05 février 2017

QUELQUE PART DANS LA LANGUE

QUELQUE PART DANS LA LANGUE   1. Non je n'aime guère mes contemporains et je n'aime guère ceux qui vinrent et je ne regarde ceux qui arrivent que d'un œil méfiant ; ne suis rien qui vaille que le peu de mes brefs ; pas sympathique non, et pas vraiment gentil et pas vraiment méchant ; je me hausse les épaules quoi.   2. Ah c'est embêtant, à chaque fois que je mange des pommes cuites, je rêve de pommier foudroyé.   3. Le passé, c'est une collection de présents qu'invente l'historien, lequel est... [Lire la suite]

31 janvier 2016

LES DEGRÉS VERS LES OMBRES

LES DEGRÉS VERS LES OMBRES 1.L'Histoire a parfois été le fait de grotesques, de brutaux, de nains que nous appelons « grands hommes », par ironie sans doute. 2.« se livrant, inconsciemment, à la mimique d'un poisson rouge dans un bocal »(Agatha Christie traduit par Louis Postif, « Un cadavre dans la bibliothèque », Le Club des Masques n°38, p.77) Que des fois, on en laisse, des bestiaux, nous remonter l'inconscient, et puis du très profond d'nos vies antérieures. Qu'est-ce qu'on se ressemble... [Lire la suite]
26 septembre 2015

DENOUER L'EMBRASSE

DENOUER L'EMBRASSE   1. Dans la fraîcheur de l'oreiller Je pose ma tête La nuit et moi ne dormons pas.   2. Le cafard, on peut lui passer des chansons des Beatles, lui lire « Le Scarabée d'or », on a beau vouloir le promouvoir, noir i reste, cafard.   3. Le réel est plein de passantes perdues. Des fois vaut mieux pas les revoir. Ce sont éclairs qui portent au loin.   4. Ce sont toujours d'autres filles qui te séduisent. Tu ne sais pas où sont tes yeux.   5. Des fois L'Etoile du Nord... [Lire la suite]
13 juillet 2015

COMME UNE TROPEZIENNE LA GALETTE

COMME UNE TROPEZIENNE LA GALETTE   1. « L'inspecteur KZDJUDZCK étant toujours répandu en pièces détachées devant le commissariat de police... » (Van Luik, « Saviez-vous que... »)   2. « L'inspecteur étant toujours répandu en pièces détachées devant le commissariat », il m'apparut que la récupération de mes boulons s'avérait de plus en plus problématique.   3. Très faible probabilité de voir un jaguar, mais qu'un jaguar vous voie, cela ne fait guère de doute.   4. ... [Lire la suite]
29 novembre 2014

DANS LES PLUIES QUI RUMINENT

DANS LES PLUIES QUI RUMINENT   1.Salade, suite d'oreilles fatiguées.   2.Ciel, rideau bleu derrière lequel les dieux spéculatifs discutent de l'existence des humains.   3.Frite, être délicieusement peuple qui hante la pièce de bœuf.   4.Ciel, rideau bleu derrière lequel les dieux ne cessent d'arranger de compliquées affaires de famille.   5.Gant, porte-mains, porte-gifles, porte-épée, porte si l'on veut dans quelque ésotérisme derrière lequel s'agitent des mains blanches, des mains noires.   ... [Lire la suite]
27 octobre 2014

PEUPLÉ D'OMBRES INCOMPRÉHENSIBLES

PEUPLÉ D'OMBRES INCOMPRÉHENSIBLES 1.La frappe glacée d'une cloche lente... De bizarres lamentations... Timbales tombales, c'est toujours "The Festival of Death" des Residents. 2.Nous vivons prisonniers dans le ventre d'un chienTout le monde le sait mais personne ne dit rien"(Philippe Katerine, "Les grands restaurants", album "8ème ciel") 3.Dans une autre dimension, peut-être que Le Chat de Geluck dessine les aventures de L'Humain. 4.Il y a des gens, on dirait des ombres; elles se glissent partout. 5.Entendu à la radio, dans une... [Lire la suite]
23 décembre 2012

L'INFINI DU JAMAIS PLUS

L'INFINI DU JAMAIS PLUSEn lisant les Poésies de Rimbaud, avec des italiques et/ou des guillemets pour les citations. 1.Quand j'évoque l'humain en tant que fini que rattrape l'infini de la mort, c'est plutôt l'infini jamais plus de la mort dont je vous cause. Jamais plus... Notre existence est jalonnée de "jamais plus", de contrats dénoncés par l'invisible, Thésée que jamais Ariane ne reverra, parents disparus, amis partis, visages qui plus jamais ne vous souriront :"Ô grande Ariadné, qui jettes tes sanglotsSur la rive, en voyant fuir... [Lire la suite]