19 février 2013

BLOING PRECIPITANCES ABSOLUTIONS

BLOING PRECIPITANCES ABSOLUTIONSNotes en feuilletant "Meurs pas, on a du monde", de San-Antonio/Frédéric Dard, Fleuve noir n°103, pp.105-118. 1."Bloing !" : Voyez comme je suis pas difficile ! Un "bloing" me suffit. Ici, il semble exprimer la couleuvre qui vous tombe sur l'estomac avec la tuile que vous venez de prendre sur le caillou. Y a des jours comme ça où ça bloingue de tout côté. 2.On apprend des choses dans San-Antonio. Par exemple, que le "cor de chasse" est "l'emblème des pététés suisses". Bon, ça va pas faire tellement... [Lire la suite]

10 février 2013

ET DES FOIS MÊME PAS

ET DES FOIS MÊME PASEn lisant le recueil "Signe de vie", de Henri Thomas, in Poésies, Poésie/Gallimard n°56. Les citations figurent entre guillemets. 1."je n' ai plus que cette rose / éclose par habitude" : faut pas toujours rester sur le même poème, sinon, forcément, on s'lasse. 2."je mens, je crains, je renie" : quel autoportrait ! quant à moi, je bande, je crache, je fais pipi. 3."Le coeur me bat d'être là" : Y en a, rien qu'd'être là, vivant, ça les épate ; pourraient-ils dire Le coeur me bat d'être moi ? 4."je vois au fond de... [Lire la suite]
08 février 2013

ARIANE TRIFOUILLE

ARIANE TRIFOUILLEExpressos en lisant le recueil Travaux d'aveugle, précédé du poème "Deux étapes", de Henri Thomas, in "Poésies", Poésie/Gallimard n°56. 1."le courant du langage" (qui nous emporte.) 2."la plus haute liberté" (évidemment, on est tout de même humain, nous autres-là, avec nos haches.) 3."un certain langage imagé et rythmique" (la poésie donc) 4."un grand roseau-bambou" (ce qui fait rêver, la flexibilité du roseau et le coup de bambou qu'on prend quand on tire trop sur la corde) 5."mais aussi inconnue de moi" (la... [Lire la suite]
03 février 2013

CELA M'EST NECESSAIRE

CELA M'EST NECESSAIREDe quelques bribes de La nuit remue, de Henri Michaux. "Quant aux livres, ils me harassent par-dessus tout. Je ne laisse pas un mot dans son sens ni même dans sa forme.  Je l'attrape et, après quelques efforts, je le déracine et le détourne définitivement du troupeau de l'auteur.  Dans un chapitre vous avez tout de suite des milliers de phrases et il faut que je les sabote toutes. Cela m'est nécessaire."(Henri Michaux, Une vie de chien). 1." des créations mentales" : Les créations mentales doivent être... [Lire la suite]
02 février 2013

SUR CHAQUE CHOSE

SUR CHAQUE CHOSEDe quelques bribes des Poésies d'Henri Thomas. "Voici les jours où j'aperçois sur chaque chosela marque obscure du prochain délabrement"(Henri Thomas, Sésame) 1. "le moteur fonce dans la nuit" : il court après son tigre. 2. "le carnet reste dans la boue" : du coup, pour l'appeler, la fille de la véranda, ça va pas être facile, surtout qu'à tous les coups, c'est encore un présent de narration, ça ; le carnet, il est même plus dans la boue, il est retourné au néant, et vous, vous mangez des frites, en buvant une... [Lire la suite]
29 janvier 2013

CHOUINCHOUIN QUIVABIEN

CHOUINCHOUIN QUIVABIEN 1.- J'ai pas le choix- On a toujours le choix. La réplique pèse tout son poids de cliché, sauf à l'employer dans un contexte qui la désamorce : un rayon de supermarché par exemple, où il peut se trouver qu'il reste une seule marque potable de chouinchouin quivabien (l'autre est en rupture de stock), du coup j'ai pas le choix, oui mais on a toujours le choix, de ne pas l'acheter, ou d'aller le chercher ailleurs, le chouinchouin quivabien mais, des fois, on peut pas s'en passer du chouinchouin quivabien, et... [Lire la suite]

13 janvier 2013

ON Y PENSE ON Y PENSE AUSSI

ON Y PENSE ON Y PENSE AUSSIFantaisies à propos de quelques citations tirées du recueil Les Complaintes de Jules Laforgue. Citations entre guillemets et/ou en italiques. 1.Exister, c'est flotter dans la précision. 2."Complainte à Notre-Dame des Soirs" : pour dire les éclats de lune sur l'eau noire, ce vers : "Ciels vrais ! Lune aux échos dont communient les puits !" J'aime bien comme le "u" de la lune tombe dans le puits du chiasme (Lune aux échos dont communient les puits). Il y a aussi ce son sourd, ce "dont" du gong. 4.Lune,... [Lire la suite]
12 janvier 2013

JE NE ME DEMANDE PAS

JE NE ME DEMANDE PASFantaisie autour de quelques mots d'Henri Michaux tirés de "La Nuit remue". Citations entre guillemets et/ou en italiques. 1."En fait, on ne sait rien du ciel du crabe" écrit Henri Michaux dans "Le Ciel du spermatozoïde". Comment le pourrait-on ? Nous croisons des crânes chaque jour ; dans chacun de ces crânes, un crabe ; au-dessus de ces crabes, un ciel. Dont nous ignorons tout. Dont nous ne pouvons saisir l'étoffe. 2.Dans "Le Lac", l'eau "continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons".... [Lire la suite]
09 janvier 2013

GLAUQUE GLAUQUE GLAUQUE

GLAUQUE GLAUQUE GLAUQUENotes sur quelques poèmes de La Nuit remue, de Henri Michaux. Les citations sont entre guillemets et/ou en italiques. 1.Dans "Un point c'est tout", Henri Michaux explique que "l'être essentiel" de "l'homme", eh bien, c'est un point. Il doit donc veiller à ne pas être encerclé. Il ne joue pas au go, l'humain, il est dans la partie. Il est aux intersections, et avance, point par point, sur l'immense grille des intersections que d'autres points tentent de contrôler. 2.Là où tu n'es pas, je n'y suis pas. 3."le... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 janvier 2013

FIT-IL EN ESPAGNOL ET EN ROULANT LES R

FIT-IL EN ESPAGNOL ET EN ROULANT LES R 1.L'avantage de l'alexandrin "Fit-il en espagnol et en roulant les r"c'est qu'en raison de la règle de l'élision du e final devant une voyelle initiale, il peut se mettre au féminin."- Ich komme sofort" fit-elle en espagnol et en roulant les r.Par ailleurs, je me demande qui est l'auteur de cet épatant alexandrin que notre professeur de français de 1ère, au Lycée Condorcet de Lens, de temps à autre, laissait filer au bout d'une phrase, pour nous désennuyer et nous faire sourire, car c'était un... [Lire la suite]