14 janvier 2017

CORNEILLERIES EN FEUILLETANT MÉDÉE

CORNEILLERIES EN FEUILLETANT MÉDÉE   1. « Et de si longue main je connais ta prudence » (Corneille, « Médée », v.753 [Jason])   En français classique, l'expression « de si longue main » signifie « depuis longtemps » ah tiens il ne neige plus.   De si longue main ça veut dire depuis longtemps qu'on a l'impression d'une longue longue main glissant le long du temps.   Quand je lis l'expression « de si longue main » je songe une longue main se glissant dans... [Lire la suite]

31 décembre 2016

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE   1. Dans le « Testament de M. Pump » (une bédé de Hergé) le sinche Jocko come il est perdu dan la vile il se di je vas suivre l'« étoile filante ».   Il se dit le sinche je va suivre « l'étoile filante » qu'à mon avis c'est pas comssa qon artrouve son chemin vau mieu demander à quelqun.   Mais bien sûr c'est un sinche que s'il demande à quelqu'un son chemin on lui répondra pas passque Jocko c'est un sinche.   Défois on demande a... [Lire la suite]
31 décembre 2016

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES 1.« Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore »(Victor Hugo, « Novembre »)Les jours dévorés par les saisons ; plantes, les longs herbivores les mâchouillent, rongeurs, les serpents les gobent.2.« Brouillard à ta fenêtre, et longs flots de fuméeQui baignent en fuyant l'angle noirci des toits. »(Victor Hugo, « Novembre »)Le matin les fenêtres sont parfois pleines de brouillard qu'on hésite à sortir des fois qu'la ville aurait été mangée.Pis y a... [Lire la suite]
20 août 2016

DES FOIS QU'ON FINIRAIT PAR ATTRAPER DES FANTÔMES

DES FOIS QU'ON FINIRAIT PAR ATTRAPER DES FANTÔMES1.Quand je vois l'évolution du monde, si j'étais martien, je n'investirais pas un kopeck intergalactique dans la planète Terre. « O Terre, ô terre, ô race humaine,Vous me faites bien de la peine. »(Jules Laforgue, « Complainte du soir des comices agricoles »)2.Des fois qu'il y aurait des politiques et pis qu'ils diraient la vérité... non, j'plaisante.3.Des fois, j'me dis qu'l'humain a mis des siècles pour sortir de la misère afin de mieux rentrer dans la... [Lire la suite]
03 janvier 2016

HARLEY QUINNERIES EN ECOUTANT DES CHANSONS

HARLEY QUINNERIES EN ECOUTANT DES CHANSONS« - Mr Harley Quinn ? Que c'est extraordinaire !... »(Agatha Christie, « L'ombre sur la vitre »)1.« - La vie est passée près de moi sans me voir »(Agatha Christie, « L'auberge du fou aux clochettes » [Mr Satterthwaite])2.Enrhubé… qu'on en a des piafs plein l'pif, pis qui sifflent et bronchent comme pégase enchaîné.3.« Mr Satterthwaite était content que la jeunesse soit allée se coucher. »(Agatha Christie, « L'arrivée de Mr... [Lire la suite]
25 août 2015

FIFRELINS PEUT-ÊTRE MAIS TENACES

FIFRELINS PEUT-ÊTRE MAIS TENACES1.« Je t'en ficherai moi du “d'autant plus glaçant qu'il était parfait“ » qu'elle râlait Zut en préparant sa tarte à la crème pour écrivain d'la rentrée littéraire.2.Non, Monsieur Houzeau, Lady Gaga n'est pas une académicienne française célèbre pour, je vous cite, « Schmol ou les Chaussettes sauvages, Histoire du rock français ».3.« Blancheur au couchant, lueur au levant ;Ici crépuscule, et là clair de lune. »(Victor Hugo, « Choses du soir »)Echo, le u d'la... [Lire la suite]

20 août 2015

SONORES SORNETTES

SONORES SORNETTES   1. « U, cycles, vibrements divins des mers virides » (Rimbaud, « Voyelles »)   2. Uh Uh ! Si ! Kleuvi, kleuvi, kleuvi ! Brrr (j'ai froid) m'en dis-tu des vingt dés même que jamais nabots liront le hasard.   3. J'aime bien les nabots-lironts, c'est une plante savante que l'on nourrit de syllogismes et d'amertume (une vraie herbe à chiens!)   4. Quant aux kleuvis, il faut prononcer leur nom trois fois pour qu'ils ne signifient pas plus que si on ne... [Lire la suite]
12 juillet 2015

BREF J'FAIS DANS L'BREF

BREF J'FAIS DANS L'BREF   1. « … Ma face effacée de la pierre par la fureur des dieux, a réapparu !! » (De Gieter, « Le Colosse sans visage » [une statue])   2. « Ma face effacée par la fureur des dieux, a réapparu » : qu'il jacte sans cesse et sans mots le réel, pis de disparaître n'a pas le temps qu'aussitôt la conscience le suscite, le rejaillit jusqu'à l'événement.   3. « Ils n'ont rien à faire dans ce pays » disent les ombres cependant que passent les... [Lire la suite]
21 juin 2015

D'UNE OREILLE SPOCK

D'UNE OREILLE SPOCK   1. « En divers temps, plusieurs jours, maintes heures, D'heure en moment, de moment à toujours, Dedans mon âme, ô Dame, tu demeures » (Scève, « La Délie », CCXVI)   2. Se séparer soi-même de son corps façon l'Œdipe à Garnier, s'envoler avec son âme, dans la nef de, c'est-y possible ?   3. Le latin, le grec, l'allemand, ah tout ce que j'ai mal appris tant que je pouvais, et que plus grand monde maintenant apprendra en France.   4. Une deuxième langue... [Lire la suite]
20 juin 2015

QUAND MÊME BIEN GUIGNOL

QUAND MÊME BIEN GUIGNOL1.« Votre âme, au repentir de sa froideur passée »(Corneille, « L'illusion comique », II, 3, v.405 [Adraste])Votre visage me plaît tant que je me demande, cetteAme qui dessous y danse, eh bin, comment qu'elle est ?Au ciel quand j'y jette un œil dans quel Repentir tombe-t-il ? Je ne suis pourtant pas néeDe la dernière pluie dit Zut et v'là queSa Majesté ma Pomme ouine à roman pis qu'laFroideur se glisse dans mes osses La nuitPassée j'aurais pas dû passer la nuit pas ici.2.Votre... [Lire la suite]