25 octobre 2015

LE PASSÉ EST UN SPHINX TENACE

LE PASSÉ EST UN SPHINX TENACE   1. « Que la vraie vertu, c'est dans les temps difficiles qu'on va la chercher, et dans les temps paisibles, ce ne sont pas les hommes vertueux qu'on recherche, mais ceux qui par les richesses ou la parenté ont plus de popularité. » (Machiavel traduit par Fontana et Tabet, « Discours sur la première décade de Tite-Live », Livre III, Chapitre 16, NRF, Gallimard, 2004).   Ouais, sauf que des fois, « dans les temps difficiles », les gens vont quand même chercher... [Lire la suite]

19 octobre 2014

EAU TAPIS ET SPHINX

EAU TAPIS ET SPHINX 1.Eau, femme liquide qui cherche son squelette dans la poche des herbes. 2.Eau, porte d'eau qui ouvre le passage aux petits princes hippocampes. 3.Eau, gong muet, dont les ondes se confondent et se closent en cercles et bouches. 4.Eau, masque bleu de la translucide verte. 5.Eau, tambour effondré, soleil débattu, déchiqueté par d'invisibles mâchoires. 6.Eau, draps d'Ophélie, bras coupé, squelette à casque, errance du cheval gonflé. 7.Eau, qui tente sa peau sous le cornet à dés d'où tombent des dieux. 8.Eau,... [Lire la suite]
24 septembre 2014

QUI SE TRAQUE LUI-MEME

QUI SE TRAQUE LUI-MEME 1.Ce que les projets renforcent, ce n'est pas l'amour, mais l'attachement. 2.On tombe amoureux de l'être d'une personne, et jamais - quelle horreur ce serait ! - de la personne elle-même. 3.L'être est l'alibi que nous nous donnons pour réussir à tomber amoureux d'un autre sac d'organes. 4.Les humains, innombrables sacs d'organes qui, alternativement, se remplissent, se vident, se rentrent dedans, se reproduisent et, à l'occasion, s'entr'égorgent. 5.Lorsque j'écris arrive toujours ce moment où j'ai... [Lire la suite]
29 juin 2014

ET LA DOUCEUR DU SOIR ET LES CRIS SURHUMAINS

ET LA DOUCEUR DU SOIR ET LES CRIS SURHUMAINS 1."Hélène vient songer dans la douceur du soir"(Jules Laforgue, "Sur l'Hélène de Gustave Moreau") 2.Pourquoi Hélène vient-elle "songer dans la douceur du soir" ? Cause ceusses du matin, qu'est-ce qu'i sont bruyants, brutaux, braques abrutis. 3.Aussi parce qu'elle s'appelle Hélène et que c'est plus gracieux que "Maurice vient songer dans la douceur du soir". 4."Se fuir le long des cris surhumains de la mer !"(Jules Laforgue, "Dimanches") 5.Et pourquoi donc "se fuir le long des cris... [Lire la suite]
28 juin 2014

TANT QU'C'EST A VERSE

TANT QU'C'EST A VERSE 1."I'm a stupid boy" doit être la première phrase que j'ai apprise en anglais. 2.Sa mère lui disait : "Tu as faim ? Bois de l'eau, ça te remplira le ventre." Depuis, il n'arrête plus de boire. 3.Tout son art consiste à ne plus être aimé des êtres qu'il aime, lesquels ne l'aiment pas non plus. 4.Les seules ombres douées pour la parole sont celles que nous projetons. Nos cavernes débitent de la féerie en palais. 5.Qu'on s'façonne ci ou ça, nous nous vainquons et tentons de compenser nos pertes. 6.Je me... [Lire la suite]
25 juin 2014

GRIFFES ET CHANSON

GRIFFES ET CHANSON 1.Non, franchement, on ne devrait pas se moquer des gens qui ont une vie privée euh compliquée; n'empêche, il doit débander maintenant, le "président normal"... 2.Demain, comme d'habitude, je serai médiocre. Au moins, moi, je le sais. 3.Des fois il me faut quand même la vigueur d'un alcool - pas de vin, pas de bière, mais un alcool - pour le supporter le sphinx de moi-même. 4."C'était une forêt je voyais bien comme elle"(Ivar Ch'vavar, "Le Héros") 5."C'était une forêt je voyais bien comme elle"Avec tous les... [Lire la suite]

25 juin 2014

LE SPHINX IL A DU S'APPELER

LE SPHINX IL A DU S'APPELER 1.Le mensonge, c'est ce qui devrait pas être encore, et qui persiste cependant, et qui signe de son nom d'humain. 2."Il a pas d'aspect quand on le voit..."(Céline, "Le Pont de Londres") 3.Lui, rien, a rien pour lui, pas d'allure, d'aspect, de tenue, quand il est là, on voit quoi ? - Le rien qu'on voit, du chose. 4.D'la bicoque ruinée, avec du tout noir dedans. C'est donc ça mon cerveau. 5."Pendant des années, ma vie s'est passée dans mon cerveau."(Propos attribué à Lana Del Rey, in "Les Inrockuptibles"... [Lire la suite]
24 juin 2014

PARFOIS Y A COMME QUE J'PRESSENS

PARFOIS Y A COMME QUE J'PRESSENS 1.A mon avis, un de ces jours, quelque géant intersidéral - un de ces ogres que nous appelons dieu - flanquera sur la terre un coup d'insecticide, et c'en sera fini du grouillement humain. 2.Peut-être que pour ceux d'ailleurs, pour ceux de l'espace, les entités agressives et perspicaces, c'est nous. 3.Peut-être que dans une classification établie par des savants d'un autre monde, l'humain n'est pas autre chose qu'une forme supérieure d'insecte. 4.Le temps ternit notre éclat, et nous sommes de moins... [Lire la suite]
21 juin 2014

UNE GUITARE DANS UN LABYRINTHE

UNE GUITARE DANS UN LABYRINTHE 1."Mais la poursuite prend elle même des atours énigmatiques."(Gilles Esposito, "Mad Movies" n°275, p.49) 2.Les "atours énigmatiques" de la "poursuite"; c'est que parfois on poursuit  des gens qu'on connaît plus ou moins, et l'on finit par glisser dans le fantomatique. 3."ni tout à fait un simple d'esprit, ni tout à fait autre chose"(Gilles Esposito, "Mad Movies" n°275, p.49) Evoquant ainsi un personnage du film "The Rover", dans cet "autre chose", j'y pressens de l'alien, d'l'étrange radical.... [Lire la suite]
14 juin 2014

CAFETIERE A FANTASMES ET AUTRES CHOSES

CAFETIERE A FANTASMES ET AUTRES CHOSES 1.Pour que le réel réponde à notre définition, il faut bien prendre en compte les paramètres de l'inconnu, les trous dans l'être. 2.Quand les sphinx ne correspondent plus à leurs portes, c'est là que commence l'absurde. 3.Peut-être qu'elle a tout inventé, tout sorti arlequin légendaire de sa cafetière à fantasmes - et je pense alors que la cafetière à fantasmes eût été un bon titre pour un morceau d'un groupe assez fantaisiste pour intituler une de leurs galettes "camembert électrique" - de sa... [Lire la suite]