06 mars 2017

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UN

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UNDes fois on s'mortifère le quelqu'unon se caboche d'l'idée du cadavre cé pas trop joli ça mais c'est quon est tout traversé d'bizarres on gothiqueDes fois y en a ils exaspèrent qu'onils exagèrent qu'on ils prennent nostêtes tant qu'on se met à bouillir &même que malgré qu'on soye gentil onen aurait des envies de meurtre maisdans la vie on tue pas on supporte &faut bien supporter si l'on veut queles autres i continuent à vous fairedes confitures pis à vous donner despots de confitures pis... [Lire la suite]

08 septembre 2013

GRAINES D'OMBRE

GRAINES D'OMBREEn lisant les pages 7 à 16 du recueil de nouvelles "Les Ecuries d'Augias", d'Agatha Christie traduit par Monique Thies, Club des Masques n°72. 1) Pourquoi est-ce "toujours comme ça" ? Parce que, sans doute, il ne peut en être autrement. Le ça est essentiellement problématique. 2) Sur quelle propriété du langage Agatha Christie met-elle l'accent dans le second paragraphe de la page 8 ? Les mots, des fois, i masquent, les mots ; ils embrouillent, ils font du réel non plus un problème que l'on éclaircit en en précisant... [Lire la suite]