19 avril 2017

VIVE MÉLUCHE !

VIVE MÉLUCHE !   « Premier financier : Mais c'est idiot, Père Ubu. Deuxième financier : C'est absurde. Troisième financier : Ça n'a ni queue ni tête. Père Ubu. Vous vous fichez de moi ! Dans la trappe, les financiers ! » (Alfred Jarry, Ubu Roi, III, 2)   1. Je suis attristé de voir mon pays fasciné par la démagogie et le culte de la personnalité. Les Français perdent-ils tout sens critique ?   2. La multiplication du Méluche en hologrammes ! humilité,... [Lire la suite]

02 janvier 2017

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNER

OUI MAIS J'AI BEAU ME RAISONNEROn suit l'enfant fantômedans le tunnelle gnome lève sa hache.1.J'dis ça j'dis rien mais à force d'aller chatouiller l'cosmos ça va finir qu'l'infini va finir par nous flanquer son néant là où j'pense.2.« Je rencontrai le bois du siège ! Il n'y avait plus personne. Le fauteuil était vide ! »(Maupassant, « Lui ? »)Quand on rencontre le bois du siège et qu'il n'y a plus personne, forcément la conversation tourne court.Parfois les choses ont l'air comme vides ; et... [Lire la suite]
06 février 2016

LUI LÀ MOI

LUI LÀ MOI 1.« Dès que je rentrais, il fallait que je la visse et que je la maniasse. »(Maupassant, « La Chevelure ») Dès que, j'suis plein de dèsQue de départs avortés de dès queJe sans faute et puis nada de dès que jeRentrais chez moi oui AlorsIl fallait mon âme l'invisible en moiFallait que je l'examinasse de conscienceQue j'en détaillasse les mensonges queJe lui questionnasse la péripétie que je dans tous les sensLa retournasse et c'te vivace feignasse grognasse luiVisse toutes les promesses non tenues Et il... [Lire la suite]
28 juin 2012

ECRIRE BRÛLER

ECRIRE BRÛLER En feuilletant Comme Maupassant, de Philippe Bonnefis, collection « Objet », Presses Universitaires de Lille, 1981. 1. «le temps clos de la répétition» (Bonnefis, p.67) Belle définition de la synchronie, de l’enfermement dans la synchronie. 2. L’enfermement dans la synchronie, dans «le temps clos de la répétition», voilà le piège tendu par le miroir, par le livre, par l’être fascinant. 3. La méfiance envers les livres peut se comprendre par la crainte de sombrer dans la nostalgie de ce qui n’a jamais existé. Le passé... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2012

A DEFAUT D'AUTRE CHOSE

A DEFAUT D’AUTRE CHOSEEn feuilletant Comme Maupassant, de Philippe Bonnefis, collection « Objet », Presses Universitaires de Lille, 1981. 1. «Dans ces conditions, il était inévitable que Maupassant se donne  la facilité d’énoncer tout jugement d’existence en termes de ressemblance » (Bonnefis, Comme Maupassant, p.57)Homo blablatus, l’humain… celui pour qui il est facile d’énoncer, de juger, de condamner… c’est pour ça qu’il a besoin des autres, ces coupables, ces condamnables… Ils le jugent bien, eux… Ils le... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,