30 mars 2017

MOI JE VEUX MON JE DIT ZUT

MOI JE VEUX MON JE DIT ZUT   « radicalisation de la démocratie » dit la filosophe, ah j'la vois venir moi avec ses grandes bottes de petit chef la dictature du prolétariat   & moi koiqujefais, mangez bananes jveux un steak-frites ! J'entends à la radio que la Statue de la Liberté elle en prend plein la elle aussi.   J'veux un steak-frites & pas tranché à la faucille et au marteau (les têtes qu'ils font les personnages dans les cases des bandes dessinées !)   Les têtes qu'ils font... [Lire la suite]

12 mars 2017

ENTR'APERÇUS D'MA CABOCHE

ENTR'APERÇUS D'MA CABOCHE   1. Plus les pédagogistes affirmaient que le niveau montait, plus il chutait. Je finis par me demander si Meirieu savait lire un graphique.   Je parle des pédagogistes au passé parce qu'à mon avis, ça ne tiendra plus très longtemps, leurs enfumages spéculatifs.   Les pédagogistes furent longtemps des tenants du fait alternatif. Maintenant qu'on en est venu à donner le bac à des gens qui savent à peine lire et écrire, ils osent de moins en moins affirmer que le niveau monte.   Les... [Lire la suite]
07 mars 2017

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ 1. « Je sens que je suis libre mais je sais que je ne le suis pas. »(Cioran, « De l'inconvénient d'être né », folio essais n°80, p.110)   Merveilleux Cioran qui d'un trait de plume raye bien des illusions.   2. La liberté relève du ressenti, et donc du ressentiment ; l'absence de liberté relève du savoir, et donc de la lutte.   3. Entre celui qui se croit libre et celui qui sait qu'il ne l'est pas, il y a le champ ouvert des promesses électorales.   4.... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 mars 2017

AVEC DES YEUX DEDANS

AVEC DES YEUX DEDANS1.« - Vous êtes une espionne ! Je l'ai toujours su.- Et qu'est-ce que j'espionne ?- Rien, parce qu'il n'y a rien à espionner. »(Agatha Christie traduit par Michel Le Houbie, « Pension Vanilos »)2.Des fois j'suis illuné d'la caboche – halloween citrouille – y a la lune et puis des yeux dedans.Avec Internet, on a parfois l'impression d'avoir acheté une machine avec des yeux dedans. Avec des yeux dedans ! Avec des yeux dedans ! s'exclama-t-il cerné environné zébré d'regards et... [Lire la suite]
29 août 2015

MA CONVICTION EST FAITE ET MA PATE A CRÊPES AUSSI

MA CONVICTION EST FAITE ET MA PATE A CRÊPES AUSSI   1. Ma conviction est faite : Iggy Pop est un complot d'Iggy Pop. Complot, je vous dis, complot et rock n' roll, c'est ça la vie moderne.   2. Ma conviction est faite : si mon oncle en avait, on ne l'appellerait pas ma tante.   3. Je me sens plein de férocités, c'est-y pas qu'le spectre à Diogène me visiterait l'atelier à morsures ?   4. Ma conviction est faite : big bang, big stretch, big crunch, physique quantique et c'toucitouça... [Lire la suite]
17 juillet 2015

UNE DROLE DE LUEUR JE VOUS DIS

UNE DROLE DE LUEUR JE VOUS DIS   1. « J'ai réparé un nid d'oiseaux Je l'ai cousu de feuilles mortes » (Félix Leclerc, « Notre sentier »)   J'ai perdu dit Zut alors j'ai Réparé le sablier - c'était ça le gage - du coup j'a r'trouvé Un temps pour trouver un Nid et y loger ma flopée D'oiseaux loufoques très saugrenus ; voyez Je breffe dans le cocasse vu que des fois L'ai révoqué le politique même que des fois lui ai Cousu le sentencieux à ma conscience philosiphico-mes-œufs De ma pomme,... [Lire la suite]

06 mars 2015

IL N'EST PAS NECESSAIRE ET AUTRES BREFS POLITIQUES

IL N'EST PAS NECESSAIRE ET AUTRES BREFS POLITIQUES 1.La politique est une suite de reprises en main ; c'est en cela qu'elle est continuité et ruptures. 2.Civilisation : ensemble de continuités et de ruptures. Notre civilisation sera-t-elle la première à briser le cercle, à ouvrir sur l'infini la communauté des vivants ? 3.Je me demande parfois, à la lumière de la psychanalyse, si la politique n'est pas une sublimation de la haine. 4.Péril : extrême ; il implique l'impossibilité de garder le... [Lire la suite]
05 mars 2015

LIME SOURDE

LIME SOURDE 1.« La politique est une lime sourde, qui use et qui parvient lentement à sa fin. »(Montesquieu, « De l'esprit des lois ») 2.« Amiens ne veut pas se laisser manger» par le regroupement des régions – comme on regroupe un troupeau ? 3.« Amiens ne veut pas se laisser manger » par l'hypertrophie à venir, baronnies, enflure des fiefs. 4.La démocratie consiste à remplacer l'ennemi par l'adversaire, mais dans nos têtes, bien des adversaires restent des ennemis que la toute... [Lire la suite]
04 mars 2015

JE SIGNE CE QUE J'ECRIS

JE SIGNE CE QUE J'ECRIS 1.De « l'homicide de soi-même » comme étant « l'effet d'une maladie » (cf Montesquieu, « De l'esprit des lois ») 2.Il y a quelque danger à réduire le suicidaire à un état maladif puisque c'est le renvoyer à la condition de sujet d'on ne sait quelle transcendance de la nature. 3.La question est de savoir si tous les suicidaires sont en capacité d'agir comme « bon leur semble ». 4.« Aux yeux des hommes, les actions sont toujours plus sincères que les motifs ;... [Lire la suite]
29 août 2014

D'UN OEIL ENNEMI

D'UN OEIL ENNEMI 1.Ecouter le beau "Terre de France" de Roda Gil et Julien Clerc, puis les voir, les politiques, comment ils se pavanent dans la télé.2.La tuile à venir vous tombera dessus au moment où vous vous pencherez pour déterrer un os laissé par le passé. 3.L'ironie cruelle de l'Histoire finit par rendre la démocratie pesante à ceux qui en bénéficient pourtant, cependant que l'autoritarisme arbore le sourire du loup avant l'attaque. 4.La perte d'influence de l'entreprise entraîne une perte d'influence du syndicat. Le loup... [Lire la suite]