08 juin 2017

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE   1. « Quelqu'un avait dû me faire cette plaisanterie. » (Henri Michaux)   Et je suis né.   Et comme j'étais né j'eus vite des yeux avec lesquels j'en vis bien d'autres, des plaisanteries.   2. « Je vis auprès de moi, sur un grand cheval noir  Un homme qui n'avait que les os, à le voir » (Ronsard, « La Chasse démoniaque »)   Squelette à dada.   3. « Je ne comprends point, et je ne vois point, et je ne sais point où vous... [Lire la suite]

27 mai 2017

ABOIS

ABOIS   1. Faut sortir d'sa mélancolie... le loup de sa tanière… se réveiller… s'ouvrir les yeux - ah tiens où sont-ils ?   2. Faut que j'vas faire sécher des… fait chaud… je pense au mot cerise… aux choses à faire… tant de choses à faire… toujours… fatigant.   3. Sans doute faut-il que j'fasse comme si… me préparer à… toujours être prêt à… ça n'attend pas, Elle...   4. « Mais le dormir de l'Aube aux filles gracieux » (Ronsard)   Ah les « belles endormies »…   5. ... [Lire la suite]
03 avril 2017

N'IMPORTE QUOI EN VERS JUSTIFIES ET DU PATÉ

N'IMPORTE QUOI EN VERS JUSTIFIES ET DU PATÉ   UN TIENS VAUT MIEUX QUE TU L'AURAS (EXPLICATION)   1. Un « tiens vaut mieux que deux tu l'auras » ça veut dire qu'vaut mieux s'contenter d'ce qu'on veut bien nous donner car on aura pas   mieux peut-être que c'qu'on nous donne puis vaut mieux ça qu'une promesse du double que l'on aurait peut-être mais plus tard Auront   des dents alors les poules qu'y faut s'voir l'image dans la basse-cour d'sa cafetière & vous me direz qu'en voilà une... [Lire la suite]
11 mars 2017

CHOSES ET AUTRES A LA DATE DU 11 MARS 2017

CHOSES ET AUTRES A LA DATE DU 11 MARS 2017   1. J'aime cette tête de Cendrars à chapeau légèrement penché le trait blanc de la cigarette yeux mi-clos fossette et cravate.   2. J'aime le prénom Hélène qui me rappelle Ronsard que, pour « Je n'ai plus que les os, un squelette je semble », je devrais lire plus souvent.   3. Je me réveille parfois avec la nausée : le monde me semble alors une vaste réserve de dégoûts que je n'ai pas fini d'éprouver.   4. J'aime dormir et traverser ces mondes... [Lire la suite]
15 janvier 2016

NOCTURNES ET MOROSES

NOCTURNES ET MOROSES   1. J'suis tellement acharné seul que quand on découvrira mon corps, mon chien, mes chats auront probablement commencé à le eh oui…   2. Je devrais me méfier : j'entends de plus en plus souvent les coups sourds du tonnerre sans orage. Qui donc m'appelle ?   3. On vieillit ; le temps se fait court, comme si sous les jambes, qu'on a de moins en moins, elle s'accélérait, la course au trou.   4. La nuit, elle porte une chemise noire et un bijou en forme de lune.   ... [Lire la suite]
11 juillet 2012

ET NOUS RIRE DE LUI

ET NOUS RIRE DE LUI A PONTUS DE TYARD Tyard, on me blâmoit à mon commencement, De quoi j'étais obscur au simple populaire : Mais on dit aujourd'hui que je suis au contraire, Et que je me démens, parlant trop bassement. Toi, de qui le labeur enfante doctement Des livres immortels, dis-moi, que dois-je faire ? Dis-moi (car tu sais tout) comme dois-je complaire A ce monstre têtu, divers en jugement ? Quand je tonne en mes vers, il a peur de me lire : Quand ma voix se désenfle, il ne fait qu'en médire. Dis-moi de quels liens, force,... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juillet 2012

SEIZE HEURES POUR LE MOINS

SEIZE HEURES POUR LE MOINS Dans les derniers vers de Ronsard je lis ce vers "Seize heures pour le moins je meurs les yeux ou verts" et m'épate du ton moderne que ça a il est Que peut-être ce qui paraît moderne est cela qui Encore à nos oreilles comme étant familier sonne C'est dans un sonnet où Ronsard évoque ce qui le Mine l'insomnie "Mais ne pouvoir dormir c'est bi en de mes malheurs / Le plus grand, qui ma vie e t chagrine et dépite." De même que tous avons un Rapport particulier au temps au sommeil aussi et Chose différente pour... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juillet 2012

BELLES AMIES D'AVANT COMME VOUS ME MANQUEZ

BELLES AMIES D'AVANT COMME VOUS ME MANQUEZ En feuilletant les Amours et autres textes excellents de l'excellent Pierre de Ronsard. 1. "Mais vous embellissez de me voir à mal-aise, Tigre, roche de mer, la mesme cruauté" (Ronsard, Le Premier Livre des Sonets pour Helene, XXXVII) Les féministes auront beau dire, quand ça minaude, ça minaude. De plus, si jamais le tigre est sur la roche de mer, alors vous avez intérêt d'aller pêcher ailleurs, ou d'aller carrément chercher votre poisson chez le poissonnier, c'est moins risqué. 2. "Du... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 juin 2012

MAIS BIEN JE VEUX QU'UN ARBRE

MAIS BIEN JE VEUX QU'UN ARBRE Mais bien je veux qu'un arbre M'ombrage en lieu d'un marbre, Arbre qui soit couvert       Toujours de vert. (Ronsard, Ode de l'élection de son sépulcre) L'an se rajeunissoit en sa verde jouvence, Quand je m'espris de vous, ma Sinope cruelle : Seize ans estoyent la fleur de vostre age nouvelle, Et vos beaux yeux sentoyent encore leur enfance. (Ronsard, Sonnets à Sinope, I) Dans son Ode de l'élection de son sépulcre Le narrateur dit qu'il préfère un arbre au Marbre pour ce... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 juin 2012

ONC ONC ONC

ONC ONC ONC RONSARD : "LES DERNIERS VERS" (Il faut laisser maisons et vergers et jardins...) "Il faut laisser maisons et vergers et jardins, Et vaisselles et vaisseaux que l'artisan burine, Et chanter son obsèque en la façon du cygne Qui chante son trépas sur les bords Méandrins. C'est fait ! j'ai dévidé le cours de mes destins, J'ai vécu, j'ai rendu mon nom assez insigne ; Ma plume vole au ciel, pour être quelque signe, Loin des appas mondains qui trompent les plus fins. Heureux qui ne fut onc, plus heureux qui retourne En rien... [Lire la suite]