish skirt there, sours   That neighbour-nature thy great beauty is grounded   Best in ; graceless growth, thou hast confounded   Rural rural keeping - folk, flocks, and flowers." (Gerard Manley Hopkins, Duns Scotus's Oxford) "Tu as un vil pourtour briqueux, là, qui sûrit   La nature voisine où ta grise splendeur   S'implante au mieux ; tumeur ingrate, tu marris   Le rural rural demeuré - gens, troupeaux, fleurs." (traduction : Pierre Leyris... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,