06 août 2017

LA REPUBLIQUE A LA BAGUETTE

LA REPUBLIQUE A LA BAGUETTE« Dans le rapport du National Intelligence Council américain, remis à chaque président nouvellement élu et rendu public en janvier 2017, les experts annoncent que « le risque de conflits interétatiques va augmenter dans les vingt prochaines années ».(Christian Makarian, « L’Express » n°3448, du 2 au 8 août 2017)Je lis dans L’Express que selon la CIA« le risque de conflits interétatiquesva augmenter dans les vingt prochainesannées » cause que les Etats faibles irisquent... [Lire la suite]

09 mars 2017

LIGNE DROITE TOMBANT

LIGNE DROITE TOMBANT« Une ligne droite tombant sur des droites parallèles fait des angles alternes entre eux... »(Euclide, Eléments, Livre I, traduction originale, Le Point Références, « Comprendre les mathématiques », février-mars 2017)Je lis dans une traduction des Elémentsd'Euclide qu'« une ligne droite tombantsur des droites parallèles » j'aime stedroite tombant dans un infini de chutesde droites tombant dans un infini de etcetera on dirait un palais dégringolant on dirait l'univers un infini mikado... [Lire la suite]
07 mars 2017

& POURQUOI MACHIN PLUTÔT QUE PAS MACHIN ?

& POURQUOI MACHIN PLUTÔT QUE PAS MACHIN ?   Le réel est plein de choses qui commutent Le plein s't'un nombre si long qon dirait bien qu'i ressemble à de l'infini en tout   cas i vertige la caboche à chaque instant le réel est plein de choses qui commutent que donc aucun instant ne ressemble à çui   qui le précède ni à çui qui lui succède & une fois passé chaque instant constitue 1 ensemble de choses qui bougent plus sinon   ça voudrait dire que le passé grouille et le passé c'est du mort... [Lire la suite]
06 mars 2017

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UN

DES FOIS ON S'MORTIFÈRE LE QUELQU'UNDes fois on s'mortifère le quelqu'unon se caboche d'l'idée du cadavre cé pas trop joli ça mais c'est quon est tout traversé d'bizarres on gothiqueDes fois y en a ils exaspèrent qu'onils exagèrent qu'on ils prennent nostêtes tant qu'on se met à bouillir &même que malgré qu'on soye gentil onen aurait des envies de meurtre maisdans la vie on tue pas on supporte &faut bien supporter si l'on veut queles autres i continuent à vous fairedes confitures pis à vous donner despots de confitures pis... [Lire la suite]
02 octobre 2016

RIEN ELLE SE CONSACRE A SES CHATS RIEN

RIEN ELLE SE CONSACRE A SES CHATS RIENRien elle se consacre à ses chats rienelle se consacre à ses chats rien ellese consacre à ses charmes je vous l'aidit ça déjà qu'elle était très jolie ya lontant lontant lontant lontant trèslontant qu'elle cherche maintenant sescharmes dans les plis du tant la jeuneva à la fontaine qu'un beau jour on laretrouve plus je vous dis rien elle seconsacre aux bocaux avec des têtes coupées dedans pis qui baignent dans leurmort sinon non elle ne fait rien c'està ses chats qu'elle se consacre pis letemps... [Lire la suite]
17 avril 2016

BOUFFON ET SUR CE BOUFFON

BOUFFON ET SUR CE BOUFFON   1. Je n'en doute plus je suis hanté J'aurais pas dû tant jaffer d'ce Pâté aux spectres C'est comme un Os flou qui dans mes osselets le   2. Promène le chien de mon âme en laisse Les gondoles Cet effort pour échapper A la spectralité quelle hantise alors   3. A pousser du hou hou dans le couloir Pis que la lune pointe au carreau sa Tête de cheval cauchemar yeux blancs   4. « à cette table près de la fenêtre qui donne sur la façade de » (Michel Butor,... [Lire la suite]

07 février 2016

NOTES SUR LES PORTES DE LA GLOIRE

NOTES SUR LES PORTES DE LA GLOIRE « Les Portes de la gloire » (sorti en 2001) est un film français réalisé par Christian Merret-Palmair. C'est une comédie qui grince. Les principaux acteurs en sont Benoît Poelvoorde, Michel Duchaussoy, Etienne Chicot, Yvon Back, Julien Boisselier. Le scénario et les dialogues sont signés Pascal Lebrun, Christian Merret-Palmair, Benoît Poelvoorde. La musique est d'Alexandre Desplat. « Les Portes de la Gloire » c'est unfilm qui commence par des tambours àla va-t-en-guerre On entend... [Lire la suite]
06 février 2016

LUI LÀ MOI

LUI LÀ MOI 1.« Dès que je rentrais, il fallait que je la visse et que je la maniasse. »(Maupassant, « La Chevelure ») Dès que, j'suis plein de dèsQue de départs avortés de dès queJe sans faute et puis nada de dès que jeRentrais chez moi oui AlorsIl fallait mon âme l'invisible en moiFallait que je l'examinasse de conscienceQue j'en détaillasse les mensonges queJe lui questionnasse la péripétie que je dans tous les sensLa retournasse et c'te vivace feignasse grognasse luiVisse toutes les promesses non tenues Et il... [Lire la suite]
25 janvier 2016

VINCERE !

VINCERE ! 1.Tout au long de sa vie refusé d'être sage. Spéculatif furieux, agité du bocal... absolument chronique... purement et simplement refusé tout raisonnable, tout l'embourgeoisement d'une carrière littéraire soigneusement orchestrée (c'est un métier!) qui aurait pu de son vivant, pourvu qu'il fermât sa gamelle politique, et puis un peu plus de souplesse dans ses relations, lui assurer honorabilité et fortune. Misanthrope du type à préférer la compagnie des bêtes à celle des bipèdes, voué l'essentiel de son existence à la... [Lire la suite]
23 août 2015

PLAISANTE REUNION

PLAISANTE REUNION   MARRE DE CE CRAPAUD-LÀ   « Dans un coin, sur son dos, en secouant ses tresses » (Rimbaud, « Les poètes de sept ans »)   Pour chanteur solo et piano bref très précis.   Dent hein coin (d'la bouche) quoi? Carie bien Sûr (j'ai une dent contre moi) sur ce bonsoir   Son dos ce piano où le laborieux pianiste han Han han laboure des kilomètres de partoche oh Ce cou han han han toujours plié toujours han Han han elle la jolie elle en a marre s'en va Ses... [Lire la suite]