04 juillet 2017

BON C'EST PAS TOUT ÇA MAIS

BON C'EST PAS TOUT ÇA MAIS1.« Éloigné de ses yeux, j'ordonne, je menace,J'écoute vos conseils, j'ose les approuver,Je m'excite contre elle, et tâche à la braver.Mais (je t'expose ici mon âme toute nue)Sitôt que mon malheur me ramène à sa vue,Soit que je n'ose encor démentir le pouvoirDe ces yeux où j'ai lu si longtemps mon devoir,Soit qu'à tant de bienfaits ma mémoire fidèleLui soumette en secret tout ce que je tiens d'elle, Mais enfin mes efforts ne me servent de rien,Mon génie étonné tremble devant le sien »(Racine,... [Lire la suite]

04 juillet 2017

POURQUOI TANT HEIN POURTANT QUOI HEIN QUOI

POURQUOI TANT HEIN POURTANT QUOI HEIN QUOI   1. « Prétendez-vous longtemps me cacher l'Empereur ? » (Racine, « Britannicus », v.142 [Agrippine])   Y a-t-il des empereurs cachés ? Des royautés dissimulées ? De vastes domaines se déployant dans les plis du temps ?   2. Pourquoi y a-t-il tant de gens qui croient en un être qui n'est que parce qu'il n'existe pas ? (la réponse est dans la question).   3. Soit un mur. Qu'y-a-t-il derrière ? Le champ des... [Lire la suite]
08 mai 2017

DROLATISMES SUR BRITANNICUS II

DROLATISMES SUR BRITANNICUS II (Résumé de l'acte II du « Britannicus », de Racine)   1. Bref, Agrippine se rapproche de Britannicus qu'elle a pourtant spolié du trône au profit de son fils, Néron, lequel n'en fait qu'à s'mode.   2. Pas content, Néron ordonne l'exil de Pallas, un affranchi de Claude, fidèle d'Agrippine et conseiller de Britannicus contre Néron.   L'est furax, le Néron, i dit d'Pallas qu'c'est rien qu'un « empoisonne ma mère », « un séduit mon frère », qu'on dirait... [Lire la suite]
08 mai 2017

DROLATISMES SUR BRITANNICUS I

DROLATISMES SUR BRITANNICUS I (Résumé de l'acte I du « Britannicus », de Racine)   1. Agrippine, c'est une impératrice d'il y a des lunes tellement qu'il y en a des alexandrins passés sur les scènes.   « AGRIPPINE, veuve de Domitius Aenobarbus, père de Néron, et, en secondes noces, veuve de l'empereur Claudius. » (Racine, « Britannicus », « Personnages »)   2. Agrippine a filouflouté Britannicus qui aurait dû être empereur à la place de l'empereur qu'elle a choisi... [Lire la suite]
19 avril 2017

UNE CHANSONNETTE PUIS DEUX TROIS SORNETTES

UNE CHANSONNETTE PUIS DEUX TROIS SORNETTES   1. QUAND ON EST A CHVAUX   Quand on est à chvaux Tout fiérot sur son chemin Surtout si on est au galop Faut faire gaffe au ravin   Vous me direz, me direz-vous Qu'pas forcé qu'les chemins Zaient à côté d'eusses Un gouffre, un abîme, un ravin N'empêche faut faire gaffe à ses osses Et pas tomber dans l'trou   Quand on est à chvaux Qu'on fait l'beau sur son chemin Surtout si on s'met au galop Faut faire gaffe au destin   Vous me direz, me... [Lire la suite]
14 mars 2017

IMPÉNÉTRABLES ET SPHINGERIES

IMPÉNÉTRABLES ET SPHINGERIES   1. Pourquoi nous cherchons-nous si souvent misère, que notre existence nous semble parfois un terrible et grand pourquoi ?   2. « des dents blanches dans un large sourire » : voilà ce que je n'aurai jamais.   3. « - En somme, reprit Sharpe, il n'en est pas un ou une, qui ne soit un assassin possible ? » (Agatha Christie traduit par Michel Le Houbie, « Pension Vanilos »)   C'est exactement ce que je pense.   4. ... [Lire la suite]

20 septembre 2016

APPARITION DE NINA H.

APPARITION DE NINA H.   1. « Ce que le public réclame, c'est l'image de la passion, non la passion elle-même. » (Roland Barthes, « Mythologies » in Raoul Vaneigem, « Dictionnaire de citations »)   Nous aimons les images, les métaphores et les masques en ce que ce bal nous met à distance des passions que l'on dit dévorantes.   Les fictions sont les contrepoisons des passions, quoique parfois elles en soient aussi les vecteurs.   Les fictions, des ambassadeurs en habits de... [Lire la suite]
02 avril 2016

BRIC A BRAC SOUS LA LUNE

BRIC A BRAC SOUS LA LUNE1.« Avec quelques couleurs qu'on ait peint ma fierté,Croit-on que dans ses flancs un monstre m'ait porté ? »(Racine, « Phèdre », II, 2 [Hippolyte])Evoquer, c'est brosser un portrait – on parle en couleurs, comme on peint, comme on représente – parler de quelqu'un, c'est créer un personnage pour la comédie du monde.Il n'est pas si étonnant qu'un monstre puisse « dans ses flancs » porter un humain ; cela arrive tous les jours, et il y a plus de fils de monstres que l'on... [Lire la suite]
20 mars 2016

SOTTISES ET SYLLOGISME

SOTTISES ET SYLLOGISME   1.« Des absences, oui, quelque chose de cassé » (Robert Pinget, « Passacaille »)   Des ah tiens c'était quand ça ? Pis c'était où donc ? Absences Des trous dans l'fromage   Oui bon bin oui quoi c'est Quelque chose tout d'même que cette Chose là qu'on appelle répondre, pas vrai ?   De cassé que du cassé d'l'émietté du brisé Cassé cassé cassé pis qu'on pense, qu'on pense !   2. J'arrive pas à être sérieux ; le sérieux, ça m'rend... [Lire la suite]
12 juillet 2015

ARICIE A L'HERBE ROUGE

ARICIE A L'HERBE ROUGE   1. « Elle approche; elle voit l'herbe rouge et fumante » (Racine, « Phèdre », V,6 [Le récit de Théramène])   2. Aricie s'arrive ici, ici s'arrime s'approche s'aperçoit que. Sa bouche alors s'ouvre sur un Ah qu'on n'entend pas (en ce temps-là, les films étaient déjà muets).   3. Aricie, si si ! C'est elle, là, qui s'y colle, franchi qu'elle a un tas de rimes, Aricie s'arrime ; c'est qu'ça rime alors.   4. Aricie, la Sissi d'Hippolyte, a s'anime, a... [Lire la suite]