20 juin 2017

OUI MAIS TOUT DE MÊME

OUI MAIS TOUT DE MÊME   1. Défois j'peux pas entendre « The Sound of Silence »(« Hello darkness my old friend ») sans m'avoir comme de la gribouille dedans (c'est bête).   2. Défois de la fatigue dans l'être, couteau qu'a perdu sa lame pis qui s'sent tout manche.   3. Un fantoche agite ses routes en moi, mais il balbutie, confond les noms des patelins, et me fourvoie.   4. Jadis j'ai haï les livres. Menteurs ! Je leur disais tandis que le réel s'enfuyait en se moquant du monde... [Lire la suite]

19 juin 2017

A DECLAMER AVEC LA VOIX DÉSABUSÉE D'UN COMÉDIEN FORT LUCIDE

A DECLAMER AVEC LA VOIX DÉSABUSÉE D'UN COMÉDIEN FORT LUCIDE1.« Je ne me suis pas consoléBien que mon cœur s'en soit allé »(Verlaine)Des fois on a le cœur « s'en soit allé »C'est quand on est triste tout seul puisqu'on n'a plus envie de rien et même pasd'chicons au gratin On n'a pas envie caron a l'cœur tout parti ailleurs qu'on nefait rien d'autre qu'attendre son retour2.« cloche en mer, fausse, assourdiede neige lente. »(Verlaine)Des fois j'entends des musiques étrangesà la radio Des fois ça sonne drôle... [Lire la suite]
18 juin 2017

ILS ONT BON DOS LES ESCARGOTS

ILS ONT BON DOS LES ESCARGOTS   1. C'est souvent quand on entend parler les autres qu'on se rend compte à quel point, dès qu'on l'ouvre, on peut être prétentieux casse-bonbons.   2. « Planer avec le condor se faufiler dans les ruines » (Michel Butor, « Lectures transatlantiques »)   Moi perso « planer avec le condor » comme il dit Michel Butor ça me dit pas trop que ça me paraît bien haut   que j'ai l'vertige et pis le condor i s'rait peut-être pas d'accord pis d'un... [Lire la suite]
17 juin 2017

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI1.L'vieux cœur il avot mès come il allotbien avec sa vieille tête et ses vieuxlivres tout son vieil qilla dan l'être J'aime bien le verbe quiller qu'on ditça il n'est pas venu parce quillé alléà l'pêck et ce soir on mange du pichon2.« Pourquoi cette colère ? » se dit-ilpeut'êt'i vit pas come i voudrot dansla vie défois reste que ça la colère.  3.Un home bien diféran d'moiPourtan cete sotise & cetemaladrece n'seré-ce pas mapome j'lui reconos l'pépinon dirot pas moi mes si céma pome chui... [Lire la suite]
15 juin 2017

LE MATIN EN DORMANT

LE MATIN EN DORMANT   « Le matin – En dormant J'entends des voix. Lueurs à travers ma paupière. » (Victor Hugo, « Fenêtres ouvertes »)   Un texte de Victor Hugo que j'aime bien c'est « Fenêtres ouvertes » de 1877 les vers qu'ils sont datés l'est composé de   courtes notations de pris sur le vif il commence par « Le matin » que moi ça me rappelle le nom d'un journal mais aussi   les rues claires (sauf en hiver) oùsque vivant je fus allant venant passant pis ... [Lire la suite]
13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]

13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
09 juin 2017

HOUZEAUZEAUTERIES

HOUZEAUZEAUTERIES   1. « Vu de loin, le parpaing a un air de famille avec le grille-paing. ». (Lucien Suel)   Vu de loin, c'est une chose, mais vu de loing, alors là c'est frappant !   2. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait)   Et même pas deux grands bœufs blancs marqués de roux.   3. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait, réédition)   Certes, mais dans mon four, j'ai des chicons au gratin.   4. « Dans mon four, j'ai des chicons au... [Lire la suite]
06 juin 2017

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ?

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ? « The candles blew then disappeared The curtains flew then he appeared... saying don't be afraid  » (Blue Öyster Cult, « Don't Fear The Reaper ») « Don't Fear The Reaper » est une drôle de chanson du groupe rock Blue Öyster Cult, date de 1976 et j'suis sûr qu'c'est une chanson vampire. La chanson dit que « all our times have come » vu que « now they're gone » qu'le vent les a saisis pis jetés dehors dans... [Lire la suite]
06 juin 2017

VERS ANTIDOTES

VERS ANTIDOTES « Nous avions volé le trésor de Golconde Et nous allions, grâce au transsibérien, le cacher de l'autre côté du monde » (Blaise Cendrars, « La prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France ») 1.« - Je m'en souviens, je m'en souviens, j'y ai souvent pensé depuis - » (Blaise Cendrars) C'est un drôle de vent qui vous passe par la tête ; tout le temps qu'il vous la relance la boîte à musique du « je m'en souviens ». 2. « On disait qu'il y avait beaucoup de... [Lire la suite]