05 décembre 2015

COMME SI UN MÊME FLEUVE

COMME SI UN MÊME FLEUVE1.Vers blanc :« Monsieur, c'est un monsieur qui demande Monsieur. »(France Culture, adaptation radiophonique du « Mystère de la chambre jaune », 1983, épisode 1 [Clara])2.Des yeux Dans l'air des yeux Ou des nageoires Ou des battements de cils électriques L'air des fois lourd ou légère chevale.3.« La nuit bruine sur les villes :Se raser le masque, s'ornerD'un frac deuil, avec art dîner »(Jules Laforgue, « Complainte des nostalgies préhistoriques »)4.Bruine sur les... [Lire la suite]

28 novembre 2015

CEPENDANT QUE VOUS SOURIEZ

CEPENDANT QUE VOUS SOURIEZ   1. « Je ne suis nulle part ailleurs que dans les ailes invisibles de l'air » (Jean Tardieu, « Sonate »)   2. « Dans mon obscurité quel est ce bruit ? » (Jean Tardieu, « Dialogues pathétiques », III)   3. Coton de nuages un chat passe dans la rue trois taches souples et claires.   4. Comme il a une jambe de bois en passant il toque il toque il toque et parfois une voix d'en dessous répond « Entrez ! »  ... [Lire la suite]
08 novembre 2015

DES FOIS QU'ON ASPIRE AU SILENCE

DES FOIS QU'ON ASPIRE AU SILENCE1.Des fois qu'on aspire au silence, au silence « en noir » des horloges d'un poème de Verhaeren, piqueté silence, tic-tac tranquille de la bibliothèque, en noir silence, contre les autres silence, contre le bruit que vous faites silence, toutes les fureurs lointaines silence, tout nouveau tourment silence, tout œil chargé de reproches silence, toute foudre des sourcils silence – ah tiens, c'est rigolo, ce « truc gras en forme de poulet », que j'entends dans un épisode de... [Lire la suite]
24 octobre 2015

TOMBÉS DE L'HORLOGE

TOMBÉS DE L'HORLOGE« SOMMEIL ! - Caméléon tout pailleté d'étoiles !Vaisseau-fantôme errant tout seul à pleines voiles !Femme du rendez-vous, s'enveloppant d'un voile !SOMMEIL ! - Triste Araignée, étends sur moi ta toile ! »(Tristan Corbière, «  Litanies du sommeil »)1.Tristan Corbière, il l'a mis en capitales, le mot « SOMMEIL », c'est qu'c'est pas rien, cette plongée dans les songes, cette rongée dans les combles, dans le labyrinthe, lents habits, peintes aux visages blancs,... [Lire la suite]
24 octobre 2015

MAIS CE PRESQUE

MAIS CE PRESQUE   1. Qui parle dans la nuit ? Quel christ portatif ? Quelle rêverie ?   2. Si j'avais un blason, - oh… un point d'interrogation illustré d'un corbeau   3. Derrière la maison les croquettes pour les chats le merle attend   4. L'humain, un sphinx qui finira par se dévorer lui-même.   5. « Arthur même a presque une tête » (Tristan Corbière, « Déjeuner de soleil »)   Ah ça arrive des fois avec les fantômes.   6. Comme mécontent... [Lire la suite]
24 octobre 2015

JAMAIS QUE

JAMAIS QUE   1. Orlando de Rudder n'est plus. J'avais pour lui une grande estime. J'aimais ses livres, son esprit et sa générosité.   2. Lu dans une traduction de Platon : « personne n'est juste volontairement », d'où sans doute « l'inconvénient d'être né » à Cioran.   3. La politique, une mythologie du profane, tragique parfois, opérette aussi, un genre, un genre tragico-opéra-bouffe.   4. Au regard des critères d'intégration sociale attendus par l'institution scolaire,... [Lire la suite]

22 octobre 2015

CRAPAHUT D'LA FANFARE

CRAPAHUT D'LA FANFARE   « Au soleil des loups… - Les crapauds,   Petits chantres mélancoliques Empoisonnent de leurs coliques, Les champignons, leurs escabeaux. » (Tristan Corbière, « Paysages mauvais », 2ème tercet)   1. J'aime bien ce sonnet, « Paysage mauvais », de Tristan Corbière, et c'est pas la première fois qu'je vous en cause cause « les crapauds », qui respectent rien, et qui grimpent sur les champignons pour les « empoisonner de leurs coliques » que,... [Lire la suite]
20 octobre 2015

AUTOUR DU PALUD PALE A TRISTAN CORBIERE

AUTOUR DU PALUD PALE A TRISTAN CORBIERE« Sables de vieux os – Le flot râleDes glas : crevant bruit sur bruit…- Palud pâle, où la lune avaleDe gros vers, pour passer la nuit. »(Tristan Corbière, « Paysage mauvais », 1er quatrain)1.Le désert, qu'il avance (à mon avis, ça doit faire bisquer « râler le flot »), sans blague, ça fait drôle qu'il y ait de plus en plus de monde sur c'te planète et quand même qu'il pousse sa pointe, le sable, sa masse, son ost de dunes, sa légion spectre, son armée d'désert... [Lire la suite]
20 octobre 2015

A QUOI SERVENT REELLEMENT LES ROMANS POLICIERS

A QUOI SERVENT REELLEMENT LES ROMANS POLICIERS   1. Des fois je rêve d'atmosphériques mystères, et de chambres de ce jaune dont se fait le passé.   2. Le réel est plein de choses stupéfiantes, de demoiselles qui ne sont pas là, d'ailleurs énigmatiques qui manifestent leur absence.   3. Je suis de ce pays qui rote, de ce pays qui vous traite, de ce pays qui pleure parce qu'il ne se retrouve plus sur les cartes.   4. J'aime bien « Le Mystère de la chambre jaune » et ses italiques merveilleuses... [Lire la suite]
19 octobre 2015

EN LISANT DES TEXTES D'ALAIN SOUCHON

EN LISANT DES TEXTES D'ALAIN SOUCHON   « Abderhamane, Martin, David Et si le ciel était vide » (Alain Souchon, « Et si en plus y'a personne »)   1. Parfois, dans ma chambre près d'la mer, j'rêve un baiser sur la plage, ça fait toujours plaisir, salé sablé marin, marrant, poil aux dents.   2. Puisque tout n'est que fumée, autant l'fumer, ce calumet de la paix.   3. Et puis dans une autre vie, tomber par terre, cause une fille, l'alcool, un coup de poker, un coup de revolver, un... [Lire la suite]