06 mars 2017

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UN

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UNDes fois on s'mortifère le quelqu'unon se caboche d'l'idée du cadavre cé pas trop joli ça mais c'est quon est tout traversé d'bizarres on gothiqueDes fois y en a ils exaspèrent qu'onils exagèrent qu'on ils prennent nostêtes tant qu'on se met à bouillir &même que malgré qu'on soye gentil onen aurait des envies de meurtre maisdans la vie on tue pas on supporte &faut bien supporter si l'on veut queles autres i continuent à vous fairedes confitures pis à vous donner despots de confitures pis... [Lire la suite]

05 février 2017

QUELQUE PART DANS LA LANGUE

QUELQUE PART DANS LA LANGUE   1. Non je n'aime guère mes contemporains et je n'aime guère ceux qui vinrent et je ne regarde ceux qui arrivent que d'un œil méfiant ; ne suis rien qui vaille que le peu de mes brefs ; pas sympathique non, et pas vraiment gentil et pas vraiment méchant ; je me hausse les épaules quoi.   2. Ah c'est embêtant, à chaque fois que je mange des pommes cuites, je rêve de pommier foudroyé.   3. Le passé, c'est une collection de présents qu'invente l'historien, lequel est... [Lire la suite]
04 octobre 2016

CONTES ET LÉGENDES DE FLANDRE : HALEWYN

CONTES ET LÉGENDES DE FLANDRE : HALEWYN (Réécriture parodique du très beau et fameux conte "Le Chant d'Halewyn" d'Antonia de Lauwereyns de Roosendaele)   « vers un destin mystérieux. Jamais on ne la revoyait. » (Antonia de Lauwereyns de Roosendaele, « Le chant d'Halewyn » in « Contes et Légendes de Flandre », Fernand Nathan)   1. Halewyn c'est une bele voix qui facine ravi enchante subjugue vous fée areter tout ce que t'es en train de faire pour la suivre à Onnesaitou.   ... [Lire la suite]
17 avril 2016

BOUFFON ET SUR CE BOUFFON

BOUFFON ET SUR CE BOUFFON   1. Je n'en doute plus je suis hanté J'aurais pas dû tant jaffer d'ce Pâté aux spectres C'est comme un Os flou qui dans mes osselets le   2. Promène le chien de mon âme en laisse Les gondoles Cet effort pour échapper A la spectralité quelle hantise alors   3. A pousser du hou hou dans le couloir Pis que la lune pointe au carreau sa Tête de cheval cauchemar yeux blancs   4. « à cette table près de la fenêtre qui donne sur la façade de » (Michel Butor,... [Lire la suite]
03 avril 2016

LORS LA JEUNE JADE SUIVI D'AUTRES SOTTISES

LORS LA JEUNE JADE SUIVI D'AUTRES SOTTISESLORS LA JEUNE JADE…Lors la jeune Jade jouait au jokari ;Sophie sifflotait de vieux airs et du vin gris ;On servit du riz froid, d'la chantilly, des fraises,Quand Zut s'pointa pis cassa la gueule à Thérèse.Lors la jeune Jade strip-teasait au poker ;Sophie beuglait – elle en était au picon-bière ;Dans le jardin v'là qu'ça s'agita sur les chaises,Quand Zut s'pointa pis cassa la gueule à Thérèse.Lors la jeune Jade s'envola pour la luneOù Sophie hululait en sirotant d'la... [Lire la suite]
12 mars 2016

VERS LE JAZZ

VERS LE JAZZ 1.« SOMMEIL – Écoute-moi, je parlerai bien bas :Crépuscule flottant de l'Être ou n'Être pas !..»(Tristan Corbière, « Litanie du sommeil ») 2.Majuscules, importance du sommeil (surtout quand on ne dort pas, qu'on voudrait dormir, qu'on insomnise, qu'on se retourne le squelette entre les draps, qu'on lucide de trop). 3.Sommeil, j'écrirai ton nom sur le fluide de la nuitSur le sable de la nuit, sur les crabes de la nuitSur tout ce que tisse la nuit aux doigts innombrables 4.Si l'on veut être... [Lire la suite]

28 février 2016

PIS RÊVASSEUR

PIS RÊVASSEUR   1.Route : reprise qu'un jour y en a plus, ni route, ni nous. 2.Livre : celui du « devoir » (Rimbaud) vu, lu, su, jeté, retrouvé dit-on, bien plus tard, après le passage de la comète. 3.Lui là, l'homme aux vers nouveaux… les sifflait-elle, son araignée, ces chansons au fil du chemin bizarres assez pour fasciner  ? 4.Lueurs : paupières, brillances, cristal jeté, ville, couleurs en miettes, place du théâtre, illuminations. 5.Rêve : mauvais qu'on en a le goût des fois, jument... [Lire la suite]
18 février 2016

AVANT QU'ÇA VOUS HACHE MENU

AVANT QU'ÇA VOUS HACHE MENU 1.Dans « Fin de partie », de Samuel Beckett, Clov à la lunette, flots de « plomb » comme réel de plomb, et soleil de la même eau. 2.« Vitres de son où virent les astres,verres où cuisent les cerveaux »(Antonin Artaud, « Vitres de son ») 3.O quand éclatent les vitres de sonLeurs pattes d'écorchés vous cisaillent les oreillesSon sang groseille coupée dans le panier d'Alice O. 4.Prenez la parole d'une voix douce. Cela vous permettra de lui susurrer quelques... [Lire la suite]
07 février 2016

NOTES SUR LES PORTES DE LA GLOIRE

NOTES SUR LES PORTES DE LA GLOIRE « Les Portes de la gloire » (sorti en 2001) est un film français réalisé par Christian Merret-Palmair. C'est une comédie qui grince. Les principaux acteurs en sont Benoît Poelvoorde, Michel Duchaussoy, Etienne Chicot, Yvon Back, Julien Boisselier. Le scénario et les dialogues sont signés Pascal Lebrun, Christian Merret-Palmair, Benoît Poelvoorde. La musique est d'Alexandre Desplat. « Les Portes de la Gloire » c'est unfilm qui commence par des tambours àla va-t-en-guerre On entend... [Lire la suite]
06 février 2016

LUI LÀ MOI

LUI LÀ MOI 1.« Dès que je rentrais, il fallait que je la visse et que je la maniasse. »(Maupassant, « La Chevelure ») Dès que, j'suis plein de dèsQue de départs avortés de dès queJe sans faute et puis nada de dès que jeRentrais chez moi oui AlorsIl fallait mon âme l'invisible en moiFallait que je l'examinasse de conscienceQue j'en détaillasse les mensonges queJe lui questionnasse la péripétie que je dans tous les sensLa retournasse et c'te vivace feignasse grognasse luiVisse toutes les promesses non tenues Et il... [Lire la suite]